Extension Factory Builder
20/09/2013 à 17:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Boubacar Bah, maire de la commune V de Bamako, à Paris, le 19 juin 2013. Boubacar Bah, maire de la commune V de Bamako, à Paris, le 19 juin 2013. © JA

Trente-quatre morts. C'est le triste bilan des inondations qui ont frappé Bamako, le 28 août dernier. La faute à des pluies torrentielles mais également, selon les habitants, à un problème d'urbanisation qui n'a rien de nouveau. Constructions en zones inondables, spéculation immobilière, corruption des élus… Jeune Afrique a demandé au maire de la commune V de Bamako, Boubacar Bah, présent à Paris pour le forum "Convergences 2015", de s'exprimer sur les inquiétudes et la colère des Bamakois.

Les pluies torrentielles et les inondations meurtrières du 28 août dernier ont réveillé la colère des habitants de la capitale malienne. Dès le lendemain de la montée des eaux, Gaoussou Traoré, un habitant de Taliko, a ainsi mis en cause, répondant aux questions de l’AFP, la spéculation foncière et des pratiques véreuses de certains responsables municipaux qui ont vendu des terrains à usage d’habitation jusque dans des lits de marigots.

Les élus bamakois sont-ils responsables du désastre ? Non, se défend Boubacar Bah, maire de la commune V de Bamako et président de l'Association des municipalités du Mali : "Là où il y a eu des inondations fortes, ce sont des quartiers qui ont été aménagés après le coup d'État de 1968. Nous payons un laxisme d'État qui a duré plus de trente ans (…), il faut rendre à César ce qui appartient à César", explique l'élu de l'Adema.

"Ceux qui sont arrivés au pouvoir en 1968 n'avaient aucune vision en terme d'urbanisation et nous le payons toujours", avance-t-il, appelant les pouvoirs publics à prendre leur responsabilité pour lutter contre le système de corruption généralisé. "Il ne faut pas faire des élus des boucs émissaires", assure-t-il, "que fait-on des autres ? Des fonctionnaires et des entrepreneurs qui travaillent avec eux ?" Et de conclure : "C'est au pouvoir central de mettre de l'ordre dans ce système puis de donner les moyens aux collectivités territoriales d'assurer le développement du pays en décentralisant et en redistribuant correctement les ressources." Le nouveau président, Ibrahim Boubacar Keïta, a du pain sur la plance...

>> Voir l'interview vidéo de Boubacar Bah, maire de la commune V de Bamako et président de l'Association des municipalités du Mali :


Boubacar Bah : "Pour la corruption, nous... par Jeuneafriquetv

Par Mathieu OLIVIER

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

Mali : l'État veut mieux encadrer l'orpaillage illicite

Troisième pays du continent producteur d’or après l’Afrique du Sud et le Ghana, le Mali tente de contrôler l'activité de ses orpailleurs traditionnels qui prolifèrent dans le pays.[...]

Mali : cinq Casques bleus tchadiens tués par l'explosion d'une mine

Cinq soldats tchadiens de la Minusma ont été tués jeudi par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc, dans le nord du pays. L'attentat a également fait[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

Mali : un soldat tchadien de la Minusma tué près d'Aguelhoc

Un Casque bleu tchadien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule près d’Aguelhoc, dans[...]

Mali : IBK rafle la mise en Chine

En voyage en Chine du 8 au 13 septembre, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait le plein de contrats. Et repart avec des promesses à hauteur de 10 milliards de dollars.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Crise malienne : incontournable Alghabass Ag Intalla

Alghabass Ag Intalla, secrétaire général du Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), ne participe pas aux pourparlers d'Alger, alors même qu'il est à l'origine de l'idée[...]

Exclusif. Dioncounda Traoré retire sa candidature au poste de secrétaire général de l'OIF

D'un commun accord avec IBK, l'ancien président malien par intérim a décidé de se retirer de la course au secrétariat général de l'OIF, afin de ne pas compromettre les autres[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex