Extension Factory Builder
07/08/2013 à 19:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bénéficiaires de la chorba pour tous, août 2012. Bénéficiaires de la chorba pour tous, août 2012. © AFP

Depuis le 10 juillet, premier jour du ramadan - jusqu'au 7 août, cette année - la communauté musulmane parisienne jeûne, comme partout ailleurs. Fidèle à l'esprit d'entraide qui doit régner à cette occasion, l'association parisienne Une chorba pour tous s'engage à aider les plus démunis et distribue environ 1 000 repas gratuitement chaque soir, porte des Lilas, dans le 19e arrondissement.

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, a annoncé que le ramadan s'achevait mercredi 7 août. La fin d'un mois sacré mais aussi, et surtout, de partage. L'association Une chorba pour tous, du nom de la soupe maghrébine typique du ramadan, ne l'oublie pas et distribue chaque soir du mois sacré, au moment de la rupture du jeûne, un repas aux plus démunis. Quelques dattes, un verre de lait fermenté, une chorba riche en féculents et protéines, du pain et un dessert sur le plateau attendent les bénéficiaires à l'heure de l'iftar.

Chaque matin vers 11 heures, les bénévoles se rendent au local, rue de Curial, dans le 19è arrondissement. Au programme, épluchage et découpe de légumes. En cuisine, Reda fait bouillir les marmites. “On existe depuis 21 ans, on a commencé avec trois cocottes pour cinq personnes, on est arrivés à 60 000 repas l'année dernière”, raconte Malika, bénévole depuis 14 ans.


Une chorba pour tous : la solidarité pour le... par Jeuneafriquetv

Reportage à la Chorba pour tous, Paris, Porte des Lilas, août 2013.
 

 

Aujourd'hui forte de son expérience, l'association sert entre 1 000 à 1 200 repas chaque soir pendant le ramadan. Une trentaine de bénévoles s'occupent de la préparation, de la mise en place du chapiteau, du service, du transport et du rangement. L'association compte également trois salariés et se finance “grâce à des donateurs privés, à des entreprises et avec l'aide des autorités publiques”, explique Abdelhakim Didouche, son président.

Les bénéficiaires sont nombreux. La plupart se restaurent sur place, dans le chapiteau dressé pour l'occasion, porte des Lilas. Ils sont principalement musulmans, mais pas seulement, viennent seuls ou en famille, pour manger mais aussi profiter de l'ambiance chaleureuse censée régner les soirs de ramadan. Pas toujours à l'aise avec l'aumône, certains viennent seulement récupérer des colis alimentaires distribués devant le chapiteau une heure avant le service.

À sa création, l'association avait pour vocation d'être actif seulement pour le mois du ramadan. Sur le modèle des célèbres Restos du coeur, elle a cependant étendu ses fonctions depuis cinq ans et distribue des colis alimentaires le reste de l'année, deux fois par semaine, à 200 familles. Elle participe chaque hiver, de novembre à avril à des maraudes et organise des ateliers tout au long de l'année : soutien scolaire, cours d'informatique, de français, d'alphabétisation.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers