Extension Factory Builder
06/08/2013 à 17:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers surveillent l’ambassade américaine à Tokyo, le 4 août 2013. Des policiers surveillent l’ambassade américaine à Tokyo, le 4 août 2013. © AFP

Les États-Unis ont appelé, mardi 6 août, leurs ressortissants à quitter "immédiatement" le Yémen. Un renforcement de l’alerte aux attentats qui avait déjà entraîné la fermeture des missions diplomatiques américaines dans le monde arabe et en Afrique.

La menace est désormais jugé « extrêmement élevée ». Washington a appelé, le 6 août, tous ses ressortissants à quitter « immédiatement » le Yémen. Une mesure annoncée alors que quatre membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués mardi à l'est de Sanaa dans une attaque de drone.

Les quatre hommes étaient à bord d'un véhicule qui a été pulvérisé avant l'aube par quatre missiles, selon un responsable tribal s'exprimant sous couvert de l'anonymat. Le ministère yéménite de la Défense a précisé qu’au moins un de ces hommes figurait sur une liste de suspects qui « planifiaient des attaques terroristes durant les derniers jours du ramadan et pendant la fête du Fitr ».

Dix-neuf ambassades et consulats fermés

Pas suffisant pour rassurer les États-Unis. Après l’'interception de messages contenant des menaces d'attentats entre le numéro un d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, et Nasser Al-Whaychi, le chef de la filiale Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA), Washington a décidé de fermer une vingtaine d'ambassades et de consulats américains au Moyen-Orient et en Afrique. 15 ambassades et consulats étaient déjà clos dimanche ainsi que quatre nouvelles représentations diplomatiques.

Carte de la situation des missions diplomatiques des États-Unis en Afrique.

(Cliquez sur les pictos pour plus d'informations)

« Nous prenons des mesures de précaution pour protéger nos employés, nos visiteurs et nos infrastructures à l'étranger », a déclaré Marie Harf, la porte-parole adjointe du département d’État, sans entrer dans les détails.

Washington avait lancé son alerte jeudi, annonçant que 25 représentations diplomatiques et consulaires (sur 222 dans le monde) allaient fermer à compter du 4 août. Le pays se trouve face à une « des menaces les plus crédibles et les plus précises que j'ai vues depuis le 11-Septembre », a commenté Michael McCaul, président de la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants.

ABC News a de son côté cité un responsable américain anonyme évoquant le risque qu'Al-Qaïda puisse déployer des kamikazes avec des bombes implantées chirurgicalement dans leur corps pour déjouer les contrôles de sécurité.

L’UE emboite le pas

D'après le chef d'état-major américain Martin Dempsey, les menaces d'Al-Qaïda visent tous les intérêts occidentaux. « Nous ne disposons pas de preuves spécifiques que cette menace vise des délégations de l'Union européenne, mais, comme toujours, toutes les précautions nécessaires ont été prises », a annoncé un porte-parole de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie de l’UE.

Le Royaume-Uni a prolongé la fermeture de son ambassade à Sanaa jusqu'à la fête de l'Aïd el-Fitr, qui conclut en fin de semaine le mois de jeûne du ramadan. Même chose du côté du Quai d'Orsay dont l'ambassade de France dans la capitale yéménite sera fermée jusqu'à mercredi inclus. L'Allemagne a fermé également son ambassade au Yémen, la Norvège en Arabie saoudite et en Jordanie.

Selon le département d'État, les postes américains à Abou Dhabi, Amman, au Caire, à Ryad, Dhahran, Jeddah, Doha, Dubaï, au Koweït, à Manama, Mascate, Sanaa, Tripoli, Antananarivo, Bujumbura, Djibouti, Khartoum, Kigali et Port Louis seront fermés jusqu'à samedi. En revanche, ceux de Dacca, Alger, Nouakchott, Kaboul, Herat, Bagdad, Bassorah et Erbil ont rouvert.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées r[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

France : François Hollande accueille les quatre journalistes libérés en Syrie

Les quatre journalistes français libérés samedi après dix mois d'une éprouvante captivité en Syrie aux mains d'un groupe jihadiste lié à Al-Qaïda, sont arrivés en[...]

Les quatre journalistes français otages en Syrie sont libres, retour d'ici dimanche matin

Les quatre journalistes français otages en Syrie depuis 10 mois ont été libérés samedi et sont "en bonne santé", a annoncé le président François Hollande,[...]

Chine : le baiser du Dragon

De Taïwan à Hong Kong et de Bangkok à Jakarta, la République populaire de Chine étend les tentacules de son économie surpuissante. Beaucoup lui reprochent d'avoir l'affection un brin[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces