Extension Factory Builder
15/07/2013 à 21:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Philippe Verdon, le 6 janvier 2004 à Moroni. Philippe Verdon, le 6 janvier 2004 à Moroni. © Youssouf Ibrahim/AFP

Dans un communiqué publié le 15 juillet au soir, le président français, François Hollande, a confirmé la mort de Philippe Verdon. Et apporté son soutien aux familles des sept autres otages toujours détenu au Sahel, dont cinq français.

C’est officiel : selon un communiqué publié lundi 15 juillet au soir par l’Élysée, la mort de l’otage français Philippe Verdon, enlevé dans la nuit du 24 novembre 2011 dans son hôtel de Hombori (nord du Mali) avec son compatriote Serge Lazarevic, est confirmée. « La dépouille sera transférée le plus vite possible dans notre pays et les autopsies permettront de connaître les causes de son décès », indique le président français dans le document.

« Les responsables de la mort de notre compatriote devront être identifiés et traduits devant la justice », a ajouté François Hollande. « Nous avons retrouvé une dépouille il y a 10 jours au Nord Mali, nous faisons tout pour avoir confirmation que ce pourrait être, hélas, le corps de Philippe Verdon. Nous analyserions à ce moment-là les causes de la mort et rien ne sera impuni », avait-il déclaré plus tôt dans la journée.

Voyage d'affaires

Le décès de Philippe Verdon avait été annoncé le 19 mars par l'organisation Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais jamais formellement confirmé par les autorités françaises, qui ne cachaient toutefois pas leur pessimisme. Âgé de 53 ans, Philippe Verdon souffrait en partant pour le Mali d'un ulcère et de tachycardie.

Lors de l’enlèvement des deux Français, Ils étaient en voyage d'affaires pour un projet de cimenterie, selon leurs proches. Serge Lazarevic reste détenu par Aqmi. Sept Français au moins sont toujours otages en Afrique.

« Je mesure l'angoisse des familles dont les proches sont toujours retenus en otages au Sahel et je tiens à les assurer que le gouvernement continue à se mobiliser pleinement pour obtenir leur libération et leur retour en France », a également déclaré le président français lundi soir.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre 'plusieurs semaines'

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali "[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers