Extension Factory Builder
18/12/2013 à 12:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La vidéo mise en ligne sur Youtube, le 16 décembre 2013. La vidéo mise en ligne sur Youtube, le 16 décembre 2013. © Capture d'écran/J.A.

La vidéo fait scandale en Europe. Diffusée en exclusivité lundi soir par la chaîne italienne TG2, elle dévoile la manière inhumaine avec laquelle les migrants sont traités chaque semaine dans le centre de Lampedusa : ils font la queue, nus, dans le froid, pour être douchés à l'aide d'un produit désinfectant.

Tournée en cachette et diffusée en exclusivité, le 16 novembre, par la chaîne italienne TG2, une vidéo montre les mauvais traitements infligés à des migrants une fois arrivés au centre de rétention de Lampedusa pour les "premiers soins".

À tour de rôle, les migrants, déshabillés les uns après les autres devant les employés du centre, sont ensuite douchés à l'aide d'un produit désinfectant. Khalid, le réfugié syrien qui a filmé ces images, explique à TG2 que la scène (ci-dessous) se déroule un certain "13 décembre" et que cette opération a lieu toutes les semaines pour "lutter contre les maladies comme la gale".

À Bruxelles, la Commission européenne n'a pas tardé à dénoncer, le 18 décembre, ces "traitements épouvantables infligés aux migrants" et a menacé Rome de sanctions. Sur le réseau social Twitter, Cecilia Malmström, commissaire de l'UE aux affaires intérieures, a annoncé qu'une enquête a été ouverte dans beaucoup de centres de rétention, dont celui de Lampedusa. "Nous n'hésiterons pas à lancer une procédure d'infraction", a-t-elle déclaré.

Les drames de l'immigration sont inscrits à l'ordre du jour du sommet des dirigeants de l'UE, jeudi et vendredi à Bruxelles, avec l'examen des possibilités d'actions pour lutter contre le trafic des réfugiés et éviter de nouveaux naufrages, après la tragédie de Lampedusa qui a fait plus de 130 morts en octobre dernier.

_____________________

Par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Énergie : à Paris, des maires africains se mobilisent pour l'électrifrication du continent

Une vingtaine de maires francophones de grandes villes africaines se sont réunis vendredi à Paris, à l'initiative de Jean-Louis Borloo et de Anne Hidalgo, maire de la capitale française, pour mettre en[...]

Fifa : Figo, Hayatou et les lusophones

L'Afrique unie derrière Issa Hayatou, l'inamovible patron de la CAF, pour voter comme un seul homme pour Sepp Blatter, l'inamovible patron de la Fifa ? Voire...[...]

Baisers amers d'Istanbul

Istanbul. Printemps 2015. J'ai vu la ville aux mille mosquées penchée sur le Bosphore au milieu de ses splendeurs ottomanes.[...]

Cambodge : 17 avril 1975, le cauchemar commence

Il y a tout juste quarante ans, Phnom Penh tombait entre les mains des soldats de Pol Pot et était aussitôt évacué par la force. Jusqu'en 1979, le régime khmer rouge allait faire[...]

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

L'artiste ivoirien Ouattara Watts expose jusqu'au 5 mai à Paris. L'occasion de revenir sur l'œuvre de celui qui fréquenta le génie de l'art contemporain Basquiat à la fin de sa vie.[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Les sons de la semaine #35 : "Shake The Dust", Art Melody, Lino, Neg Marrons

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Batista, immigré angolais, dit être né en 1996. Arrivé en France en 2012, il a bénéficié, en tant que mineur et durant deux ans, de l'aide sociale à l'enfance. Avant que[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131218122543 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131218122543 from 172.16.0.100