Extension Factory Builder
16/08/2013 à 18:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ambassadeur de France en Andorre, Zaïr Kedadouche. L'ambassadeur de France en Andorre, Zaïr Kedadouche. © AFP

Dans une lettre adressée à Laurent Fabius au mois de juin, publiée par le journal "Le Point" le 13 août, Zaïr Kedadouche, ambassadeur français de la principauté d’Andorre, dénonce le racisme ambiant qu’il subit au Quai d'Orsay en raison de ses origines algériennes.

L’ambassadeur de France en Andorre, Zaïr Kedadouche, a porté la plume dans la plaie, le 18 juin dernier, dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Le ton de la missive, publiée par le journal Le Point le 13 août, est courtois mais la critique acerbe. L’ambassadeur y dénonce les « discriminations feutrées » dont font preuve certains de ses collaborateurs au quai d’Orsay. Il n’hésite pas à évoquer une expérience « douloureuse » qui a débuté alors qu’il était consul général de France à Liège, en Belgique, de 2008 à 2011.

Si les principes républicains sont clamés haut et fort par les dirigeants des hautes sphères de l’État, ils n’en sont pas moins discrètement bafoués par certains. "Ayant l’expérience de plusieurs ministères, j’ai le sentiment que le quai d’Orsay, dans sa partie la plus influente, trace sa route dans un isoloir, cherchant à éliminer toute trace génétique risquant de compromettre la reproduction sociale de ses élites", écrit-il à Laurent Fabius.

Cette "trace génétique" dont fait mention l’ambassadeur, ce sont ses origines algériennes qui ne manquent pas d’exacerber les ressentiments de son entourage professionnel, tout comme son parcours atypique.

Militant de l’intégration des jeunes issus de l’immigration

Originaire de Tourcoing, Zaïr Kedadouche passe sa jeunesse à Aubervilliers, dans la banlieue nord-est de Paris. De 1975 à 1986, il foule les terrains de Saint-Ouen, du stade Charléty et de Sedan en tant que footballeur professionnel avant de ranger ses crampons. C’est sur le terrain de la politique qu’il s’engage alors, en tant que conseiller municipal de sa ville dès 1989. Du local au national, Kedadouche exerce les fonctions de conseiller régional, de maire adjoint à la jeunesse et à l’intégration ou encore de conseiller technique chargé des associations et de la jeunesse sous le second mandat de Jacques Chirac.

Depuis longtemps, Zaïr Kedadouche milite en faveur de l’intégration des jeunes issus de l’immigration. Après avoir été victime de discriminations sur son lieu de travail, il a menacé l’un de ses collègues de l’attaquer en justice. Un responsable de l’Inspection générale des affaires étrangères aurait alors été dépêché en Andorre… et aurait sommé l’ambassadeur de ne pas porter plainte, rapporte le journaliste du Point. Depuis, Zaïr Kedadouche a saisi le défenseur des droits, Dominique Baudis, et l’instruction est en cours. Début août, le ministre des Affaires étrangères a répondu à l’ambassadeur, lui déclarant être "disposé à l’écouter". À moins que l’affaire ne soit une nouvelle fois étouffée.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Chine : le baiser du Dragon

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Touche pas à ma graisse !

C'est une aventure ahurissante qui se déroule en ce moment dans une prison du Brabant. Ça commence comme ça : un détenu - on va l'appeler John - se met à grossir de façon[...]

Décès de Gabriel García Márquez : hommage à "Gabo" le magnifique...

L'écrivain colombien et prix Nobel de littérature Gabriel García Márquez est décédé à Mexico, jeudi. Il avait 87 ans.[...]

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2 h 03 ' 23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale. Impérial tout au long de la course, le Kényan de 32 ans[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers