Extension Factory Builder
10/06/2013 à 15:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohammed Iya est à la tête de la Fecafoot depuis 1998. Mohammed Iya est à la tête de la Fecafoot depuis 1998. © DR

Mohammed Iya, le tout-puissant président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a été arrêté lundi 10 juin au matin à Yaoundé.

Selon des sources policières, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) Mohammed Iya, a été arrêté, le 10 juin au matin, et serait en garde à vue au Secrétariat d’État à la Défense (SED), le quartier général de la gendarmerie camerounaise. L’arrestation du patron de la Fecafoot intervient au lendemain de la défaite des Lions indomptables du Cameroun face au Togo (2-0).

À la tête de la Fecafoot depuis 1998, d’abord à travers une cellule de gestion mise en place temporairement par la Fifa, puis officiellement élu en 2000 et réélu en 2005 et 2009, Iya Mohammed, 63 ans, était arrivé à la fin de son troisième mandat et s’apprêtait à rempiler en dépit d’une farouche opposition des anciens joueurs et du gouvernement.

L'affaire Sodecoton

Ce dignitaire du grand Nord camerounais est par ailleurs directeur général de la Société de développement de coton (Sodecoton), depuis 1984. Entreprise à capitaux publics pour la gestion de laquelle le Conseil de discipline budgétaire et financière, siégeant le 27 mars dernier, a reconnu à Iya 20 fautes de gestion pour un préjudice de 9 milliards de F CFA.

Cette instance étatique lui ayant infligé une « une déchéance valant interdiction pour une durée de sept ans, d'être responsable de l'administration ou de la gestion des services publics ou des entreprises d'Etat, à quelque titre que ce soit », le gouvernement ne souhaitait pas une nouvelle candidature de Mohammed Iya.

Ignorant les mises en gardes, il s’est maintenu dans la course, obligeant le Premier ministre à suspendre pour des « raisons de sécurité » les travaux de l’Assemblée générale de la Fécafoot prévus le 25 mai à l’hôtel Mont Fébé à Yaoundé. Le blocage perdure à ce jour en dépit des menaces de suspension du pays par la Fifa.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) ont finalement obtenu la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine, en échange de celle, effectuée la veille, du prêtre polonai[...]

Cameroun : la présidence confirme la libération du prêtre polonais et de 15 autres otages

Dans un communiqué publié mercredi, la présidence camerounaise a confirmé la libération d'au moins 16 otages dont un missionnaire polonais, enlevés ces deux derniers mois par des rebelles[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a[...]

"La trinité bantoue" : Max Lobe chez les Helvètes

En suivant les tribulations d'un sympathique antihéros, le jeune auteur camerounais Max Lobe ausculte avec empathie la société suisse... et son propre pays d'origine.[...]

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces