Extension Factory Builder
13/06/2013 à 14:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'attaquant malien Mustapha Yatabaré. L'attaquant malien Mustapha Yatabaré. © AFP

Mustapha Yatabaré a terminé meilleur buteur de la Ligue 2 française avec Guingamp (23 buts), promu en Ligue 1. Mais avec le Mali, accroché dimanche 9 juin par le Rwanda (1-1) à Bamako, l’espoir d’une qualification pour la Coupe du monde 2014 passe par un succès face au Bénin le 16 juin.

Jeune Afrique : Patrice Carteron vous a retenu pour les matches face au Rwanda (1-1) et au Bénin (16 juin), en qualifications pour la Coupe du Monde 2014), mais ce n’est pas lui qui vous dirigera…

Mustapha Yatabaré : Oui, Carteron a fait ce choix de signer à Mazembe. Avant deux matches aussi importants, ce n’est pas une situation simple à gérer pour le Mali, mais on doit faire avec. Moi, en tout cas, je suis très heureux de retrouver les Aigles. Je n’avais pas été appelé depuis longtemps, et j’avoue que je ne comprenais pas trop pourquoi, au regard de mes bonnes performances avec mon club. Mais, l’essentiel, c’est d’être là.

Avec Guingamp, vous avez terminé meilleur buteur de Ligue 2, alors que la saison dernière, vous n’aviez pas marqué une seule fois. Comment expliquez-vous une telle différence ?

Je me suis remis en question. Ne pas marquer un seul but, pour un attaquant, c’est dur à vivre. Je n’avais pas la réussite, rien ne fonctionnait. Et puis cette saison, c’est le contraire. J’ai beaucoup parlé avec mon entraîneur (Jocelyn Gourvennec). Il fallait absolument que je passe un cap, que je sois plus tueur, plus finisseur. Je m’étais fixé un objectif de 10 buts, mais pas de 23…

Vous n’avez plus qu’un an de contrat avec Guingamp. Un départ est-il envisageable ?

Je suis bien à Guingamp. C’est un club sain et sympa, où je peux travailler et progresser, où il y a une philosophie de jeu intéressante. Je n’ai joué que six mois en Ligue 1, avec Boulogne-sur-Mer (2009-2010, 17 matches et 2 buts). J’ai envie de redécouvrir ce niveau. Pour l’instant, je me concentre sur la sélection. J’ai demandé à mon agent de ne pas me parler du mercato tant que je suis avec le Mali !
________

Propos recueillis par Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Mali - Seydou Keita : "Pourquoi ne pas terminer à l'AS Roma ?"

À 34 ans, Seydou Keita, le milieu de terrain malien, continue d’évoluer au plus haut niveau. Interview.[...]

Mali : quand Moussa Mara rencontre un rebelle

Moussa Mara, le Premier ministre malien, a rencontré discrètement Moussa Ag Acharatoumane, un représentant du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le 7 octobre à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers