Extension Factory Builder
05/07/2013 à 15:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire, le 5 juillet 2013. Des partisans du président déchu Mohamed Morsi manifestent au Caire, le 5 juillet 2013. © Gianluigi Guercia/AFP

Selon l'AFP, au moins trois manifestants favorables au président déchu Mohamed Morsi ont été tués au Caire lors d'échanges de tirs avec des soldats. Peu après, le nouveau président par intérim, Adly Mansour, indiquait avoir dissous l'Assemblée dominée par les Frères musulmans.

Mis à jour à 17h58.

Des tirs ont eu lieu, vendredi 5 juillet, au Caire, près d'un bâtiment de la Garde républicaine, où est détenu le président égyptien déchu Mohamed Morsi , au lendemain d'un coup de force de l'armée égyptienne. Deux corps sans vie ont été recouverts d'un drap blanc, et un troisième gisait, la tête fracassée par une balle, selon un journaliste de l'agence.

Les partisans du président déchu ont appelé à manifester, vendredi après la prière. Mais selon un porte-parole militaire, l'armée n'a pas ouvert le feu sur les manifestants. Et d'affirmer que l'armée n'avait utilisé que des balles à blanc et des grenades lacrymogènes. Le ministère de l'Intérieur avait cependant averti qu'il répondrait « fermement » aux troubles et des blindés ont été déployés dans la capitale tandis que des avions à réaction circulaient au-dessus de la capitale.

Nouveau chef des renseignements

De son côté l'Union africaine avait quelques heures plus tôt suspendu la participation de Égypte à son organisation, ce qui n'a pas empêché le nouveau président par intérim, Adly Mansour, de dissoudre la chambre haute du Parlement (Choura), dominée par les Frères musulmans, et de nommer un nouveau chef des services de renseignement, Mohammed Ahmed Farid, a indiqué l'agence officielle Mena.

Toutjours dans l'après-midi, les Frères musulmans égyptiens ont démenti que leur guide suprême, Mohammed Badie, ait été arrêté comme l'avaient annoncé la veille les services de sécurité. « Le numéro un de la confrérie doit faire un discours en fin d'après-midi » devant les partisans de Morsi réunis près d'une mosquée de Nasr City, un faubourg du Caire, a déclaré un porte-parole du mouvement islamiste, Ahmed Aref.

Erdogan dénonce le "coup d'État" en Égypte

Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé le « coup d'État » militaire en Égypte, dans un discours retransmis à la télévision. « Où qu'ils se passent (...) les coups d'État sont une mauvaise chose. Les coups d'État sont clairement contraires à la démocratie », a déclaré M. Erdogan.

« Ceux qui comptent sur leurs armes, ceux qui comptent sur la puissance des médias ne peuvent pas bâtir la démocratie (...) la démocratie peut seulement se bâtir dans les urnes », a-t-il ajouté. « Les Occidentaux ont raté le test de la sincérité. (…) Désolé, mais la démocratie n'accepte pas le "deux poids, deux mesures" ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

L'élection présidentielle égyptienne n'opposera finalement que deux candidats, les 26 et 27 mai prochains. Abdel Fattah al-Sissi, actuel chef de l’État, est donné gagnant face à Ha[...]

Égypte : deux policiers tués dans une attaque

Un officier et un conscrit égyptiens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une nouvelle attaque contre la police dans une Égypte en pleine répression des partisans du[...]

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission[...]

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces