Extension Factory Builder
11/06/2013 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Winnie Madikizela-Mandela rend visite à Nelson Mandela à l’hôpital, le 10 juin 2013. Winnie Madikizela-Mandela rend visite à Nelson Mandela à l’hôpital, le 10 juin 2013. © AFP

Au quatrième jour de son hospitalisation, on ne sait pas grand-chose sur l’évolution de la santé de Nelson Mandela. Selon la présidence sud-africaine, le héros de la lutte anti-apartheid se trouve toujours en "soins intensifs". Mais, il "va bien", rassure une de ses filles.

Quatrième nuit d’hospitalisation en « soins intensifs » pour Nelson Mandela. L’ancien président sud-africain se trouve toujours dans un état grave après une nouvelle récidive d’une infection pulmonaire. Mais Madiba « va bien », tente de rassurer Zindzi, sa fille, interrogée par The Guardian. « C’est un combattant », ajoute-t-elle.

Les autorités sud-africaines veillent à ne pas laisser filtrer trop d’informations sur l’état de santé de l’héros national. Même le nom de l’établissement où Nelson Mandela, aujourd’hui âgé de 94 ans, n’a pas été communiqué. Mais les arrivées successives de certains de ses proches dans un hôpital spécialisé de Pretoria ont entraîné l’engouement des journalistes locaux et internationaux devant l’hôpital, avant d’être priés par la police de quitter les lieux à la nuit tombée.

"Restrictions médicales"

« Il y a des restrictions médicales et [les médecins] aimeraient limiter le flux de visiteurs » pour éviter les risques d'infections, s’est justifié Mac Maharaj. Une façon pour le porte-parole de la présidence de démentir des informations relayées par les médias sud-africains, selon lesquelles la famille Mandela se serait réservé les visites, interdisant l'accès à l'hôpital aux responsables politiques du pays.

Jusqu’ici, on a vu défiler à l’hôpital où Nelson Mandela serait admis, ses filles – Zenani Mosizwe Dlamini, ambassadrice sud-africaine en Argentine - notamment et plusieurs de ses petits-enfants. Son ex-femme, Winnie Madikizela-Mandela, est également passée, le 10 juin, lui rendre visite.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Les députés sud-africains ont décidé de ne pas siéger la semaine prochaine pour faire campagne contre la xénophobie dans leurs circonscriptions après les violences ayant fait au m[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Afrique du Sud : l'armée déployée à Johannesburg pour prévenir de nouvelles violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a annoncé mardi le déploiement imminent de l’armée pour maintenir l’ordre dans le township d'Alexandra à Johannesburg et assister la police dans la lutte contre[...]

Afrique du Sud : quand le roi de la nation zouloue dérape...

En sommant les étrangers de "quitter le pays", Goodwill Zwelithini, le roi de la nation zouloue, a mis le feu aux poudres. Depuis, il a démenti ses propos. Trop tard...[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : au secours, l'apartheid revient !

Les violences survenues à Durban ne sont pas un fait isolé. Cela fait des années que les migrants africains sont pris pour cible. Et que, sur fond de difficultés économiques, le poison de[...]

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a promis dimanche de punir les auteurs des violences xénophobes qui ont fait au moins sept morts depuis début avril, alors que le Malawi et le Zimbabwe s'apprêtaient à[...]

Afrique du Sud : le président Zuma invite les immigrés à rester

Après une nouvelle nuit de pillages à Johannesburg, le président Jacob Zuma a annulé un voyage en Indonésie et s'est rendu samedi auprès de victimes de violences xénophobes, afin[...]

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130611091841 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130611091841 from 172.16.0.100