Extension Factory Builder
16/07/2013 à 16:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chanteur et producteur Wyclef Jean. Le chanteur et producteur Wyclef Jean. © Capture d'écran YouTube

L’acquittement, le 13 juillet, de George Zimmerman, accusé du meurtre du jeune Trayvon Martin en février 2012, divise les États-Unis. Depuis, de nombreux artistes affichent leur indignation, à l’instar de Wyclef Jean, qui vient de réaliser un clip-hommage, de Beyoncé ou encore de Steevie Wonder.

Le 26 février 2012, Trayvon Martin, jeune africain-américain de 17 ans, était abattu dans un quartier de Sanford (Floride) par George Zimmerman. Ce dernier, pendant sa ronde de surveillance bénévole, aurait eu une altercation avec le jeune homme, au comportement suspect à ses yeux, et au cours de laquelle il l’a abattu.

Le 13 juillet, le jury de Sanford, composé de six femmes a donné raison à la défense qui plaidait la légitime défense. Une décision qui a ému et divisé une partie de l’Amérique, faisant resurgir les vieux démons du racisme et la question de la législation sur les armes à feux.

>> Lire : Rodney King : "La ségrégation raciale perdure, même si les choses s'améliorent"

La libération de Zimmerman, qui a suivi le verdict, a donné lieu à des manifestations dans tout le pays. Alors qu’une partie des citoyens réclame une « justice pour Trayvon Martin », beaucoup remettent également en cause le cadre juridique en Floride qui autorise le meurtre en cas de suspicion de légitime défense. Du moins si l'intention raciste ne peut être prouvée. Les avocats de la famille de Trayvon Martin étudient la possibilité d'une action au civil mais le manque de preuve la rend très difficile.

Alors que de nombreux citoyens américains défilent dans les rues des grandes villes du pays, des stars américaines profitent de leur exposition médiatique pour manifester leur mécontentement face à une décision qui peut réenflammer la question raciale. La chanteuse Beyoncé a interrompu son concert à Nashville et a fait observer une minute de silence. Le chanteur Wyclef Jean a publié dès le lendemain de la décision de justice un clip en hommage à Trayvon Martyn, intitulé « Justice (If You re 17) Tribute for Trayvon Martin ».

Dans ce nouveau titre l’ex-Fugees chante : « Il aurait pu être président », avant que la chanson ne s’achève sur une détonation.

Enfin, Stevie Wonder (voir la vidéo ci-dessus) s’est lui aussi indigné publiquement lors d’un concert, affirmant qu’il ne se produirait plus en Floride en raison du verdict de l’affaire Trayvon Martin.

Jean-Sébastien Josset

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Evo Morales, passe de trois

Evo Morales, passe de trois

Figure de la gauche anti-impérialisme, Evo Morales a été réélu pour un troisième mandat présidentiel. Pas mal, dans un pays qui a connu 160 coups d'État depuis son in[...]

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers