Extension Factory Builder
09/08/2013 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. La campagne publicitaire du gouvernement britannique adressée aux immigrés clandestins. © AFP

La dernière campagne anti-immigration du gouvernement du Royaume-Uni a provoqué un tollé auprès de la population et divisé la coalition au pouvoir. L’Autorité de régulation de la publicité britannique vient d’ouvrir une enquête sur ces publicités à caractère xénophobe.

 « Envoyez HOME au 78070 » Ce n’est ni aux téléspectateurs de jeux télévisés ni aux personnes en quête d’âme sœur que ce message s’adresse mais aux immigrés clandestins britanniques.

Le mois dernier, le ministre de l’Intérieur a suscité la polémique en placardant sur des vans une large publicité au slogan offensif : « Go home or face arrest » (« Rentrez chez vous ou courez le risque de vous faire arrêter »).

Les camionnettes, rapidement baptisées « racist vans » par leurs détracteurs, ont traversé des quartiers londoniens pendant une semaine avant que l’Autorité de régulation de la publicité britannique n’ouvre une enquête. Depuis, une soixantaine de plaintes ont été enregistrées.

La campagne n’a pas tardé à susciter la polémique au sein de la population britannique, qui a craint le regain de tensions interraciales. Elle a également divisé la coalition au pouvoir. Vince Cable, membre du parti libéral démocrate, a montré son hostilité en qualifiant cette campagne de « stupide et insultante » tandis que l’opposition travailliste a considéré cette initiative gouvernementale « ridicule ».

Une politique anti-immigration affirmée

Depuis quelques mois, le Premier ministre conservateur, David Cameron, réaffirme avec vigueur les principes de sa politique anti-immigration. Désormais, les étrangers en provenance du Nigeria, de l’Inde, du Pakistan, du Bengladesh, du Sri Lanka et du Ghana disposant d’un visa temporaire, doivent déposer une garantie de 3 000 livres au gouvernement britannique, qu’ils récupèrent à leur sortie du territoire.

La campagne du Premier ministre se joue également virtuellement, notamment à travers des tweets publiés sur le compte du ministère de l’Intérieur (@ukhomeoffice). L’un d’eux, datant du 3 juillet, confirme la volonté de se charger du dossier de l’immigration clandestine.
 

Le 1er août, le ministère établissait, via le réseau social, des données chiffrées sur les clandestins arrêtés pendant la journée à travers le pays.

La riposte des anti-« Go home »

Face à l’initiative « Go Home », le Conseil national pour les libertés civiles (Liberty) a riposté en lançant sa propre campagne publicitaire. Cette fois, l’offensive était contre le ministère : « Semer la tension et la division au Royaume-Uni illégalement ? Détrompez-vous, cher ministère de l’Intérieur »

Malgré les protestations, des encarts publicitaires sont encore imprimés dans la presse locale. David Cameron a d’ailleurs affirmé au quotidien The Guardian que « ce projet pilote (…) en cours d’exécution » fonctionnait. Il souhaiterait même l’étendre au niveau national.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Espagne : le roi d'Espagne a-t-il comploté contre le gouvernement dans les années 1980 ?

Le roi d'Espagne a-t-il, en 1980, donné son feu vert à une tentative de coup d'État militaire ? C'est la thèse d'un livre qui fait scandale.[...]

Aïda Diarra, "Madame Afrique" de Western Union

La Malienne Aïda Diarra est vice-présidente Afrique de Western Union. Son défi : innover pour préserver le leadership du groupe américain dans les flux d'argent à destination du[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2 h 03 ' 23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale. Impérial tout au long de la course, le Kényan de 32 ans[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Envie de faire une pause ? Voici de quoi vous détendre avec notre sélection musicale de la semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire de l'album "Ilmatic" de Nas, le nouveau[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers