Extension Factory Builder
12/08/2013 à 16:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation pro-Morsi, au Caire le 11 août 2013. Manifestation pro-Morsi, au Caire le 11 août 2013. © AFP

Les partisans du président déchu, Mohamed Morsi, devront patienter. La justice égyptienne a décidé, lundi 12 août, de prolonger sa détention de 15 jours.

Alors que ses partisans manifestent depuis plusieurs semaines pour demander sa libération, la justice égyptienne a décidé, lundi 12 août, de prolonger de 15 jours la détention de Mohamed Morsi.

Destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet, le président égyptien est toujours détenu par l'armée dans un lieu tenu secret. Inculpé pour son implication présumée dans des opérations meutrières imputées au Hamas et visant les forces de sécurité lors de la révolte contre Hosni Moubarak en 2011, il a été formellement incarcéré le 26 juillet.

Cette décision ne devrait pas calmer les ardeurs des pro-Morsi. Les partisans du président déchu manifestaient toujours lundi. Après l'expiration d'un ultimatum, la police menace à tout moment de disperser les islamistes barricadés depuis plus d'un mois sur deux places du Caire. Sur la place Rabaa al-Adawiya, le bastion des manifestants pro-Morsi transformé en camp retranché, des dizaines d'hommes casqués et munis de bâtons se sont massés juste après la prière de l'aube sur les barricades de briques et de sacs de sable qui barrent les entrées principales du véritable village de tentes installées autour de la mosquée.

Sur une grande tribune sonorisée, les leaders des Frères musulmans se relaient inlassablement pour réclamer la restauration de Mohamed Morsi et la fin du "coup d'État". "Nous aurons des martyrs. Le prix à payer sera élevé mais la victoire nous attendra au bout du chemin", a lancé l'un d'eux.

Lire aussi : Pour Mohamed Morsi, jusqu'à la mort

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission é[...]

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers