Extension Factory Builder
03/09/2013 à 09:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Youssou Ndour (à g.) et Sidiki Kaba. Youssou Ndour (à g.) et Sidiki Kaba. © AFP/montage JA

Désignée, dimanche, Première ministre en remplacement d'Abdoul Mbaye, Aminata Touré a formé, lundi 2 septembre au soir, son nouveau gouvernement. Avec des changements que les critiques jugent déjà cosmétiques.

Il aura fallu juste une journée à Aminata Touré pour former son nouveau gouvernement : une équipe de 32 membres, dont elle a annoncé la composition lundi 2 septembre au soir, et qui devra gérer des urgences dans un pays en proie à de fortes demandes sociales.

Huit personnes de l'ancien gouvernement n'ont pas été reconduites. C'est notamment le cas de Youssou Ndour, vedette mondiale de la chanson et candidat à la présidence en 2012. Le ministre du Tourisme et des Loisirs quitte le gouvernement pour devenir conseiller à la présidence avec rang de ministre, selon des décrets officiels.

>> Lire aussi : 9 choses à savoir sur Aminata Touré

Youssou Ndour est remplacé au ministère du Tourisme par Oumar Guèye, également chargé des Transports aériens mais qui ne gère plus les Loisirs.

Parmi les ministres non reconduits, on retrouve le général Pathé Seck (Intérieur), remplacé par Abdoulaye Daouda Diallo, ainsi que l'ex-banquier Amadou Kane (Économie et Finances), remplacé par Amadou Ba, précédemment directeur général des Impôts et Domaines.

Neuf personnalités font leur entrée dans la nouvelle équipe, où le parti présidentiel, l'Alliance pour la République (APR), dont Aminata Touré est une haute responsable, renforce sa présence. Parmi les nouveaux venus, on remarque particulièrement le célèbre avocat Sidiki Kaba. Il est nommé ministre de la Justice, poste précédemment occupé par Aminata Touré. Sidiki Kaba a dirigé la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et en était jusqu'à sa nomination le président d'honneur.

Augustin Tine (Forces armées), Mme Awa Marie Coll Seck (Santé et Action sociale), Mankeur Ndiaye (Affaires étrangères et Sénégalais de l'extérieur) ainsi que l'écologiste Haïdar El Ali, désormais chargé de la Pêche et des Affaires maritimes, ont de leur côté été reconduits à leur poste.

Le quotidien pro-gouvernemental, Le Soleil, la tâche du nouveau gouvernement "est ardue. Les urgences sociales et économiques sont lancinantes". Aujourd'hui, "les priorités sont multiples pour les Sénégalais", poursuit le quotidien.

Dimanche, Aminata Touré a estimé que son mandat sera "une course pour le développement, pour l'amélioration des conditions d'existence" des Sénégalais.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Sénégal : Macky et le minimandat

Macky Sall l'avait promis pendant sa campagne : il réduirait le mandat présidentiel à 5 ans. Presque 3 ans après son accession au pouvoir, la réforme n'est toujours pas lancée et continue[...]

Sénégal : Vieux Aïdara, "dommage collatéral" de l'affaire Karim Wade

Au lendemain de la condamnation de Karim Wade par la Crei pour enrichissement illicite, Vieux Aïdara, qui est considéré comme l'homme de paille du fils de l'ancien président sénégalais, a[...]

Sénégal : Fadel Barro, génération 2.0

"Y'en a marre", le mouvement fondé par cet ancien journaliste sénégalais, fait des émules dans toute l'Afrique. Son objectif : inciter les jeunes à se conduire en citoyens[...]

Sénégal : la défense de Karim Wade entend "faire juger la CREI" - récit d'un verdict contesté

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a condamné Karim Wade à six ans de prison et ses complices de 5 à dix ans de réclusion. Le jugement est contesté par les[...]

Sénégal : les avocats de Karim Wade vont saisir la Cour suprême

Les avocats de Karim ont annoncé lundi, en début d'après-midi, qu'ils allaient saisir la Cour suprême pour revoir le jugement de la CREI, qui a condamné dans la matinée leur client à[...]

Sénégal : Karim Wade condamné à six ans de prison ferme

Karim Wade a été condamné, lundi, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d'amende pour enrichissement illicite.[...]

Sénégal : Karim Wade désigné candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

À 48 heures du jugement de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), le Parti démocratique sénégalais (PDS) vient de désigner Karim Wade comme candidat officiel en vue[...]

"Gospel Journey" : Faada Freddy à la folie

Sans instruments, armé de sa seule voix et de son corps, le chanteur du groupe Daara-J ose un premier album solo percutant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130903090014 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130903090014 from 172.16.0.100