Extension Factory Builder
15/08/2013 à 12:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des troupes de l'Amisom à Mogadiscio, en 2011. Des troupes de l'Amisom à Mogadiscio, en 2011. © AFP

Des soldats de la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) sont accusés d'avoir violé une Somalienne début août à Mogadiscio. Les responsables ont annoncé, le 15 août, l'ouverture d'une enquête sur cette affaire qui choque l'opinion.

La Force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a annoncé, jeudi 15 août, l'ouverture d'une enquête sur une accusation de viol en réunion d'une Somalienne par certains de ses soldats.

La victime aurait été enlevée, droguée et violée à plusieurs reprises début août à Maslah, dans la banlieue nord de Mogadiscio par des soldats de l'Amisom et des soldats somaliens.

"L'Amisom est au courant des accusations portées contre ses soldats", a indiqué la Force africaine dans un communiqué, le 15 août.

Une équipe a été mise sur pied "pour enquêter sur cette affaire et des mesures appropriées seront prises une fois les faits établis", poursuit la Mission de l'UA en Somalie.

Le contingent d'origine des soldats présumés impliqués n'a pas été révélé.

L'affaire, qui choque profondément la population et qui a été largement couverte ces derniers jours par les médias à Mogadiscio, pourrait ternir sérieusement la réputation de l'Amisom si elle se révèle fondée

Elle pourrait être utilisée à leur profit par les shebab, qui ont perdu la quasi-totalité de leurs bastions du centre et du sud de la Somalie depuis qu'ils ont été chassés de Mogadiscio par la force africaine en août 2011.

L'Amisom, déployée depuis 2007 en Somalie pour combattre une insurrection islamiste dans ce pays privé de véritable autorité centrale depuis plus de 20 ans, compte 17 700 soldats, issus de contingents de cinq pays: Burundi, Djibouti, Kenya, Sierra Leone et Ouganda.

Son "armée nationale", agrégat hétéroclite de miliciens, a déjà été accusée à plusieurs reprises d'abus contre des femmes, y compris des viols.

L'élection d'un nouveau président, prévue en septembre, a suscité l'espoir de doter enfin la Somalie d'un véritable gouvernement, mais celui-ci peine à asseoir son autorité au-delà de la capitale.

En février, une femme se disant victime de viol par des soldats somaliens et un journaliste à qui elle s'était confiée avaient été condamnée à de la prison ferme pour "outrages aux institutions", suscitant une réprobation internationale et l'embarras des autorités somaliennes. Leurs condamnations avaient ensuite été annulées par la justice somalienne.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Somalie

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Somalie : les shebabs attaquent le complexe de la présidence intérimaire à Baïdoa

Baïdoa, dans le sud somalien, a été la cible jeudi d’attaques perpétrées par les islamistes shebabs. La ville abrite le siège du gouvernement local représentant la[...]

Somalie : les États-Unis nomment un ambassadeur, une première en un quart de siècle

Un ambassadeur américain a été nommé en Somalie, a annoncé mardi soir la diplomatie américaine. C’est une première depuis 1991 dans ce pays qui peine à se relever[...]

Somalie : les kamikazes ayant attaqué un hôtel à Mogadiscio étaient néerlandais

Les deux kamikazes qui ont tué 25 personnes vendredi en se faisant exploser dans un hôtel de Mogadiscio où se trouvaient des ministres et des élus, étaient des ressortissants néerlandais,[...]

Somalie : au moins 25 morts dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

Au moins 25 personnes ont été tuées et de nombreuses personnes grièvement blessées vendredi à Mogadiscio dans une attaque revendiquée par les islamistes shebab, visant un[...]

Kenya : un soldat et cinq shebab présumés tués dans des affrontements

Un soldat kényan et cinq Somaliens soupçonnés d'être liés aux islamistes shebab ont été tués mercredi dans des affrontements au nord de l'île kényane de Lamu.[...]

Somalie : formation d'un nouveau gouvernement dirigé par Omar Abdirashid Ali Sharmarke

Le nouveau Premier ministre somalien a nommé dimanche soir son gouvernement, composé de 60 personnes qui auront pour défi de ramener la paix dans ce pays déchiré par plus de vingt ans de guerre[...]

Somalie : au moins quatre tués dans un attentat-suicide près de l'aéroport de Mogadiscio

Un attentat-suicide a visé dimanche les abords de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant au moins quatre personnes, a-t-on appris de source policière.[...]

Rashid Ali, So British !

Venu de Somalie, Rashid Ali, jeune architecte, a fondé son propre cabinet après avoir appris le métier auprès de la star ghanéenne David Adjaye.[...]

Reddition d'un haut responsable des islamistes shebab en Somalie

L'un des chefs des insurgés islamistes somaliens shebab, leur responsable des renseignements Zakariya Ismail Ahmed Hersi, s'est rendu au gouvernement et à la force de l'Union africaine, a-t-on appris samedi de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130815120522 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130815120522 from 172.16.0.100