Extension Factory Builder
03/07/2013 à 17:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bernard Lama est l'un des principaux soutiens du projet 'Guyane base avancée'. Bernard Lama est l'un des principaux soutiens du projet "Guyane base avancée". © DR

Voisine immédiate du Brésil, pays organisateur du prochain Mondial de football en 2014 et des Jeux Olympiques en 2016, la Guyane, département français d'outre-mer, mets toutes les chances de son côté pour devenir une base de préparation pour les sportifs prenant part aux compétitions.

À l’instar du nord de la France pour les Jeux olympique de Londres, la Guyane se verrait bien en base arrière du Mondial de football 2014 et des J.O. de 2016 organisés au Brésil. C’est donc une opération séduction dans laquelle s’est lancée le plus grand des départements français. Pour cela, un groupe d’intérêt public (GIP) piloté par Marc Le Mercier a été créé : « Guyane base avancée ». Son argumentaire est déjà bien rodé : « La Guyane réunit des conditions pour une bonne préparation de la Coupe du monde ou des JO au Brésil : pas de décalage horaire, conditions climatiques similaires, équipements sportifs de qualité mis à disposition. » CQFD.

Aux avant-postes des personnalités sportives engagées dans cette aventure, on retrouve l’ancien capitaine et gardien de but des Bleus, champion du monde de football 1998, Bernard Lama.  En tant que vice-président du GIP, il met sa notoriété à profit pour motiver les sportifs d’origine guyanaise à soutenir le projet. Une mission déjà partiellement réussie, pusique Malia Metella (ex-nageuse), Lucie Decosse (judoka), Kevin Seraphin (basketteur), Jacques Chinon (boxeur) et Ulrich Robeiri (escrimeur) sont déjà de la partie.

Un investissement de 45 millions d’euros

Pour tenir son pari, la Guyane est soutenue par différents partenaires (Conseils général et régional de Guyane, État, Comité régional olympique et sportif) et se dote d’infrastructures conformes aux exigences des fédérations sportives internationales.

Ce ne sont pas moins de 45 millions d’euros qui ont déjà été investis pour la construction, d’ici à fin 2014, de deux stades à pelouse synthétique, d’une piste d’athlétisme, d’une salle d’arts martiaux, d’une piscine et d’un stade d’eau vive. Objectif : accueillir des athlètes de 15 à 18 disciplines sur l’ensemble du territoire guyanais. « Les travaux avancent bien », assure Marc Le Mercier. Un des deux stades a déjà été livré ainsi que la piste d’athlétisme. « L’autre stade sera livré au plus tard en février ou en mars 2014, au moins deux mois avant le début de la Coupe du monde. Un créneau parfait pour le début de la préparation à la compétition », estime-t-il.

Un respect des délais qui sera un atout de taille alors que l’organisateur brésilien, lui, accuse un net retard dans ses travaux. Quant aux rumeurs évoquant un refus, a priori et officieux, de la Fédération française de football de choisir la Guyane comme lieu de préparation de l'équipe de France, le directeur du projet dément : « Aujourd'hui, c'est à la fois faux et prématuré d’affirmer que la France a, ou aurait, refusé de venir se préparer en Guyane. Les Bleus ne sont pas encore qualifiés. Lorsqu'ils le seront, ils décideront. »

Le sport moteur du développement

L’autre défi du GIP est aussi de susciter une envie chez les délégations sportives étrangères, en particulier celles du continent. Ce qui passe par un gros travail de démarchage : « Nous ciblons surtout les équipes des pays africains francophones. C'est pourquoi, du 6 au 17 septembre, nous serons présents aux Jeux de la Francophonie, à Nice, pour présenter à ces pays notre projet. »

Quoiqu’il en soit, « Guyane base avancée » est déjà un beau coup de communication pour la Guyane, qui voit au passage son parc sportif rénové et développé pour les prochaines années. Car c’est l'un des principaux enjeux du projet : dynamiser l’attractivité et l’économie du département. Avec en ligne de mire, la relance du tourisme. « Les infrastructures hôtelières sont en construction ou en rénovation. Un parc hôtelier de 4 000 chambres sera disponible pour accueillir les équipes qui voudraient bien venir se préparer en Guyane », s’enthousiasme Marc Le Mercier. Un projet porteur d’espoir pour un territoire qui en a bien besoin : le taux de chômage s’y élève à 22%, dont 40% chez les jeunes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers