Extension Factory Builder
12/11/2013 à 16:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des immigrés emportent leurs affaires, le 12 novembre 2013 à Riyad. Des immigrés emportent leurs affaires, le 12 novembre 2013 à Riyad. © AFP

Des milliers d'Éthiopiens continuaient mardi à se rendre aux autorités saoudiennes. Ce mouvement de reddition a été provoqué par la mort de trois de leurs compatriotes dans la nuit de samedi à dimanche, lors de violences ayant émaillé une vaste campagne policière contre les immigrés illégaux.

Des milliers d'Africains, en majorité Éthiopiens, continuaient mardi 12 novembre à se rendre aux autorités d'Arabie saoudite, à la suite de violences mortelles survenues le week-end dernier en marge d'une vaste campagne policière contre les immigrés clandestins. Abandonnant le quartier de Manfouha, où se concentre l'immigration clandestine dans le sud de Riyad, la capitale saoudienne, des milliers de personnes attendaient leur tour pour être conduits en bus vers un centre de déportation.

"J'ai été obligé de vendre à bas prix une partie de mes meubles, et dans la précipitation, d'en abandonner d'autres", a confié avec désespoir un Éthiopien assis à même le sol parmi une foule d'hommes, de femmes et d'enfants. Un de ses compatriotes a lui assuré avoir des papiers en règle. "Certains parmi nous ont un titre de séjour légal, mais nos 'parrains' ont encaissé l'argent et se sont éclipsés", a-t-il dit, témoignant de la situation de plusieurs expatriés qui devaient changer de garant pour pouvoir être en conformité avec la loi.

Quelque 4 millions d'immigrés illégaux ont légalisé leur situation en trouvant des employeurs à même de devenir leur parrain, une procédure nécessaire pour vivre dans de nombreuses monarchies du Golfe. Ce système de parrainage, ou kafala en arabe, lie le titre de séjour des travailleurs étrangers aux employeurs parrains, dont l'accord écrit est nécessaire pour permettre à ces travailleurs de changer d'employeur ou de quitter le pays.

Violences mortelles

Mardi, des bus se relayaient à longueur de journée pour transporter ces immigrés vers des centres, près de la capitale, où les autorités se préparent à les déporter. Ces derniers jours, ces centres ont accueilli quelque 17 000 d'entre eux. Au total, la police a interpellé quelque 33 000 immigrés illégaux dans les différentes régions du royaume en une semaine.

La reddition des immigrés s'est accentuée à la suite d'émeutes dans la nuit de samedi à dimanche à Manfouha où, selon la police, deux personnes ont été tuées, dont un Saoudien. Le gouvernement éthiopien a lui fait état de la mort de trois de ses ressortissants dans des affrontements avec les policiers. "Le fait de tuer des civils innocents est injustifiable", a dénoncé le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

9 millions d'immigrés

L'Éthiopie avait annoncé début novembre qu'elle allait rapatrier ses citoyens vivant illégalement en Arabie Saoudite. De nombreux Éthiopiens émigrent chaque année vers le Moyen-Orient - notamment dans les monarchies du Golfe - à la recherche d'emplois, le plus souvent de domestiques.

Les autorités saoudiennes ont commencé à expulser massivement des clandestins après l'expiration, le 4 novembre, d'un délai de sept mois qui leur a été donné pour qu'ils régularisent leur situation ou quittent le riche royaume pétrolier. Plus de 900 000 étrangers en situation irrégulière ont déjà quitté le royaume depuis le début 2013. Les autorités estiment que cette politique devrait permettre de réduire le nombre d'immigrés, estimé à 9 millions sur quelque 27 millions d'habitants, pour favoriser l'emploi des Saoudiens.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ethiopie

Marathon de Paris : victoire et record de l'épreuve pour l'Éthiopien Bekele

Marathon de Paris : victoire et record de l'épreuve pour l'Éthiopien Bekele

Impressionnant d'aisance pour son premier marathon, l'Éthiopien Kenenisa Bekele a pris rendez-vous avec le record du monde en remportant dimanche l'exigeant marathon de Paris avec, à la clé, le record de l'[...]

Segenet Kelemu : "Le continent africain souffre d'un manque d'investissements dans la recherche"

Lauréate Afrique du Prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, la scientifique éthiopienne Segenet Kelemu espère que cette distinction lui permettra de "mettre en avant l'importance de la [...]

Éthiopie : le tweet pro-gay d'une ministre fait polémique

Lundi, un tweet de soutien aux homosexuels ougandais posté sur le compte d'une ministre éthiopienne a créé la polémique sur les réseaux sociaux. À peine publiés, les 140[...]

Un avion d'Ethiopian Airlines détourné, le pirate arrêté à Genève

Un avion d'Ethiopian Airlines, qui reliait  Addis-Abeba à Rome, a atterri de force à Genève, en Suisse, très tôt lundi, escorté par des avions militaires. Le pirate[...]

Gabon : Jean Ping, loin de la politique

Le Gabonais Jean Ping, ancien président de la Commission de l'Union africaine, affirme qu'il ne sera pas candidat à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie.[...]

Japon - Afrique : l'ombre chinoise

Parmi les partenaires commerciaux de l'Afrique, le Japon est loin derrière la Chine. Un retard que Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, s'emploie à réduire.[...]

Shinzo Abe mène la reconquête japonaise en Afrique

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe sera en Afrique du 9 au 11 janvier. Objectif : redresser le niveau des échanges commerciaux avec le continent, alors que la compétition fait rage avec la Chine.[...]

Soudan du Sud : les pourparlers de paix tardent à débuter

Les délégations du président sud-soudanais Salva Kiir et de son rival et chef de la rébellion, l'ex vice-président Riek Machar, peinaient jeudi soir à entamer des pourparlers de paix[...]

Kenyatta et Desalegn tentent une médiation au Soudan du Sud

Uhuru Kenyatta, le président kényan, et Hailemariam Desalegn, le Premier ministre éthiopien, sont arrivés jeudi matin au Soudan du Sud pour s'entretenir avec le président Salva Kiir et tenter de[...]

Marathons, trails et ultra-trails : l'Afrique à l'heure des courses à pied

Dans le sillage de la plus vieille course longue distance au monde, organisée en Afrique du Sud depuis 1921, marathons, trails et autres ultra-trails fleurissent un peu partout, du Maroc au Gabon, en passant par la Zambie,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers