Extension Factory Builder
16/08/2013 à 19:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocat est décédé le 15 août 2013. L'avocat est décédé le 15 août 2013. © AFP

Jacques Vergès est mort le 15 août. Célèbre en France et dans le monde pour avoir été le défenseur de l'indéfendable, mais célébré comme un brillant avocat, il a également connu ses heures de gloire et d'ombres en Afrique. Jeune Afrique vous propose de revenir sur les principales « histoires africaines » de ce « serial plaideur », adepte du mystère et de la contradiction.

Jeudi 15 août 2013, jour de célébration de l'Assomption de la Vierge, Jacques Vergès, 88 ans, a lui aussi pris le chemin des cieux. Ami de Pol Pot, défenseur de Klaus Barbie, ce « salaud lumineux » (surnom qu'il s'était lui-même donné) s'est plu toute sa vie à plaider pour le meilleur et pour le pire avec la même verve et le même amour de la justice. Habité par un anticolonialisme viscéral, Me Vergès deviendra célèbre en défendant les membres du FLN algérien en 1957. Plus tard, il surprendra son monde en défendant les présidents Omar Bongo Ondimba, Idriss Déby Itno et Denis Sassou Nguesso. 

L'histoire de Jacques Vergès et l'Afrique commence à la Réunion quand, à l'âge de 10 ans, le futur avocat fait la connaissance d'Abdelkrim al-Khattabi, résistant marocain pendant la guerre du Rif. Impressionné par ce dernier, le jeune Vergès lui doit sans doute ses premiers émois révolutionnaires et anticolonialistes.

Plus tard, après avoir combattu dans la Résistance aux côtés du Général de Gaulle et des Forces françaises libres (FFL) puis obtenu le barreau, il propose ses services aux avocats qui défendent le Front de libération nationale (FLN) en Algérie, en 1957. C'est à ce moment-là qu'il tombera « amoureux des Algériens » - qui lui donneront le surnom de « Mansour » (le victorieux) - et luttera corps et âme pour leur indépendance.
Séduit par la jeune militante Djamila Bouhired, il se bat pour obtenir la grâce de celle qu'il épousera après le renversement de Ben Bella, en 1965. Inscrit au barreau d'Alger, il assure plus tard la défense de militants palestiniens à la demande d'Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères.

Après avoir disparu pendant 8 ans, de 1970 à 1978, l'avocat refait surface et se plaît à défendre des personnalités contestées, voire honnies, parmi lesquelles des  « grandes » figures du continent.

Cliquez sur les miniatures, ci-dessous, pour lire les épisodes marquants de l’histoire de Jacques Vergès avec l’Afrique.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre, s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte Face[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers