Extension Factory Builder
24/02/2014 à 13:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les ministres français Laurent Fabius (g) et marocain Salaheddine Mezouar (d) en 2013 à Rabat. Les ministres français Laurent Fabius (g) et marocain Salaheddine Mezouar (d) en 2013 à Rabat. © AFP

Le Maroc a fermement condamné dimanche des propos prêtés à un ambassadeur de France, qualifiés de "scandaleux et inadmissibles". La crise diplomatique entre Paris et Rabat, allumée par des plaintes déposées en France contre un haut responsable marocain, s'envenime.

Citant l'acteur espagnol Javier Bardem, auteur d'un documentaire sur le Sahara occidental, le quotidien français Le Monde a rapporté jeudi des propos prêtés à l'ambassadeur de France aux États-Unis, François Delattre. Selon Javier Bardem, le diplomate aurait déclaré en 2011 que le Maroc est "une maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n'est pas particulièrement amoureux mais qu'on doit défendre", une allusion peu flatteuse au soutien traditionnel apporté par la France au royaume chérifien sur le dossier du Sahara, une région toujours en proie aux revendications autonomistes.

"Expressions humiliantes"

Le Quai d'Orsay a aussitôt catégoriquement démenti, mais le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Khalfi, a dénoncé dimanche soir des "mots blessants" et des "expressions humiliantes". Ces propos sont d’autant plus "scandaleux et inadmissibles" que le Maroc "ne cesse d’œuvrer pour le renforcement des relations bilatérales", a-t-il ajouté dans un communiqué cité par l'agence MAP. Rabat "demeure persuadé que la France saura réparer le mal qui a été causé par ces propos", qu'ils "aient été fallacieusement attribués" au diplomate "ou effectivement prononcés", a encore avancé le porte-parole gouvernemental.

Cette nouvelle polémique intervient alors que la France et le Maroc, deux proches alliés, connaissent déjà un sérieux coup de froid diplomatique à la suite de plaintes déposées à Paris contre un haut responsable marocain. Jeudi dernier, l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (Acat) a saisi l'opportunité de la présence en France du patron du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, pour demander aux autorités d'entendre ce responsable, accusé par l'ONG de "complicité de torture".

Paris promet que "toute la lumière sera faite"

Dans la foulée, et sans passer par les canaux diplomatiques, sept policiers se sont rendus à la résidence de l'ambassadeur du Maroc à Paris pour notifier à M. Hammouchi une convocation émanant d'un juge d'instruction.La réaction du royaume chérifien ne s'est pas fait attendre : le Maroc a rejeté "catégoriquement" les accusations et convoqué l'ambassadeur de France à Rabat, déplorant un "incident rare et inédit". Dans un communiqué, Paris a tenté d'apaiser les tensions et regretté un "incident regrettable", tout en promettant que "toute la lumière (serait) faite".

Dimanche, une nouvelle plainte pour "torture"  a été annoncée en France contre le patron du contre-espionnage marocain par l'avocat d'un ancien champion de boxe light-contact, Zakaria Moumni. L'athlète avait été détenu pendant 17 mois au Maroc entre 2010 et 2012.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il consei[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

"Les Tribulations du dernier Sijilmassi" : "burn out" sous le burnous avec Fouad Laroui

Qui n'a jamais eu envie de changer de vie ? Un ingénieur marocain, héros du dernier livre de notre collaborateur Fouad Laroui, en lice pour le Goncourt, y est bien résolu. Mais de la coupe aux[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Maroc : le rappeur Mouad Belghawat, alias Lhaqed, est sorti de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghawat est libre. Lhaqued, de son surnom, est sorti de prison jeudi après avoir purgé une peine de quatre mois pour atteinte à agent des forces de l'ordre.[...]

Maroc : nouveaux appels a l'abandon des poursuites contre le journaliste Ali Anouzla

À l'occasion du premier anniversaire de l'interpellation d'Ali Anouzla, journaliste marocain poursuivi pour aide au terrorisme, son comité de soutien et 12 ONG tunisiennes ont de nouveau réclamé[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex