Extension Factory Builder
07/08/2013 à 12:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed El Baradei (g), parle avec l'adjoint au secrétaire d’État américain, William Burns (c). Mohamed El Baradei (g), parle avec l'adjoint au secrétaire d’État américain, William Burns (c). © AFP

Depuis une semaine, des émissaires internationaux tentaient une médiation pour éviter un affrontement entre les forces de l'ordre et les manifestants islamistes partisans du président déchu Mohamed Morsi. Mercredi 7 août, la présidence égyptienne a annoncé que leurs efforts avaient échoué.

C'est un échec. Mercredi, la présidence égyptienne, à travers un communiqué, a indiqué que les médiateurs internationaux présents dans le pays depuis une semaine n'étaient pas parvenus à un accord entre les deux camps adverses.

« Le gouvernement intérimaire, mis en place par l'armée après la destitution il y a un mois (le 3 juillet, NDLR) du premier président égyptien élu démocratiquement, rend responsable les Frères musulmans de l'échec de ces efforts », lit-on dans un communiqué de la présidence.

L'influente confrérie islamiste, dont est issu l'ex-président Mohamed Morsi, organise depuis plus d'un mois deux sit-in au Caire que les forces de l'ordre menacent de disperser par la force. Après plus de 250 morts en un mois - essentiellement des islamistes - dans des affrontements entre pro et anti-Morsi, mais aussi entre forces de l'ordre et pro-Morsi, la communauté internationale redoute un bain de sang si la police tente de disperser les sit-in.

Pousser les autorités à la retenue

« La phase des efforts diplomatiques a pris fin aujourd'hui », insiste la présidence, qui rend les Frères musulmans « complètement responsables des conséquences à venir, de leurs violations des lois, et de leur mise en danger de la sécurité publique ».

Depuis une semaine, les États-Unis et l'Union européenne, mais aussi l'Union africaine, le Qatar et les Émirats arabes unis, ont dépêché au Caire des ministres et des représentants pour tenter d'amener les autorités à la retenue et de convaincre les islamistes de se disperser.

Le secrétaire d'État américain adjoint William Burns, qui avait prolongé de plusieurs jours une visite surprise au Caire, a quitté l'Égypte mercredi matin. Le représentant de l'Union européenne Bernardino Leon était, lui, toujours au Caire à la mi-journée.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : la justice déclare 'terroriste' le bras armé du Hamas palestinien

Égypte : la justice déclare "terroriste" le bras armé du Hamas palestinien

La justice égyptienne a classé samedi comme organisation "terroriste" la branche militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas, le pouvoir au Caire l'accusant de soutenir une insurrection jihadiste d[...]

Égypte : 30 morts dans des attaques jihadistes, nouveaux heurts

De nouveaux heurts entre soldats et jihadistes ont tué deux enfants vendredi dans l'instable péninsule du Sinaï en Egypte, où 30 personnes, en majorité des militaires, ont péri jeudi dans[...]

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

La manifestation commémorative de l'anniversaire de la révolte de 2011 a dégénéré lundi en affrontements sanglants entre policiers et islamistes au Caire. Plus de 500 personnes ont[...]

Triste anniversaire de la révolution en Égypte: onze morts et un enterrement

Onze personnes ont été tuées lors d'affrontements entre les manifestants islamistes et la police dimanche en Égypte, tandis qu'une militante socialiste morte la veille était enterrée.[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4e anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdel Fattah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

Égypte : les deux fils de Moubarak sont libres, mais...

Un tribunal égyptien a ordonné aujourd'hui la libération d'Alaa et de Gamal Moubarak, les deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak. Mais un nouvel épisode judiciaire les attend.[...]

Au tribunal, Morsi répète qu'il reste le "président" égyptien

À l'audience de l'un de ses procès pour lesquels il encourt la peine de mort, l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a répété[...]

Décès de l'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe

L'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe et ex-femme du célèbre acteur Omar Sharif, est décédée samedi à l'âge de 83 ans, a indiqué son[...]

Égypte: les autorités religieuses mettent en garde contre la nouvelle une de "Charlie Hebdo"

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a "mis en garde" contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130807121016 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130807121016 from 172.16.0.100