Extension Factory Builder
12/12/2013 à 15:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le prince Moulay Hicham. Le prince Moulay Hicham. © AFP

Le prince Moulay Hicham, cousin de Mohammed VI et troisième dans l'ordre de succession au trône, va publier chez Grasset un livre au mois d'avril 2014. Intitulé "Journal d'un prince banni", celui-ci promet des "révélations" sur la monarchie marocaine.

Voici un livre qui risque d'être lu de près dans les palais marocains.  L'hebdomadaire français Le Nouvel Obs révèle que le Prince Moulay Hicham, cousin du monarque Mohammed VI, va publier un ouvrage sur son parcours, au début du mois d'avril prochain. Baptisé Journal d'un prince banni, ce livre, qui sortira aux Éditions Grasset, entend dévoiler une partie des secrets du "Makhzen" (le pouvoir royal marocain).

D'après Le Nouvel Obs, Moulay Hicham se penche sur les arcanes du royaume et dresse le portrait de membres de la famille royale, notamment ceux de Hassan II et de Mohammed VI, un roi qui, selon lui, ne souhaitait pas le destin qui lui était tracé. L'idée de ce livre serait venue à Moulay Hicham en 2006. Le prince alaouite se remet alors d'un quintuple pontage. Pendant sa convalescence, des souvenirs reviennent à la surface. Il décide donc de commencer son ouvrage, qu'il mettra sept ans à écrire.

"Démocratisation"

La prochaine sortie du Journal d'un prince banni risque donc de faire quelques vagues dans l'entourage royal à Rabat. Jugé encombrant et incontrôlable, Moulay Hicham est banni du palais depuis l'accession au trône de Mohammed VI, en juillet 1999. Surnommé le "Pince rouge" en raison de ses positions anti-monarchiques, il ne cesse depuis d'appeler à une "démocratisation" du régime marocain.

Des États-Unis, où il vit désormais, il a récemment soutenu le mouvement du 20 février, né dans le sillage des révolutions arabes, début 2011. Dans son livre de près de 400 pages, Moulay Hicham, qui est à la tête d'une fondation pour la réforme politique dans le monde arabe à l’université de Stanford, tente aussi une analyse du système politique marocain et des rapports entre le palais et les militaires.

___

Benjamin Roger 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Les pays africains les plus "risqués" pour les entreprises

 Le cabinet de conseil Control Risks présente l'édition 2015 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et économiques à travers le monde. Intitulée "le nouveau[...]

Burkina : Blaise Compaoré, jours tranquilles à Casablanca

C'est dans une vaste villa mise à leur disposition par un ami du couple et située non loin de Casablanca que, selon nos informations, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré et son[...]

Maroc : après la disparition d'Ahmed Zaïdi, naufrage ou renaissance de l'USFP ?

La disparition tragique du député marocain Ahmed Zaïdi a conforté ses camarades dans leur décision de quitter l'Union socialiste des forces populaires (USFP). [...]

Le marocain Best Financière entre au capital de l'ivoirien CDCI

Co-leader de la grande distribution en Côte d'Ivoire avec 127 magasins, CDCI accueille à son tour de table son alter-ego marocain Best Financière ainsi que le capital-investisseur Amethis. De quoi doper sa[...]

Maroc : le ministre Abdellah Baha, "boîte noire" du PJD, meurt dans un accident ferroviaire

Le ministre d'État Abdellah Baha est mort dimanche soir dans un accident ferroviaire à Bouznika. Cadre influent du PJD, il était aussi un des plus proches collaborateurs du chef du gouvernement, Abdelilah[...]

Ali Benmakhlouf, libre penseur

Enseignant en France depuis trente-cinq ans, ce natif de Fès aux origines sénégalaises incarne la figure du philosophe-citoyen.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers