Extension Factory Builder
03/09/2013 à 09:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Mary Robinson, le 31 juillet 2013 à Nairobi. Mary Robinson, le 31 juillet 2013 à Nairobi. © AFP

À Goma, où elle s'est rendue lundi, l'envoyée spéciale de l'ONU pour les Grands Lacs Mary Robinson a exhorté les rebelles congolais du Mouvement du 23-Mars (M23) à "cesser la violence" et à se "désarmer comme le Conseil de sécurité (de l'ONU) l'a demandé".

L'envoyée spéciale de l'ONU pour les Grands Lacs, Mary Robinson, était à Goma lundi. Elle a exhorté les rebelles congolais du Mouvement du 23-Mars (M23) à "cesser la violence" et à se "désarmer comme le Conseil de sécurité (de l'ONU) l'a demandé".

On a essayé "une réponse militaire qui a réussi", maintenant "il y a une fenêtre de possibilités politiques", a-t-elle ajouté après avoir rencontré Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, la province dont Goma est la capitale. Traduisant la lassitude d'une partie de la population, Julien Paluku a répondu que les "pourparlers" étaient "inopportuns" et que, "faute d'une offensive militaire", ses administrés attendaient "purement et simplement la dissolution" du M23.

Le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23, a immédiatement réagi aux déclarations de l'envoyée spéciale de l'ONU : "Nous sommes prêts à déposer les armes" uniquement "si le gouvernement de Kinshasa répond à notre revendication légitime", a-t-il déclaré.

La visite de Mary Robinson intervient alors que le rapport de force a tourné en faveur de l'armée congolaise. Du 23 au 30 août, les FARDC, appuyées par la brigade d'intervention de la Mission de l'ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco), ont repris l'offensive contre le M23. Vendredi, la rébellion s'est repliée de la ligne de front, alors à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma, pour regagner Kibumba, à une trentaine de kilomètres de la ville, qui semblait desserrée de son étau lundi.

Offensive sur Kibumba?

Un officier supérieur de l'armée a toutefois affirmé sous le couvert de l'anonymat qu'une offensive sur Kibumba était prévue "dans un futur proche".

Dans un communiqué, le M23 a accusé le gouvernement d'avoir "déjà amassé des troupes et des chars de combat, afin d'ouvrir un nouveau front militaire à Mabenga", localité située à quelque 90 kilomètres au nord de Goma. Une source militaire occidentale a également affirmé à l'AFP que des chars de l'armée ont été déployés récemment aux abords de Mabenga.

Le porte-parole de l'armée au Nord-Kivu, le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, a affirmé pour sa part qu'après les "combats terribles" de la semaine précédente, les troupes de Kinshasa devaient "consolider l'Est sachant que le Rwanda est derrière".

L'ONU accuse le Rwanda et l'Ouganda, voisins de la RDC, de soutenir le M23, ce que les deux pays intéressés démentent. L'envoyée spéciale de l'ONU se rendra à Kampala mercredi. Elle doit assister au un sommet extraordinaire de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), avant de prendre la direction de Kigali, vendredi.

Il est "très important" que chaque pays signataire de "l'accord-cadre soit sérieux", a-t-elle encore dit, faisant référence au document signé fin février et par lequel 11 pays africains, dont le Rwanda et l'Ouganda, se sont engagés à ne soutenir aucun groupe armé dans l'Est congolais.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais a[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers