Extension Factory Builder
09/08/2013 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. © AFP

La dernière campagne anti-immigration du gouvernement du Royaume-Uni a provoqué un tollé auprès de la population et divisé la coalition au pouvoir. L’Autorité de régulation de la publicité britannique vient d’ouvrir une enquête sur ces publicités à caractère xénophobe.

 « Envoyez HOME au 78070 » Ce n’est ni aux téléspectateurs de jeux télévisés ni aux personnes en quête d’âme sœur que ce message s’adresse mais aux immigrés clandestins britanniques.

Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur a suscité la polémique en placardant sur des vans une large publicité au slogan offensif : « Go home or face arrest » (« Rentrez chez vous ou courez le risque de vous faire arrêter »).

Les camionnettes, rapidement baptisées « racist vans » par leurs détracteurs, ont traversé des quartiers londoniens pendant une semaine avant que l’Autorité de régulation de la publicité britannique n’ouvre une enquête. Depuis, une soixantaine de plaintes ont été enregistrées.

La campagne n’a pas tardé à susciter la polémique au sein de la population britannique, qui a craint le regain de tensions interraciales. Elle a également divisé la coalition au pouvoir. Vince Cable, membre du parti libéral démocrate, a montré son hostilité en qualifiant cette campagne de « stupide et insultante » tandis que l’opposition travailliste a considéré cette initiative gouvernementale « ridicule ».

Une politique anti-immigration affirmée

Depuis quelques mois, le Premier ministre conservateur, David Cameron, réaffirme avec vigueur les principes de sa politique anti-immigration. Désormais, les étrangers en provenance du Nigeria, de l’Inde, du Pakistan, du Bengladesh, du Sri Lanka et du Ghana disposant d’un visa temporaire, doivent déposer une garantie de 3 000 livres au gouvernement britannique, qu’ils récupèrent à leur sortie du territoire.

La campagne du Premier ministre se joue également virtuellement, notamment à travers des tweets publiés sur le compte du ministère de l’Intérieur (@ukhomeoffice). L’un d’eux, datant du 3 juillet, confirme la volonté de se charger du dossier de l’immigration clandestine.
 

Le 1er août, le ministère établissait, via le réseau social, des données chiffrées sur les clandestins arrêtés pendant la journée à travers le pays.

La riposte des anti-« Go home »

Face à l’initiative « Go Home », le Conseil national pour les libertés civiles (Liberty) a riposté en lançant sa propre campagne publicitaire. Cette fois, l’offensive était contre le ministère : « Semer la tension et la division au Royaume-Uni illégalement ? Détrompez-vous, cher ministère de l’Intérieur »

Malgré les protestations, des encarts publicitaires sont encore imprimés dans la presse locale. David Cameron a d’ailleurs affirmé au quotidien The Guardian que « ce projet pilote (…) en cours d’exécution » fonctionnait. Il souhaiterait même l’étendre au niveau national.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Le nouveau patron de l'opposition est jeune, beau et intelligent. Mais avant "d'y penser en se rasant", Pedro Sánchez va devoir rafraîchir l'image du Parti socialiste. Bon courage ![...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

France : un nouveau projet de loi sur l'immigration

Attirer plus de diplômés et d'entrepreneurs étrangers. Tel est le but du projet de loi que le gouvernement s'apprête à dévoiler. Parmi les nouveautés, un titre de[...]

Indonésie : l'avenir, c'est Jokowi

Il y a le réformateur populaire, Joko Widodo, et le militaire conservateur, Prabowo Subianto. Tous deux clament leur victoire à l'élection présidentielle du 9 juillet. Deux visages, deux[...]

Littérature turque : "L'Homme désoeuvré" enfin traduit en français !

C'est l'un des classiques du roman turc contemporain. "L'Homme désoeuvré", de Yusuf Atilgan, est enfin traduit en français.[...]

Sida : les lois homophobes accusées de favoriser la propagation du virus

Les lois qui interdisent et stigmatisent l’homosexualité ont été pointées du doigt lors de la conférence internationale sur le sida à Melbourne en Australie. Elles favoriseraient[...]

Italie : près de 800 migrants sauvés par la marine en une nuit

La marine italienne à annoncé avoir secouru près de 800 migrants dans la nuit de dimanche à lundi. En cette saison estivale les candidats à la traversée de la Méditerranée,[...]

Le FBI a-t-il poussé des musulmans américains à commettre des attentats ?

Dans un rapport publié lundi, Human Rights Watch dénonce les pratiques abusives du FBI qui aurait incité des Américains musulmans à commettre des attentats, après le 11-Septembre. Les[...]

Commission européenne : Jean-Claude Juncker, l'ère du dinosaure

Élu sans surprise, le président de la Commission européenne donne des gages à la droite, à la gauche, aux Verts. Un risque de cacophonie ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers