Extension Factory Builder
03/07/2013 à 17:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bernard Lama est l'un des principaux soutiens du projet 'Guyane base avancée'. Bernard Lama est l'un des principaux soutiens du projet "Guyane base avancée". © DR

Voisine immédiate du Brésil, pays organisateur du prochain Mondial de football en 2014 et des Jeux Olympiques en 2016, la Guyane, département français d'outre-mer, mets toutes les chances de son côté pour devenir une base de préparation pour les sportifs prenant part aux compétitions.

À l’instar du nord de la France pour les Jeux olympique de Londres, la Guyane se verrait bien en base arrière du Mondial de football 2014 et des J.O. de 2016 organisés au Brésil. C’est donc une opération séduction dans laquelle s’est lancée le plus grand des départements français. Pour cela, un groupe d’intérêt public (GIP) piloté par Marc Le Mercier a été créé : « Guyane base avancée ». Son argumentaire est déjà bien rodé : « La Guyane réunit des conditions pour une bonne préparation de la Coupe du monde ou des JO au Brésil : pas de décalage horaire, conditions climatiques similaires, équipements sportifs de qualité mis à disposition. » CQFD.

Aux avant-postes des personnalités sportives engagées dans cette aventure, on retrouve l’ancien capitaine et gardien de but des Bleus, champion du monde de football 1998, Bernard Lama.  En tant que vice-président du GIP, il met sa notoriété à profit pour motiver les sportifs d’origine guyanaise à soutenir le projet. Une mission déjà partiellement réussie, pusique Malia Metella (ex-nageuse), Lucie Decosse (judoka), Kevin Seraphin (basketteur), Jacques Chinon (boxeur) et Ulrich Robeiri (escrimeur) sont déjà de la partie.

Un investissement de 45 millions d’euros

Pour tenir son pari, la Guyane est soutenue par différents partenaires (Conseils général et régional de Guyane, État, Comité régional olympique et sportif) et se dote d’infrastructures conformes aux exigences des fédérations sportives internationales.

Ce ne sont pas moins de 45 millions d’euros qui ont déjà été investis pour la construction, d’ici à fin 2014, de deux stades à pelouse synthétique, d’une piste d’athlétisme, d’une salle d’arts martiaux, d’une piscine et d’un stade d’eau vive. Objectif : accueillir des athlètes de 15 à 18 disciplines sur l’ensemble du territoire guyanais. « Les travaux avancent bien », assure Marc Le Mercier. Un des deux stades a déjà été livré ainsi que la piste d’athlétisme. « L’autre stade sera livré au plus tard en février ou en mars 2014, au moins deux mois avant le début de la Coupe du monde. Un créneau parfait pour le début de la préparation à la compétition », estime-t-il.

Un respect des délais qui sera un atout de taille alors que l’organisateur brésilien, lui, accuse un net retard dans ses travaux. Quant aux rumeurs évoquant un refus, a priori et officieux, de la Fédération française de football de choisir la Guyane comme lieu de préparation de l'équipe de France, le directeur du projet dément : « Aujourd'hui, c'est à la fois faux et prématuré d’affirmer que la France a, ou aurait, refusé de venir se préparer en Guyane. Les Bleus ne sont pas encore qualifiés. Lorsqu'ils le seront, ils décideront. »

Le sport moteur du développement

L’autre défi du GIP est aussi de susciter une envie chez les délégations sportives étrangères, en particulier celles du continent. Ce qui passe par un gros travail de démarchage : « Nous ciblons surtout les équipes des pays africains francophones. C'est pourquoi, du 6 au 17 septembre, nous serons présents aux Jeux de la Francophonie, à Nice, pour présenter à ces pays notre projet. »

Quoiqu’il en soit, « Guyane base avancée » est déjà un beau coup de communication pour la Guyane, qui voit au passage son parc sportif rénové et développé pour les prochaines années. Car c’est l'un des principaux enjeux du projet : dynamiser l’attractivité et l’économie du département. Avec en ligne de mire, la relance du tourisme. « Les infrastructures hôtelières sont en construction ou en rénovation. Un parc hôtelier de 4 000 chambres sera disponible pour accueillir les équipes qui voudraient bien venir se préparer en Guyane », s’enthousiasme Marc Le Mercier. Un projet porteur d’espoir pour un territoire qui en a bien besoin : le taux de chômage s’y élève à 22%, dont 40% chez les jeunes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La police de New York démantèle son unité chargée d'espionner la communauté musulmane

Vous ne saviez sans doute pas qu'elle existait. Pourtant, la police new-yorkaise a annoncé mardi qu'elle avait fermé son unité secrète chargée d'espionner la communauté musulmane de la[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2h03’23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale sur route face à une concurrence particulièrement[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Les sons de la semaine : les Lijadu Sisters, Nas, Bibi Tanga, "Ghana Mixtape"...

Un peu de musique pour accompagner votre journée ? Voici de quoi se détendre avec notre sélection de sons à écouter cette semaine. Au programme : le retour des Lijadu Sisters, le XXe anniversaire[...]

Ukraine : la guerre par d'autres moyens

Frapper les intérêts russes à l'étranger pour dissuader le Kremlin d'envahir de nouveau l'Ukraine ? Cette politique de sanctions ciblées est dans l'air du temps. Ses résultats sont[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Migration clandestine : manège en absurdie

Venu d'Afrique, le flux de bateaux de fortune tentant de rallier l'Europe ne faiblit pas. À son bord, des migrants aimantés par le fantasme de l’Occident et manipulés par des marchands de morts. Alors[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

France - Mériam Rhaiem : "Ma fille est une otage" en Syrie

Fin 2013, sa fille de 24 mois a été enlevée par son père, parti faire le jihad en Syrie. Après avoir créé un collectif nommé "Jamais sans Assia", Mériam[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers