Extension Factory Builder
11/09/2013 à 15:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien ministre de l'Énergie se trouverait aux États-Unis. L'ancien ministre de l'Énergie se trouverait aux États-Unis. © AFP

Les neufs mandats d'arrêt internationaux émis par la justice algérienne dans le cadre de l'affaire Sonatrach ont bien été transmis à Interpol. Ils visent Chakib Khelil, son épouse, et leurs deux fils, ainsi que les hommes d'affaires Omar Habour et Farid Bedjaoui.

Selon une source proche du dossier contactée par Jeune Afrique, les neufs mandats d'arrêt internationaux émis mi-juillet par la justice algérienne dans le cadre de l'affaire Sonatrach ont été reçus récemment par le bureau d'Interpol à Paris. Ces mandat d'arrêt concernent Chakib Khelil, ancien ministre de l'Énergie de 1999 à 2010, son épouse Najat Arafat, et leurs fils Sina et Khaldoun. Tous se trouveraient actuellement au États-Unis, ou Khelil possède notamment trois propriétés dans l'État du Maryland.

Omar Habour, un homme d'affaire algérien soupçonné par la justice italienne d'avoir touché des commissions dans l'affaire Sonatrach, fait aussi l'objet d'un mandat d'arrêt. Tout comme Farid Bedjaoui, autre businessman franco-algérien suspecté d'être l'un des principaux protagonistes du scandale éclaboussant la société nationale d'hydrocarbures et le géant pétrolier italien Saipem. Celui-ci, toujours en fuite, fait l'objet d'une enquête de la justice française pour blanchiment de capitaux. Deux immeubles et un appartement, que Bedjaoui possède dans le 16e arrondissement de Paris, ont récemment été perquisitionnés par des policiers français et italiens et mis sous scellés. Ses comptes bancaires ont en outre été bloqués dans la foulée.

Les trois autres individus visés par les mandats d'arrêt restant sont encore méconnus. Selon nos informations, des enquêteurs français, diligentés par le procureur du parquet de Nanterre, vont bientôt se rendre à Alger pour tenter d’obtenir la collaboration de leurs homologues algériens.

___

Farid Alilat et Benjamin Roger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football : joue-la comme Gourcuff... en Algérie

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers