Extension Factory Builder
04/07/2013 à 11:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
De g.à dr. Claude Le Roy, Manuel Amoros et Didier Six. De g.à dr. Claude Le Roy, Manuel Amoros et Didier Six. © Montage J.A/AFP

À la recherche d’un sélectionneur depuis le départ de Patrice Carteron au TP Mazembe (RDC) fin mai et l’intérim d’Amadou Pathé Diallo, le Mali a retenu trois noms : ceux des Français Manuel Amoros, Claude Le Roy et Didier Six. Qui ne sont pas encore candidats...

La boîte mail de la Fédération Malienne de Football a été saturée de candidatures venant de France, de Serbie, de Belgique, d’Espagne ou de Portugal, mais la short list établie à Bamako concerne des gens qui n’ont officiellement pas envoyé leur CV. « Nous avons décidé de prendre très t rapidement contact avec Manuel Amoros (51 ans), Claude Le Roy (65 ans) et Didier Six (58 ans), qui n’ont pas postulé, car nous voulons un entraîneur français», a confié Hammadoun Kola Cissé, le président de la FMF, contacté par Jeune Afrique mercredi soir. Des contacts téléphoniques pourraient déboucher sur des rendez-vous, probablement à Paris.

Décision vers le 25 juillet ?

Les trois techniciens étaient encore il y a trois semaines à la tête d’une sélection africaine. Amoros, qui avait refusé d’accompagner les Ecureuils du Bénin au… Mali (2-2) le 16 juin, a quitté Cotonou quelques jours plus tard après avoir trouvé un accord à l’amiable avec son employeur. Claude Le Roy a quitté la RDC après s’être lui aussi mis d’accord avec Fédération Congolaise, alors que Didier Six, estimant que les termes de son contrat au Togo n’étaient pas respectés, a quant à lui démissionné.

« Nous voulons régler cela assez rapidement, si possible vers le 25 juillet », a ajouté Cissé. Le Mali, définitivement éliminé de la Coupe du Monde 2014, souhaite en effet se projeter vers la CAN 2015 au Maroc, dont les qualifications débuteront à la fin de l’été 2014. « Et comme le président de la FMF l’avait déjà assuré à Jeune Afrique, « il faut aller vite. »

Car si les dirigeants maliens veulent boucler rapidement ce dossier, c’st pour que le futur sélectionneur des Aigles puisse diriger son équipe le 14 août prochain face à la Libye ou à l’Egypte, à l’occasion du premier match amical de la saison, qui précèdera le déplacement en Algérie le 7 septembre, en qualifications pour le Coupe du Monde au Brésil. Une rencontre que le Mali n’entend pas brader…

_____________

Par  Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers