Extension Factory Builder
07/08/2013 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Barack Obama a défendu à maintes reprises les droits des homosexuels. Barack Obama a défendu à maintes reprises les droits des homosexuels. © AFP

Le président américain Barack Obama a critiqué, mardi 6 août, les pays qui adoptent des lois discriminantes contre les homosexuels, après l'adoption par la Russie de mesures sanctionnant la propagande gay.

Répondant à une question sur l'adoption par Moscou d'une loi sanctionnant la propagande gay, Barack Obama a réitéré, mardi, ses critiques contre les pays qui adoptent des lois discriminantes contre les homosexuels. « Je n'ai aucune tolérance pour des pays qui essayent de traiter les gays, les lesbiennes ou les personnes transgenres d'une manière qui les intimide ou qui leur fait du mal », a déclaré le président américain.

« Que vous discriminiez pour des motifs de race, de religion, de genre ou d'orientation sexuelle, vous violez la morale de base qui je pense devrait transcender chaque pays », a-t-il ajouté. « La Russie n'est pas la seule à adopter de telles lois », a-t-il noté, faisant référence, sans les nommer, à des pays d'Afrique qui d'une manière ou d'une autre persécutent les gays et les lesbiennes. L'Ouganda a par exemple défrayé la chronique en proposant une mesure, jamais entérinée, qui exige la peine capitale pour homosexualité aggravée.

« Cela donne parfois des conférences de presse embarrassantes », a aussi indiqué Barack Obama, faisant sûrement allusion à son point presse commun avec Macky Sall lors de son dernier déplacement au Sénégal.

Une loi russe, promulguée par le Président Vladimir Poutine, a introduit des amendes atteignant 5 000 roubles (156 euros) pour les citoyens qui diffusent des informations à des mineurs dont l'intention est de faire naître des formes de sexualité non-traditionnelles ou qui pourraient entrainer la compréhension déformée selon laquelle relations homosexuelles et hétérosexuelles seraient socialement équivalentes.

Des opposants ont qualifié cette loi d'homophobe. D'après eux, le texte est tellement vague qu'il allait inévitablement être utilisé de façon arbitraire et stimuler les sentiments hostiles aux homosexuels dans le pays.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Un Michel peut en cacher un autre

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers