Extension Factory Builder
12/12/2013 à 15:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le prince Moulay Hicham. Le prince Moulay Hicham. © AFP

Le prince Moulay Hicham, cousin de Mohammed VI et troisième dans l'ordre de succession au trône, va publier chez Grasset un livre au mois d'avril 2014. Intitulé "Journal d'un prince banni", celui-ci promet des "révélations" sur la monarchie marocaine.

Voici un livre qui risque d'être lu de près dans les palais marocains.  L'hebdomadaire français Le Nouvel Obs révèle que le Prince Moulay Hicham, cousin du monarque Mohammed VI, va publier un ouvrage sur son parcours, au début du mois d'avril prochain. Baptisé Journal d'un prince banni, ce livre, qui sortira aux Éditions Grasset, entend dévoiler une partie des secrets du "Makhzen" (le pouvoir royal marocain).

D'après Le Nouvel Obs, Moulay Hicham se penche sur les arcanes du royaume et dresse le portrait de membres de la famille royale, notamment ceux de Hassan II et de Mohammed VI, un roi qui, selon lui, ne souhaitait pas le destin qui lui était tracé. L'idée de ce livre serait venue à Moulay Hicham en 2006. Le prince alaouite se remet alors d'un quintuple pontage. Pendant sa convalescence, des souvenirs reviennent à la surface. Il décide donc de commencer son ouvrage, qu'il mettra sept ans à écrire.

"Démocratisation"

La prochaine sortie du Journal d'un prince banni risque donc de faire quelques vagues dans l'entourage royal à Rabat. Jugé encombrant et incontrôlable, Moulay Hicham est banni du palais depuis l'accession au trône de Mohammed VI, en juillet 1999. Surnommé le "Pince rouge" en raison de ses positions anti-monarchiques, il ne cesse depuis d'appeler à une "démocratisation" du régime marocain.

Des États-Unis, où il vit désormais, il a récemment soutenu le mouvement du 20 février, né dans le sillage des révolutions arabes, début 2011. Dans son livre de près de 400 pages, Moulay Hicham, qui est à la tête d'une fondation pour la réforme politique dans le monde arabe à l’université de Stanford, tente aussi une analyse du système politique marocain et des rapports entre le palais et les militaires.

___

Benjamin Roger 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

L'Afrique part à la pêche aux 'islamodollars'

L'Afrique part à la pêche aux "islamodollars"

Au Maghreb comme au sud du Sahara, les produits financiers compatibles avec la charia se multiplient. Autant de vecteurs qui permettent aux pays du Golfe d'investir dans les infrastructures.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Maroc : les maraîchers disent "merci Poutine"

Depuis que Moscou a décrété un embargo sur les importations en provenance de l'Union européenne, les agriculteurs marocains s'organisent pour profiter de ce marché estimé à[...]

Le Maroc "solidaire" des pays touchés par Ebola au nom de sa politique africaine

Avec la suspension des vols d'Air France vers la Sierra Leone, le Maroc est le dernier pays à desservir de manière régulière les trois principaux pays frappés par l'épidémie[...]

Algérie - Maroc : la déchirure

Tranchées d’un côté, clôture de l’autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, "Jeune Afrique" a enquêté, vingt ans après la[...]

Maroc : Rabat rêve de lumières

Confinée de longue date au statut de ville administrative, la capitale du Maroc se rêve en cité internationale de la culture et du savoir.[...]

Mariage au Maroc : quand la haute fait la noce

Ils font rarement la une des journaux, mais les mariages entre grandes familles sont une tradition bien établie dans le royaume. Une façon de perpétuer richesse, pouvoir et rang social.[...]

Justice : brèche humanitaire entre le Maroc et la France

Selon un responsable du ministère marocain de la Justice, le royaume chérifien s'apprête à transférer en France des détenus français.[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Algérie - Maroc : vingt ans après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex