Extension Factory Builder
06/09/2013 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Kagamé et Joseph Kabila, à Kampala, septembre 2012. Paul Kagamé et Joseph Kabila, à Kampala, septembre 2012. © AFP

Réunis à Kampala pour un sommet extraordinaire, les chefs d'État de la région des Grands Lacs ont appelé, jeudi, la rébellion congolaise du M23 à cesser toute activité militaire dans l'est de la RDC et de reprendre "dans trois jours" les pourparlers avec Kinshasa.

Deux décisions sont tombées, jeudi 5 septembre, à l'issue du Sommet extraordinaire de Kampala. Les 11 chefs d'État de la région des Grands Lacs ou leurs représentants ont exigé que le Mouvement du 23-Mars (M23) cesse "toute activité militaire" et reprenne "dans les trois jours" des négociations avec le gouvernement congolais.

Suspendus depuis mai, les pourparlers de Kampala entre Kinshasa et les rebelles "devront être conclues dans une période maximum de 14 jours", précise le communiqué final du sommet.

Durant ces 14 jours, "les forces belligérantes sur le terrain sont exhortées à exercer le maximum de retenue pour que les pourparlers soient rapidement conclus", selon le texte. Le M23 "devra mettre un terme à toute activité militaire et cesser la guerre et les menaces de renverser le gouvernement légal de République démocratique du Congo" (RDC), ont décidé les chefs d'État.

"Notre délégation est déjà sur place à Kampala. Elle est prête à négocier avec Kinshasa immédiatement", a réagi le président du M23, Bertrand Bisimwa, joint depuis Kinshasa par l'AFP.

"Brigade d'intervention"

Le sommet de la CIRGL invite également la nouvelle "Brigade d'intervention (de l'ONU) à excercer sans relâche une pression sur le M23 et toutes les autres 'forces négatives' "

Une série d'entretiens bilatéraux a eu lieu entre le Congolais Joseph Kabila et le Rwandais Paul Kagamé, en début d'après-midi, en marge du sommet dont l'ouverture a été retardée. Mais, Kinshasa a ensuite tenu à préciser que les deux présidents s'étaient "rencontrés avec tous les chefs d'État" et de gouvernement présents à la Conférence. "Cette rencontre n'a pas eu lieu en aparté", a insisté le directeur de la presse présidentielle de la RDC, André Ngwej Katot.

Le président rwandais s'est parallèlement entretenu avec son homologue tanzanien Jakaya Kikwete, dont le pays est aux commandes de la Brigade d'intervention onusienne. Les deux chefs d'État "se sont entretenus en tête à tête pendant un peu plus d’une heure", selon la présidence tanzanienne.

Les deux hommes ont récemment échangé des propos très agressifs et des menaces à peine voilées, après que le président tanzanien a conseillé au Rwanda de négocier avec les FDLR. Un affront pour Kigali qui exclut tout dialogue avec ce mouvement, le considérant comme formé d'anciens miliciens responsables du génocide de 1994 au Rwanda.

Hôte du sommet organisé au complexe hôtelier de Munyonyo, dans les faubourgs de Kampala, au bord du lac Victoria, le président Yoweri Musevenia également lui rencontré plusieurs présidents séparément.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

RDC : Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

Léon Kengo wa Dondo, le président du sénat de la RDC, a mis en garde lundi contre un "changement de Constitution" qui pourrait, selon lui, "menacer" la paix et la cohésion national[...]

RDC : Kabila gracie le pasteur Kuthino

Le président congolais Joseph Kabila a gracié dimanche, au nom de la "cohésion nationale", le pasteur Ferdinand Kuthino, chef d'une Église évangélique condamné à[...]

RDC : la police disperse une manifestation d'opposition à Kinshasa

La police congolaise a dispersé samedi matin une manifestation d'opposition dans le centre de Kinshasa, interpellant plusieurs personnes dont un journaliste vidéaste de l'AFP.[...]

RDC : Jean-Bertrand Ewanga condamné à un an de prison ferme pour "offense au chef de l'État"

L'opposant Jean-Bertrand Ewanga a été condamné jeudi soir par la justice congolaise (RDC) à un an de prison ferme pour outrage au chef de l'État. Une sentence qui tombe moins de quarante-huit[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

RDC - Omar Kavota : "Au Nord-Kivu, le désarmement avance à pas de tortue"

Dans l'est de la RDC, la rentrée scolaire a été perturbée en début de semaine. La faute à une insécurité tenace, liée aux groupes rebelles et à des bandits[...]

Youssouf Mulumbu : "Ibenge sélectionneur de la RDC, c'est un très bon choix !"

Capitaine de la RDC et attaquant de West Bromwich Albion (Angleterre, Premier League), Youssouf Mulumbu évoque pour "Jeune Afrique" la situation des Léopards avec la nomination de Florent Ibenge à[...]

RDC : Kabila, le choix de Tryphon Kin-Kiey Mulumba

Tryphon Kin-Kiey est le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies. Il nous a rendu visite au 57 bis.[...]

Charles Antoine Bambara : "La Monusco n'a pas de mandat pour faciliter le dialogue inter-rwandais"

De passage à Paris, Charles Antoine Bambara, responsable de l'information publique de la Monusco, est revenu mercredi sur les opérations militaires en cours contre les rebelles ougandais ADF dans l'est de la RDC.[...]

RDC - Pétrole : Global Witness presse Soco de se retirer du parc des Virunga

Dénonçant "l'ambiguïté" de la démarche de Soco, société britannique qui s'est engagée en juin à ne pas entreprendre de forage à l'intérieur du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex