Extension Factory Builder
13/06/2013 à 16:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Couverture du Vogue (Pays-Bas) juillet 2013. Couverture du Vogue (Pays-Bas) juillet 2013. © Vogue/Ishi

L’événement est assez rare pour être souligné. L’édition néerlandaise du magazine "Vogue" a choisi, pour la première fois, un top-modèle noir pour sa couverture, en la personne de la sénégalaise Kinee Diouf. Doit-on enfin se réjouir ?

La presse de mode serait-elle prête à faire plus de place aux femmes noires ? L’édition néerlandaise du prestigieux magazine Vogue semble avoir tranché. Pour la couverture de son numéro du mois de juillet, elle a choisi, pour la première fois de son histoire, de mettre à l'honneur un top-modèle noir en couverture (et pages centrales), la Sénégalaise Kinee Diouf.

Pour le mannequin, qui a posé devant l’objectif d’Ishi pour cette première néerlandaise, c’est une petite consécration médiatique méritée, soulignant une carrière déjà bien remplie. La jeune femme, qui a débuté le mannequinat en 2006 avec l’agence Nathalie Models, défile depuis pour tous les plus grands noms de la haute couture mondiale, de Givenchy à Vivienne Westwood, en passant par Saint-Laurent, Zac Posen, ou encore Lanvin. Côté pub, elle a déjà prêté sa silhouette de rêve pour, entre autres, Diesel, Lacoste, Benetton et GAP, quand elle ne fait pas le bonheur des pages de Vogue (U.K.), Vanity Fair, Arise magazine, de la Revue française des modes et des très branchés Tank Magazine, French Magazine ou Dedicate

Couverture de French magazine, été 2007.

Nouvelle tendance ?

Sur des forums de mode, certains internautes ne se réjouissent pour autant pas de ce choix éditorial et ne manquent pas de s'interroger sur les réelles intentions de la publication néerlandaise. Selon eux, Vogue chercherait à faire oublier le scandale du mois de mai, après la publication d’un shooting réalisé par Ishi également, mettant en scène la mannequin blanche Querelle Jansen, grimée en Noire...

Quoi qu'il en soit, après les nombreuses polémiques qui ont entaché le milieu de la mode ( le magazine français Elle et la note de blog « Black Fashion power », la série « style esclave » des bijoux Mango, le shooting photo « Be my Slave » ou encore l’« African queen » du magazine Numéro ), on peut simplement espérer que la publication de Conde Nast inverse définitivement la tendance sur le sujet.

________

Jean-Sébastien Josset

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a appelé samedi à tourner la page de la crise diplomatique entre son pays et la France, confirmant un plein rétablissement de [...]

Chine : la "chasse aux renards" est ouverte

Les autorités ont entrepris de pourchasser jusqu'en Europe ou en Afrique les responsables politiques et économiques convaincus de corruption. Une traque difficile ? Oui, mais extrêmement fructueuse.[...]

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

Les sons de la semaine #27 : Moh! Kouyaté, Gradur, J. Martins et Youssou Ndour

Bienvenue dans notre horizon musical de la semaine ![...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un[...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces[...]

Peine de mort aux États-Unis : trois questions soulevées par l'exécution de Warren Hill

Un prisonnier africain-américain a été exécuté aux États-Unis mardi 27 janvier. Cet homme, condamné pour meurtre, aurait pu être gracié en raison de son handicap [...]

Livres - Gaston-Paul Effa : "La France est frappée d'amnésie"

L’écrivain franco-camerounais Gaston-Paul Effa restitue, dans "Rendez-vous avec l’heure qui blesse", le destin de Raphaël Élizé, un Martiniquais déporté au camp de [...]

France : escarpins sur tapis de prière, une oeuvre censurée puis réexposée

L'installation de l'artiste Zoulikah Bouabdellah, d'abord retirée à la demande de son auteur d'une exposition en banlieue parisienne après qu'une association musulmane avait mis en garde sur un risque[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130613133910 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130613133910 from 172.16.0.100