Extension Factory Builder
06/09/2013 à 12:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Maâloul : 'Un groupe se met en place, et j’aime son état d’esprit.' Maâloul : "Un groupe se met en place, et j’aime son état d’esprit." © Reuters

Sans une erreur de la Guinée équatoriale, coupable d’avoir aligné face au Cap-Vert un joueur non éligible le 24 mars dernier, la Tunisie serait déjà qualifiée pour le troisième tour des qualifications pour la Coupe du Monde 2014. Mais le match de samedi 7 septembre à Rades face aux Requins bleus est devenu décisif, sans que cela ne perturbe Nabil Maâloul, le sélectionneur des Aigles de Carthage.

Jeune Afrique : La Fifa a donné le gain du match du 24 mars dernier au Cap-Vert (3-0), alors que la Guinée équatoriale s’était imposée (4-3). Et du coup, la Tunisie va devoir prendre un point pour atteindre le troisième tour…

Nabil Maâloul : Oui, mais cela ne me pose aucun problème. Et quelque part, cela m’arrange. J’adore ces situations, qui permettent aux joueurs de rester sous pression, et donc très concentrés. Ce match, on veut le gagner, car une victoire nous permettrait sans doute, au moment du tirage au sort du troisième tour, de faire partie des cinq meilleures nations africaines, et donc d’éviter certaines grosses sélections. Et puis, malgré tout le respect que j’ai pour le Cap-Vert parce qu’il a atteint les quarts de finale de la CAN 2013, si nous ne sommes pas capables de nous qualifier chez nous, devant notre public, c’est que nous n’avons rien à faire à la Coupe du Monde !

Il y a moins d’un an, la Tunisie avait rencontré les pires difficultés face à la Sierra Leone (2-2, 0-0), pour se qualifier pour la CAN 2012, dans un match similaire. Votre équipe parvient-elle à assumer son rôle de favori ?

C’était il y a presque un an, et je n’étais pas là. Depuis, les joueurs ont évolué, certains ont changé de statut. Et puis, il y a une vraie envie de jouer pour l’équipe nationale, il y a désormais un vrai goût de l’effort. Un groupe se met en place, et j’aime son état d’esprit, comme l’a prouvé le match amical face au Congo (3-0) le 14 août.

Le report à mi-septembre du coup d’envoi du championnat tunisien est-il problématique ?

J’aurais préféré qu’une ou deux journées se disputent. Mais la plupart des internationaux sont en Europe ou évoluent dans des clubs tunisiens qui jouent les coupes d’Afrique. Ce n’est donc pas trop grave.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Sous les ordres d'Abou Iyadh, plusieurs milliers de Tunisiens s'entraînent en Libye. Avec pour but de mener prochainement des actions dans leur pays natal.[...]

Tunisie : le gouvernement Essid confronté à la fronde des enseignants

Pas de chance pour le gouvernement Essid. Entre inondations dans le Nord-Ouest et revendications sociales dans le Sud, il débute son mandat dans un climat social perturbé. Mais les plus grosses turbulences[...]

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130906114553 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130906114553 from 172.16.0.100