Extension Factory Builder
04/07/2013 à 11:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien ministre de la Défense est à la retraite depuis 1999. L'ancien ministre de la Défense est à la retraite depuis 1999. © Capture d'écran/Youtube

Alors que les rumeurs sur son retour s’étaient multipliées ces dernières semaines, l’ancien président algérien Liamine Zeroual a réfuté, le 3 juillet, toute velléité de succéder à Abdelaziz Bouteflika.

L'ancien président algérien Liamine Zeroual, 72 ans le 3 juillet, qui avait démissionné de son poste en septembre 1998 et s'était depuis retiré de l'arène politique, n'a pas souhaité y revenir. Depuis l'hospitalisation en France d’Abdelaziz Bouteflika pour un AVC, le 27 avril, les sollicitations et les appels du pied en sa direction n'avaient pas manqué. Objectif : lui faire accepter de reprendre les rênes du pouvoir pour une transition en douceur jusqu'à la prochaine élection présidentielle en 2014. Voire plus.

Mercredi 3 juillet, l'intéressé a donné une réponse définitive à ceux qui militaient pour son retour. Alors qu'une délégation d'une centaine de personne s'était rassemblée devant son domicile, à Batna (435 km au sud-est d'Alger), Zeroual est sorti, entouré de ses gardes de corps, à leur rencontre. Et de déclarer en substance que, pour lui, la page était définitivement tournée, qu'il était favorable à l'alternance en faveur de nouvelles forces politiques. L'Algérie possédant suffisamment de dirigeants de qualité, a-t-il expliqué, sa présence aux affaires n'était pas indispensable.

Aura

À la retraite depuis avril 1999, cet ancien ministre de la Défense a volontairement pris ses distances avec la vie politique et a gardé ainsi une certaine aura auprès de ses compatriotes. Des rumeurs avaient circulé dans le courant du mois de juin faisant état de son éventuel retour. Ce n’était pas la première fois : durant la campagne pour la présidentielle de 2009, remportée par Bouteflika, son nom avait également été brandi par ses partisans pour affronter le président sortant.

Devant l’insistance de ses fidèles, Liamine avait rompu officiellement le silence, le 13 janvier 2009, pour réfuter sa candidature. « Lorsque j'ai quitté le pouvoir en 1998, c'était pour permettre une alternance au pouvoir » avait-il assuré, déjà, dans un communiqué public. En 2013 comme en 2009, Liamine Zeroual reste fidèle à ses arguments.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À l'or[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Algérie : onze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on[...]

Algérie : onze militaires tués samedi soir en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.[...]

L'Algérie sans illusions sur la promesse de Bouteflika de rajeunir le pouvoir

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat, est attendu sur sa promesse de donner le pouvoir à la nouvelle génération mais les jeunes,[...]

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour de l'élection présidentielle algérienne. Le chef de l'État sortant, qui briguait son quatrième mandat, a[...]

Algérie : les sept vies d'Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu vendredi président de la République algérienne à une majorité écrasante de 81,53 % des suffrages exprimés. Alors que[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces