Extension Factory Builder
17/07/2013 à 17:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Warren Hill, condamné à mort malgré son retard mental. Warren Hill, condamné à mort malgré son retard mental. © AFP

Alors que l'assassin de Trayvon Martin a été acquitté, Warren Hill doit être exécuté vendredi 20 juillet. Cet Africain-Américain a pourtant été reconnu attardé mental par tous les experts qui ont eu affaire à lui, mais il a épuisé ses recours sur le fond.

En Géorgie, l’exécution de Warren Hill a déjà été reportée trois fois : en juillet 2012, en février de cette année et lundi dernier, en raison d’une requête concernant l'origine du produit qui lui sera injecté, le pentobarbital. Celle-ci doit être examinée jeudi 19 juillet à 8h, alors que la mise à mort du condamné est fixée au lendemain à 19h (23h GMT) à la prison de Jackson.

Condamné en 1991 pour le meurtre d'un prisonnier dans la centrale de Géorgie où il purgeait une peine de réclusion à perpétuité pour le meurtre de sa compagne, Warren Hill a épuisé ses possibilités d'appel sur le fond. Or si les médecins qui l'ont examiné sont désormais unanimes à reconnaître son retard mental, son diagnostic n'a pas été reconnu par la justice de Géorgie au moment de sa condamnation.

Souffrance inutile

Pourtant, la Cour suprême a jugé en 2002 que l'exécution de personnes souffrant de troubles mentaux était contraire à la Constitution. L'avocat de Warren Hill, Brian Kammer, n’a plus comme seule ressource que de contester une loi récente qui permet à l'État de Géorgie de garder secrète l'origine du pentobarbital, produit qui est difficile à trouver depuis que de nombreux fabricants européens refusent d'en vendre à des fins d'exécution.

Kammer estime que sans information sur la source du produit, son client risque d'être soumis à des produits périmés qui provoquent une souffrance inutile. Reste que l'exécution de Warren Hill est désormais quasi-certaine. Alors même qu'un Blanc, George Zimmerman, vient d'être acquitté après avoir tué un Noir, Trayvon Martin, elle risque elle aussi d'enflammer la question raciale, un sujet toujours aussi explosif aux États-Unis.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : Sarko et sa batterie de cuisine

France : Sarko et sa batterie de cuisine

À deux ans de l'échéance, l'ancien chef de l'État paraît bien placé pour prendre sa revanche. Son principal handicap ? Les multiples casseroles judiciaires qu'il traîne derri&[...]

Mehdi Benatia : "Fier et heureux, avec le Bayern et avec le Maroc"

Recruté à l’été 2014 par le Bayern Munich pour 30 millions d’euros, Mehdi Benatia a remporté avec le championnat d’Allemagne le premier titre de sa carrière. À[...]

Foot : Hervé Renard sera le nouvel entraîneur de Lille

Comme prévu, l'ancien entraîneur de la Côte d'Ivoire, Hervé Renard, a signé au LOSC.[...]

Washington apaise les tensions avec Bagdad, après des critiques sur son armée

La Maison Blanche a tenté d'apaiser lundi les tensions avec Bagdad, après les critiques portées par le secrétaire à la Défense sur l'armée irakienne, accusée d'un[...]

Le prix de la différence

Malgré tous nos efforts pour retarder l'échéance, voire l'éviter, nous avons dû nous résoudre à l'inéluctable : augmenter le prix de Jeune Afrique. La[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers