Extension Factory Builder
09/08/2013 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. © AFP

La dernière campagne anti-immigration du gouvernement du Royaume-Uni a provoqué un tollé auprès de la population et divisé la coalition au pouvoir. L’Autorité de régulation de la publicité britannique vient d’ouvrir une enquête sur ces publicités à caractère xénophobe.

 « Envoyez HOME au 78070 » Ce n’est ni aux téléspectateurs de jeux télévisés ni aux personnes en quête d’âme sœur que ce message s’adresse mais aux immigrés clandestins britanniques.

Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur a suscité la polémique en placardant sur des vans une large publicité au slogan offensif : « Go home or face arrest » (« Rentrez chez vous ou courez le risque de vous faire arrêter »).

Les camionnettes, rapidement baptisées « racist vans » par leurs détracteurs, ont traversé des quartiers londoniens pendant une semaine avant que l’Autorité de régulation de la publicité britannique n’ouvre une enquête. Depuis, une soixantaine de plaintes ont été enregistrées.

La campagne n’a pas tardé à susciter la polémique au sein de la population britannique, qui a craint le regain de tensions interraciales. Elle a également divisé la coalition au pouvoir. Vince Cable, membre du parti libéral démocrate, a montré son hostilité en qualifiant cette campagne de « stupide et insultante » tandis que l’opposition travailliste a considéré cette initiative gouvernementale « ridicule ».

Une politique anti-immigration affirmée

Depuis quelques mois, le Premier ministre conservateur, David Cameron, réaffirme avec vigueur les principes de sa politique anti-immigration. Désormais, les étrangers en provenance du Nigeria, de l’Inde, du Pakistan, du Bengladesh, du Sri Lanka et du Ghana disposant d’un visa temporaire, doivent déposer une garantie de 3 000 livres au gouvernement britannique, qu’ils récupèrent à leur sortie du territoire.

La campagne du Premier ministre se joue également virtuellement, notamment à travers des tweets publiés sur le compte du ministère de l’Intérieur (@ukhomeoffice). L’un d’eux, datant du 3 juillet, confirme la volonté de se charger du dossier de l’immigration clandestine.
 

Le 1er août, le ministère établissait, via le réseau social, des données chiffrées sur les clandestins arrêtés pendant la journée à travers le pays.

La riposte des anti-« Go home »

Face à l’initiative « Go Home », le Conseil national pour les libertés civiles (Liberty) a riposté en lançant sa propre campagne publicitaire. Cette fois, l’offensive était contre le ministère : « Semer la tension et la division au Royaume-Uni illégalement ? Détrompez-vous, cher ministère de l’Intérieur »

Malgré les protestations, des encarts publicitaires sont encore imprimés dans la presse locale. David Cameron a d’ailleurs affirmé au quotidien The Guardian que « ce projet pilote (…) en cours d’exécution » fonctionnait. Il souhaiterait même l’étendre au niveau national.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Foot : Hervé Renard sera le nouvel entraîneur de Lille

Foot : Hervé Renard sera le nouvel entraîneur de Lille

Comme prévu, l'ancien entraîneur de la Côte d'Ivoire, Hervé Renard, a signé au LOSC.[...]

Washington apaise les tensions avec Bagdad, après des critiques sur son armée

La Maison Blanche a tenté d'apaiser lundi les tensions avec Bagdad, après les critiques portées par le secrétaire à la Défense sur l'armée irakienne, accusée d'un[...]

Le prix de la différence

Trois ans après la fin tragique du "Guide", le renversement d'alliances qui est en train de s'opérer en douceur a remis en selle une frange des partisans de l'ancien régime. Au nom de la[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers