Extension Factory Builder
05/07/2013 à 15:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire, le 5 juillet 2013. Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire, le 5 juillet 2013. © Gianluigi Guercia/AFP

Selon l'AFP, au moins trois manifestants favorables au président déchu Mohamed Morsi ont été tués au Caire lors d'échanges de tirs avec des soldats. Peu après, le nouveau président par intérim, Adly Mansour, indiquait avoir dissous l'Assemblée dominée par les Frères musulmans.

Mis à jour à 17h58.

Des tirs ont eu lieu, vendredi 5 juillet, au Caire, près d'un bâtiment de la Garde républicaine, où est détenu le président égyptien déchu Mohamed Morsi , au lendemain d'un coup de force de l'armée égyptienne. Deux corps sans vie ont été recouverts d'un drap blanc, et un troisième gisait, la tête fracassée par une balle, selon un journaliste de l'agence.

Les partisans du président déchu ont appelé à manifester, vendredi après la prière. Mais selon un porte-parole militaire, l'armée n'a pas ouvert le feu sur les manifestants. Et d'affirmer que l'armée n'avait utilisé que des balles à blanc et des grenades lacrymogènes. Le ministère de l'Intérieur avait cependant averti qu'il répondrait « fermement » aux troubles et des blindés ont été déployés dans la capitale tandis que des avions à réaction circulaient au-dessus de la capitale.

Nouveau chef des renseignements

De son côté l'Union africaine avait quelques heures plus tôt suspendu la participation de Égypte à son organisation, ce qui n'a pas empêché le nouveau président par intérim, Adly Mansour, de dissoudre la chambre haute du Parlement (Choura), dominée par les Frères musulmans, et de nommer un nouveau chef des services de renseignement, Mohammed Ahmed Farid, a indiqué l'agence officielle Mena.

Toutjours dans l'après-midi, les Frères musulmans égyptiens ont démenti que leur guide suprême, Mohammed Badie, ait été arrêté comme l'avaient annoncé la veille les services de sécurité. « Le numéro un de la confrérie doit faire un discours en fin d'après-midi » devant les partisans de Morsi réunis près d'une mosquée de Nasr City, un faubourg du Caire, a déclaré un porte-parole du mouvement islamiste, Ahmed Aref.

Erdogan dénonce le "coup d'État" en Égypte

Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé le « coup d'État » militaire en Égypte, dans un discours retransmis à la télévision. « Où qu'ils se passent (...) les coups d'État sont une mauvaise chose. Les coups d'État sont clairement contraires à la démocratie », a déclaré M. Erdogan.

« Ceux qui comptent sur leurs armes, ceux qui comptent sur la puissance des médias ne peuvent pas bâtir la démocratie (...) la démocratie peut seulement se bâtir dans les urnes », a-t-il ajouté. « Les Occidentaux ont raté le test de la sincérité. (…) Désolé, mais la démocratie n'accepte pas le "deux poids, deux mesures" ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Sommet de la Ligue arabe : accord pour la création d'une force militaire

Sommet de la Ligue arabe : accord pour la création d'une force militaire

Les chefs d'Etat de la Ligue arabe ont annoncé dimanche leur intention de créer une force militaire conjointe pour combattre les "groupes terroristes", notamment l'Etat islamique (EI), se donnant quatre [...]

Sommet arabe : les chefs d'État planchent sur une force jointe

Les chefs d'État arabes ont clamé samedi à l'ouverture de leur sommet annuel en Égypte leur intention de créer une force unie pour combattre les "groupes terroristes",[...]

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

La création d'une force multinationale va dominer le sommet des chefs d'Etat de la Ligue arabe qui s'est ouvert samedi en Egypte, au moment où l'intervention militaire d'une coalition arabe au Yémen contre[...]

Egypt is back !

L'Égypte. Ce grand pays qui marche allègrement vers ses 100 millions d'habitants - il en compte plus de 87 millions en 2015 - vient de se souvenir qu'il fait partie intégrante de l'Afrique[...]

Égypte : une femme se travestit en homme pendant 43 ans pour nourrir ses enfants

Une femme égyptienne de 64 ans s’est déguisée en homme pendant 43 ans dans le but de nourrir sa famille après la mort de son mari. Elle a reçu la médaille de "Mère[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Égypte : la dernière tentation des Frères

Traqués et privés de leurs chefs, lourdement condamnés, les cadres de la confrérie ont choisi l'exil ou la clandestinité. Tandis que les plus jeunes basculent dans la violence.[...]

Égypte : 22 cadres des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort

Dans les jugements de deux affaires, 22 cadres des Frères musulmans ont été condamnés à mort, lundi, par la justice égyptienne.[...]

Les monarchies du Golfe promettent 12 milliards de dollars à l'Égypte

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Koweït ont promis vendredi douze milliards de dollars d'aides à l'Égypte lors d'une conférence économique destinée à renforcer[...]

Égypte : un civil tué et 24 policiers blessés après un attentat dans le Nord-Sinaï

Un attentat-suicide au camion piégé a visé mardi une base de la police dans la péninsule égyptienne du Sinaï. L'explosion a tué un civil et blessé 24 policiers.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130705153006 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130705153006 from 172.16.0.100