Extension Factory Builder
05/07/2013 à 18:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Match aller du derby Maroc-Tunisie, le 6 juillet à Sousse. Match aller du derby Maroc-Tunisie, le 6 juillet à Sousse. © AFP

Tenante du titre, la Tunisie accueille le Maroc, samedi 6 juillet, à Sousse (retour le 13 à Tanger). Mais à cause d’un calendrier chargé, Nabil Maâloul, le sélectionneur des Aigles de Carthage "locaux", a décidé de se passer de plusieurs de ses cadres face à un adversaire qui lui réussit très bien depuis dix ans.

C’est un risque assumé, mais un risque malgré tout. À l’aube d’affronter le Maroc pour déterminer qui accompagnera la Libye (premier qualifié de la zone Nord après le forfait de l’Algérie) dans le Championnat d’Afrique des nations (Chan), en Afrique du Sud en 2014, Nabil Maâloul a choisi de ne pas sélectionner plusieurs joueurs, dont certains avaient participé à la conquête du deuxième Chan de l’histoire en 2011. Celui qui est également sélectionneur de l’équipe A a longuement mûri sa réflexion, dictée par « la sagesse».« Certains joueurs ont eu une saison éprouvante physiquement. Ils ont besoin de repos, et j’ai donc préféré ne pas les convoquer. », explique-t-il.

>> Lire : Football : entraîneurs et sélectionneurs, l'autre mercato

Maâloul fait des choix

Khalil Chemmam, Hocine Ragued, Mejdi Traoui et Khaled Mouelhi, qui jouent tous à l’Espérance de Tunis, ont donc été priés, avec quelques autres, d’aller se détendre sur les plages plutôt que de se mesurer au rival marocain. « Ils ont beaucoup donné, en club comme en sélection, lors d’une saison éprouvante. Je sais que c’est risqué, que je serai critiqué si nous sommes éliminés. J’ai profité de l’occasion pour appeler des joueurs plus frais, qui vont découvrir l’équipe nationale des locaux. »

Le Maroc complexé ?

S’il ne nie pas l’impact qu’aurait une élimination du tenant du titre, Maâloul évacue finement une bonne partie de la pression qui entoure ce derby du Maghreb vers les Marocains, où Rachid Taoussi, qui cumule comme lui deux casquettes, est sur un siège éjectable et n’est pas du tout certain de passer l’été. « Le Maroc ne participera pas à la Coupe du monde 2014, et le Chan est un objectif important pour lui, puisqu’il va organiser la CAN 2015. »

Et le Maroc espère secrètement inverser la tendance qui lui a coûté successivement une défaite en finale de la CAN 2004 (1-2), une élimination lors du dernier match qualificatif pour la Coupe du monde 2006 (2-2) et une sortie de route prématurée au premier tour de la CAN 2012 (1-2). « Je pense que les Marocains seront très revanchards et motivés », glisse Maâloul.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Ramtane Lamamra : 'Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois'

Ramtane Lamamra : "Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois"

Présent à Addis-Abeba pour le Sommet de l'Union africaine, le ministre algérien des Affaires étrangères et médiateur en chef des négociations de paix au Mali, Ramtane Lamamra, se di[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi[...]

France : la Cour de cassation valide le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain

Après dix-huit mois de quiproquo judiciaire, la Cour de cassation française a validé mercredi le mariage d'un couple homosexuel franco-marocain. Le parquet s'opposait à la légalité de[...]

Jihad : la cyber-guerre est déclarée

Aqmi, Boko Haram, Shebab somaliens... Les jihadistes africains s'appuient sur la Toile pour diffuser leur propagande et recruter à tour de bras. Pourraient-ils aller jusqu'à déstabiliser des[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Immobilier : Zinafrik lance un mégaprojet logistique au Maroc

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le groupe marocain Zinafrik, spécialisé dans la sidérurgie, l'immobilier et la logistique, a conclu un partenariat stratégique avec[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis-Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

Vidéo : jusqu'où ira la crise diplomatique franco-marocaine ?

Tout a commencé il y a près d'un an, le 20 février 2014, lorsque des policiers porteurs d'une convocation adressée par un juge d'instruction au directeur de la sécurité intérieure[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130705183132 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130705183132 from 172.16.0.100