Extension Factory Builder
07/08/2013 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Tunisiens manifestent devant l'Assemblée constituante, à Tunis le 6 août 2013. Des Tunisiens manifestent devant l'Assemblée constituante, à Tunis le 6 août 2013. © AFP

Le parti islamiste Ennahdha, au pouvoir en Tunisie, a annoncé, mercredi 7 août, qu'il acceptait la suspension des travaux de la Constituante. La formation de Rached Ghannouchi appelle aussi à un dialogue avec ses adversaires pour aboutir à un gouvernement d'union nationale.

Sous pression depuis l'assassinat, le 25 juillet, de l'opposant de gauche Mohamed Brahmi, Ennahdha a annoncé mercredi qu'elle acceptait la suspension des travaux de l'Assemblée nationale constituante (ANC), annoncée la veille par son président Mustapha Ben Jaafar. Le parti islamiste au pouvoir a en outre appelé ses adversaires au dialogue pour aboutir à un gouvernement d'union nationale.

« En dépit de nos réserves formelles et juridiques sur cette initiative (de suspendre la Constituante, NDLR), nous espérons qu'elle servira de catalyseur pour que les adversaires politiques s'assoient à la table du dialogue », a annoncé Ennahdha dans un communiqué signé de son chef Rached Ghannouchi.

Le parti islamiste qui dirige le gouvernement a souhaité « une solution consensuelle en cette période sensible, en raison des dangers sécuritaires et des défis économiques énormes ».

Suspension surprise de l'ANC par Ben Jaafar

Ennahdha se dit favorable « à la formation d'un gouvernement d'union nationale, comprenant toutes les forces politiques convaincues de la nécessité d'achever le processus démocratique dans le cadre de la loi ».

Le parti islamiste fixe aussi un calendrier de reprise des travaux de l'ANC, souhaitant que l'adoption de la Constitution et de la loi électorale se fassent « avant fin septembre 2013 ». Il réclame également « l'organisation d'élections avant la fin de l'année ».

À la surprise générale, le président de l'ANC, Mustapha Ben Jaafar, a annoncé mardi soir le gel des travaux de cette assemblée jusqu'à ce que la coalition au pouvoir et leurs détracteurs débutent des négociations pour sortir de la crise politique actuelle. Une hétéroclite coalition d'opposition réclame la démission du gouvernement et la mise en place d'un cabinet de technocrates. Ces revendications avaient été, jusqu'à présent, rejetées par les islamistes.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : qui sont les terroristes ?

Tunisie : qui sont les terroristes ?

Origines, localisation, mobilité, réseaux... État des lieux de la nébuleuse jihadiste en Tunisie.[...]

Tunisie : le député Mohamed Ali Nasri attaqué chez lui par des hommes armés

Le député tunisien Mohamed Ali Nasri a été agressé dans la nuit par des hommes armés dans son domicile de Kasserine. Il s'est cassé une jambe dans sa fuite.[...]

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Tunisie : ces clubs où les VIP se retrouvent (EB OK VEN 29)

Révolution oblige, l'ostentation n'est plus de mise en Tunisie. On ne se cache pas, certes, mais mieux vaut tout de même se faire discret en ne s'exhibant que dans certaines occasions. Reste qu'un brin de[...]

Tunisie : Ennahdha lorgne les portefeuilles sociétaux

Ennahdha ambitionne d'influencer la société tunisienne en profondeur. Son premier objectif pour y parvenir : s'emparer des portefeuilles dits "sociétaux".[...]

Tunisie : quand l'Histoire tombe en ruine

Négligé ou pillé sous Ben Ali, le patrimoine archéologique pâtit aujourd'hui d'une gestion défaillante imputable à une absence de coordination et à un manque de[...]

Tunisie : pourquoi l’armée n’y arrive pas

Dans une enquête exclusive à paraître dans son numéro 2798, Jeune Afrique explique pourquoi l'armée tunisienne n'arrive pas à reprendre le contrôle du Mont Chaâmbi, foyer de[...]

Tunisie : 74 migrants venus de Libye recueillis par des pêcheurs

Des pêcheurs tunisiens ont recueilli jeudi soixante-quatorze migrants qui tentaient de gagner l'Italie depuis la Libye. Ils avaient erré cinq jours en mer.[...]

Diaporama : "Djerbahood", le street art s'invite en Tunisie

Cet été, des graffeurs du monde entier ont investi les ruelles d'Erriadh, une petite bourgade de l'île de Djerba, pour réaliser une expérience inédite de street art en Tunisie. Armés[...]

Tunisie : frictions entre la Défense et la présidence pour la succession du général Hamdi

La question de la succession du chef d'état-major de l'armée de terre, le général Mohamed Salah Hamdi, remplacé le 12 août par Ismaïl Fathalli, a opposé le président[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex