Extension Factory Builder
07/08/2013 à 19:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bénéficiaires de la chorba pour tous, août 2012. Bénéficiaires de la chorba pour tous, août 2012. © AFP

Depuis le 10 juillet, premier jour du ramadan - jusqu'au 7 août, cette année - la communauté musulmane parisienne jeûne, comme partout ailleurs. Fidèle à l'esprit d'entraide qui doit régner à cette occasion, l'association parisienne Une chorba pour tous s'engage à aider les plus démunis et distribue environ 1 000 repas gratuitement chaque soir, porte des Lilas, dans le 19e arrondissement.

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, a annoncé que le ramadan s'achevait mercredi 7 août. La fin d'un mois sacré mais aussi, et surtout, de partage. L'association Une chorba pour tous, du nom de la soupe maghrébine typique du ramadan, ne l'oublie pas et distribue chaque soir du mois sacré, au moment de la rupture du jeûne, un repas aux plus démunis. Quelques dattes, un verre de lait fermenté, une chorba riche en féculents et protéines, du pain et un dessert sur le plateau attendent les bénéficiaires à l'heure de l'iftar.

Chaque matin vers 11 heures, les bénévoles se rendent au local, rue de Curial, dans le 19è arrondissement. Au programme, épluchage et découpe de légumes. En cuisine, Reda fait bouillir les marmites. “On existe depuis 21 ans, on a commencé avec trois cocottes pour cinq personnes, on est arrivés à 60 000 repas l'année dernière”, raconte Malika, bénévole depuis 14 ans.


Une chorba pour tous : la solidarité pour le... par Jeuneafriquetv

Reportage à la Chorba pour tous, Paris, Porte des Lilas, août 2013.
 

 

Aujourd'hui forte de son expérience, l'association sert entre 1 000 à 1 200 repas chaque soir pendant le ramadan. Une trentaine de bénévoles s'occupent de la préparation, de la mise en place du chapiteau, du service, du transport et du rangement. L'association compte également trois salariés et se finance “grâce à des donateurs privés, à des entreprises et avec l'aide des autorités publiques”, explique Abdelhakim Didouche, son président.

Les bénéficiaires sont nombreux. La plupart se restaurent sur place, dans le chapiteau dressé pour l'occasion, porte des Lilas. Ils sont principalement musulmans, mais pas seulement, viennent seuls ou en famille, pour manger mais aussi profiter de l'ambiance chaleureuse censée régner les soirs de ramadan. Pas toujours à l'aise avec l'aumône, certains viennent seulement récupérer des colis alimentaires distribués devant le chapiteau une heure avant le service.

À sa création, l'association avait pour vocation d'être actif seulement pour le mois du ramadan. Sur le modèle des célèbres Restos du coeur, elle a cependant étendu ses fonctions depuis cinq ans et distribue des colis alimentaires le reste de l'année, deux fois par semaine, à 200 familles. Elle participe chaque hiver, de novembre à avril à des maraudes et organise des ateliers tout au long de l'année : soutien scolaire, cours d'informatique, de français, d'alphabétisation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Hommage : Éric Rouleau, témoin engagé

Décédé le 25 février, Éric Rouleau, journaliste spécialiste du Proche-Orient, collabora au "Monde" et à "Jeune Afrique". Il fut aussi ambassadeur de Fra[...]

Emmanuel Macron, le coup droit de Hollande

Il est jeune, brillant et séducteur. Jusqu'ici, tout lui réussissait. L'incapacité du ministre de l'Économie à amadouer les "frondeurs" socialistes et à faire[...]

Livres : voyage au bout du Venezuela avec Miguel Bonnefoy

Le vénézuélien Miguel Bonnefoy publie un premier roman réjouissant, "Le Voyage d'Octavio". Chronique.[...]

États-Unis : un homme noir sans-abri, surnommé "Africa", abattu par la police de Los Angeles

Une vidéo montrant un groupe de policiers abattre un sans-abri noir dans un quartier défavorisé de Los Angeles, en Californie, a été publiée lundi sur les réseaux sociaux. Une[...]

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130807185147 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130807185147 from 172.16.0.100