Extension Factory Builder
11/06/2013 à 13:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le général rwandais Jean-Bosco Kazura était commandant adjoint de la force africaine au Darfour. Le général rwandais Jean-Bosco Kazura était commandant adjoint de la force africaine au Darfour. © DR

Fort de son expérience dans le maintien de la paix, le général rwandais Jean-Bosco Kazura a été désigné, le 10 juin, commandant de la Minusma, la mission onusienne qui devrait être déployée au Mali à partir du 1er juillet. Un poste qui était pourtant convoité par le Tchad…

Mis à jour le 13/06 à 17h53.

Selon le Rwanda, la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) a trouvé son commandant. L’ONU a désigné, le 10 juin, le général rwandais Jean-Bosco Kazura pour diriger les 12 600 Casques bleus – 11 200 soldats et 1 440 policiers – qui seront déployés sur le terrain à partir du 1er juillet, « si les conditions de sécurité le permettent ». Objectif : « stabiliser les principales agglomérations du Mali et contribuer au rétablissement de l’autorité de l’État dans tout le pays », alors que la présidentielle est prévue les 28 juillet et 11 août.

Commandant adjoint de la Mission de l’Union africaine au Soudan (Muas), remplacée fin 2007 par une intervention hybride ONU-UA, le général Kazura ne sera pas à sa première opération de maintien de la paix. Une expérience dans le domaine qui a dû lourdement peser en sa faveur lors de sa désignation, d'autant que le Rwandais était en concurrence avec un officier tchadien dont le pays a payé un lourd tribu à la reconquête du nord du Mali aux groupes armées touaregs et islamistes.

"Fierté" pour le Rwanda

Le choix du général Jean-Bosco Kazura constitue un motif de fierté pour la Force de défense du Rwanda (RDF), a fait savoir Louise Mushikiwabo sur le réseau social Twitter.

Combattant de la première heure du Front patriotique rwandais (FPR), Jean-Bosco Kazura a pris part à la rébellion qui a mis fin au génocide et installé Paul Kagamé au pouvoir, en 1994 au Rwanda.

Aujourd’hui général de brigade, il avait été nommé en avril 2010 responsable de la formation et des opérations des RDF. Une armée « parmi les plus efficaces et plus disciplinées » en Afrique, selon les diplomates à New York. Qui ont fait leur choix en dépit en dépit des soupçons de soutien des troupes rwandaises au groupe rebelle du Mouvement du 23-Mars dans la partie orientale de la RDC. Ce que Kigali a toujours démenti.

Parallèlement à son cursus militaire, Kazura est un passionné du ballon rond. Pour l’amour du football, il avait même été arrêté et détenu plusieurs semaines après s’être rendu, « sans autorisation » en Afrique du sud pour assister à l’ouverture de la première Coupe du monde en terre africaine, en juin 2010.

_________________

Par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Mali - Seydou Keita : "Pourquoi ne pas terminer à l'AS Roma ?"

À 34 ans, Seydou Keita, le milieu de terrain malien, continue d’évoluer au plus haut niveau. Interview.[...]

Mali : quand Moussa Mara rencontre un rebelle

Moussa Mara, le Premier ministre malien, a rencontré discrètement Moussa Ag Acharatoumane, un représentant du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le 7 octobre à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers