Extension Factory Builder
16/08/2013 à 19:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocat est décédé le 15 août 2013. L'avocat est décédé le 15 août 2013. © AFP

Jacques Vergès est mort le 15 août. Célèbre en France et dans le monde pour avoir été le défenseur de l'indéfendable, mais célébré comme un brillant avocat, il a également connu ses heures de gloire et d'ombres en Afrique. Jeune Afrique vous propose de revenir sur les principales « histoires africaines » de ce « serial plaideur », adepte du mystère et de la contradiction.

Jeudi 15 août 2013, jour de célébration de l'Assomption de la Vierge, Jacques Vergès, 88 ans, a lui aussi pris le chemin des cieux. Ami de Pol Pot, défenseur de Klaus Barbie, ce « salaud lumineux » (surnom qu'il s'était lui-même donné) s'est plu toute sa vie à plaider pour le meilleur et pour le pire avec la même verve et le même amour de la justice. Habité par un anticolonialisme viscéral, Me Vergès deviendra célèbre en défendant les membres du FLN algérien en 1957. Plus tard, il surprendra son monde en défendant les présidents Omar Bongo Ondimba, Idriss Déby Itno et Denis Sassou Nguesso. 

L'histoire de Jacques Vergès et l'Afrique commence à la Réunion quand, à l'âge de 10 ans, le futur avocat fait la connaissance d'Abdelkrim al-Khattabi, résistant marocain pendant la guerre du Rif. Impressionné par ce dernier, le jeune Vergès lui doit sans doute ses premiers émois révolutionnaires et anticolonialistes.

Plus tard, après avoir combattu dans la Résistance aux côtés du Général de Gaulle et des Forces françaises libres (FFL) puis obtenu le barreau, il propose ses services aux avocats qui défendent le Front de libération nationale (FLN) en Algérie, en 1957. C'est à ce moment-là qu'il tombera « amoureux des Algériens » - qui lui donneront le surnom de « Mansour » (le victorieux) - et luttera corps et âme pour leur indépendance.
Séduit par la jeune militante Djamila Bouhired, il se bat pour obtenir la grâce de celle qu'il épousera après le renversement de Ben Bella, en 1965. Inscrit au barreau d'Alger, il assure plus tard la défense de militants palestiniens à la demande d'Abdelaziz Bouteflika, alors ministre des Affaires étrangères.

Après avoir disparu pendant 8 ans, de 1970 à 1978, l'avocat refait surface et se plaît à défendre des personnalités contestées, voire honnies, parmi lesquelles des  « grandes » figures du continent.

Cliquez sur les miniatures, ci-dessous, pour lire les épisodes marquants de l’histoire de Jacques Vergès avec l’Afrique.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Justice : soupçons de corruption, arrestations au sein de la Fifa en Suisse

Justice : soupçons de corruption, arrestations au sein de la Fifa en Suisse

Des fonctionnaires de la Fifa ont été interpellés par la police suisse mercredi matin à Zurich à la demande de la justice américaine. Ces hauts responsables du monde du football sont soup&[...]

Un Kényan offre 50 vaches pour épouser Malia, la fille aînée de Barack Obama

Un avocat kényan veut épouser Malia, la fille aînée de Barack Obama. Pour appuyer sa demande, Felix Kiprono offre à la famille de l'élue de son cœur 50 vaches, des moutons et des[...]

France : Sarko et sa batterie de cuisine

À deux ans de l'échéance, l'ancien chef de l'État paraît bien placé pour prendre sa revanche. Son principal handicap ? Les multiples casseroles judiciaires qu'il traîne[...]

Mehdi Benatia : "Fier et heureux, avec le Bayern et avec le Maroc"

Recruté à l’été 2014 par le Bayern Munich pour 30 millions d’euros, Mehdi Benatia a remporté avec le championnat d’Allemagne le premier titre de sa carrière. À[...]

Foot : Hervé Renard sera le nouvel entraîneur de Lille

Comme prévu, l'ancien entraîneur de la Côte d'Ivoire, Hervé Renard, a signé au LOSC.[...]

Washington apaise les tensions avec Bagdad, après des critiques sur son armée

La Maison Blanche a tenté d'apaiser lundi les tensions avec Bagdad, après les critiques portées par le secrétaire à la Défense sur l'armée irakienne, accusée d'un[...]

Le prix de la différence

Malgré tous nos efforts pour retarder l'échéance, voire l'éviter, nous avons dû nous résoudre à l'inéluctable : augmenter le prix de Jeune Afrique. La[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers