Extension Factory Builder
17/07/2013 à 11:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela à Londres, le 28 août 2007. L'ancien président sud-africain Nelson Mandela à Londres, le 28 août 2007. © AFP

Le 18 juillet, jour d’anniversaire de Nelson Mandela, baptisé "Mandela Day" depuis 2010 par les Nations unies, est consacré aux actions symboliques ou caritatives pour rendre hommage aux années de militantisme du héros de la lutte anti-apartheid.

Le 18 juillet, c’est le « Mandela Day » proclamé depuis 2010 par l'ONU. Tous les citoyens du monde sont appelés à faire une bonne action en l’honneur de Nelson Mandela et à consacrer symboliquement 67 minutes de leur temps en mémoire des 67 années de militantisme politique du prix Nobel de la paix sud-africain, qui n'en aura que des échos limités à l'hôpital de Pretoria où il est confiné dans un état critique depuis près d'un mois et demi.

Né le 18 juillet 1918 dans un village de l'Afrique du Sud profonde du Cap oriental (sud), d'un père chef coutumier, trop tôt décédé, Nelson Mandela fêtera jeudi ses 95 ans, un âge que personne ne pensait qu'il atteindrait, vu la dégradation de son état de santé.

"Notre façon de dire merci à Mandela"

Le moment le plus émouvant sera probablement, comme les années précédentes, le chœur de millions d'écoliers sud-africains chantant "Happy birthday" à 8 heures tapantes (06H00 TU). « Notre façon de lui dire merci », selon Angie Motshekga, la ministre de l'Éducation nationale.

Les initiatives de charité doivent aussi fleurir : coup de peinture offert aux murs d'une école voisine, dons de vêtements à des nécessiteux, nettoyage de tombes de vétérans de la lutte anti-apartheid, conférence-débat avec quête caritative.

Des célébrités mondiales ont promis de mettre la main à la pâte, comme le magnat britannique Richard Branson qui a promis de « donner lui aussi 67 minutes pour œuvrer à rendre le monde meilleur, petit pas par petit pas ». Il offrira une séance de coaching professionnel à de jeunes entrepreneurs.

Une petite vingtaine de villes américaines ont prévu divers événements, un méga-concert de musique africaine est à l'affiche samedi à Melbourne (Australie) et un festival de musique programmé prochainement en Norvège sera aussi dédié à Mandela et à l'égalité scolaire.

Les autorités sud-africaines, le président Jacob Zuma en tête, pour qui le rappel des glorieux sacrifices faits durant l'apartheid tient souvent lieu de viatique politique aux yeux du monde et des électeurs, ont également prévu une pléiade d'événements officiels, inauguration de pont, d'écoles, etc.

Malgré l'hospitalisation de l'ancien chef d'État, l'Afrique du Sud a aussi insisté pour organiser le 18 juillet le 6e sommet Union européenne-Afrique du Sud, qui risque d'être réduit à la portion congrue. Jacob Zuma, en campagne pour les élections générales 2014, doit en effet présider dans la foulée une cérémonie de remise de maisons subventionnées à leurs propriétaires près de Pretoria.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue 'dircab' de ministère à 25 ans

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue "dircab" de ministère à 25 ans

Depuis les révélations du "Mail and Guardian" le week-end dernier sur le parachutage de Thuthukile Zuma, la fille du président sud-africain, au poste de directrice de cabinet au ministère des [...]

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Recommandée par l'OMS dans 14 pays africains, la circoncision réduit les risques de contamination par le VIH pour les hommes. Une étude vient de démontrer que ce constat est également valable[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers