Extension Factory Builder
13/06/2013 à 07:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Marcel Niat Njifenji est le premier président du Sénat camerounais. Marcel Niat Njifenji est le premier président du Sénat camerounais. © DR

À 79 ans, l'ancien vice-Premier ministre Marcel Niat Njifenji a été porté à la tête du Sénat camerounais par une écrasante majorité des élus. C’est lui qui assumera l’intérim en cas d’un empêchement définitif de l’actuel chef de l’État, Paul Biya.

Avec 86 voix sur 100, la candidature de Marcel Niat Njifenji à la présidence du Sénat camerounais, présentée par le parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, est passée comme une lettre à la poste, mercredi 12 juin. Le vote blanc des 14 élus du Social Democratic Front (SDF), principale formation politique de l’opposition, n’y a rien fait.

Marcel Niat Njifenji a été préféré à un autre ancien Premier Ministre et Grand Chancelier des ordres nationaux, Peter Mafany Musongue, donné pour favori par beaucoup d’analystes politique. Ce dernier s’en sort néanmoins avec le poste de président du groupe parlementaire RDPC au Sénat. Dans la bataille entre les élus du Grand-Nord et ceux des deux régions anglophones du pays pour le contrôledu perchoir, le président Biya a choisi l’un de ses plus fidèles lieutenants, originaire de l’Ouest, fief de l’opposition. L’enjeu étant la suppléance, en cas de vacance du pouvoir.

Ancien directeur de la SNE

Ingénieur des ponts et chaussées, Marcel Niat, né le 26 octobre 1934 à Bangangté dans la région de l’Ouest bamileke, a fait ses études à l’École Supérieur d’Électricité de Paris. Puis il fait carrière au sein de la Société Nationale d’Electricité dont il devient directeur général adjoint, puis directeur général. Ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire à la veille du retour au multipartisme en 1990 au Cameroun, Marcel Niat Njifenji est nommé Vice-premier ministre, ministre des Mines, de l’Eau et de l’Énergie. En 2001, Marcel Niat a quitté les affaires pour retourner dans sa région natale où il se consacrait jusuqe là à l’agriculture.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130613075703 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130613075703 from 172.16.0.100