Extension Factory Builder
11/06/2013 à 07:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En France, quelque 8% des médecins ont aquis leur diplôme à l'étranger.. En France, quelque 8% des médecins ont aquis leur diplôme à l'étranger.. © AFP

Le Conseil national de l’ordre des médecins a publié sa septième édition de l’Atlas national de la démographie médicale, le 4 juin. En ressort la constante augmentation du nombre de médecins étrangers, africains en général et maghrébins en particulier, exerçant sur le territoire français.

Désormais, selon le Conseil national de l'ordre des médecins (CNOM), 22,2% des médecins étrangers exerçant en France sont des diplômés d’Algérie, 5,8 % viennent du Maroc, 2,5 % de Tunisie et 1 % d’Égypte, soit environ 31,5 % d’origine maghrébine. Près du tiers.

Publié dans la septième édition de l’atlas national de la démographie médicale, le chiffre des diplômés étrangers est en hausse de plus de 6% en un an et de 43% sur la période 2008/2013. Les projections du CNOM prévoient une nouvelle progression de l’ordre de 34% d’ici à 2018.

En tout, 19 762 médecins sur 215 865 exerçant en France au 1er janvier 2013 disposent d’un diplôme obtenu à l’étranger, ce qui représente quelque 8% des inscrits au tableau de l’ordre des médecins. Toutes les régions sont concernées par cette progression.

Parmi les médecins titulaires d’un diplôme obtenu à l’étranger, plus de la moitié ne sont pas originaires de l’Union européenne, ce qui représente près de 10 000 médecins. Parmi ces derniers les diplômés algériens représentent 40% des effectifs, suivis par les médecins diplômés de Syrie (11%) et du Maroc (10,5%).

Le Maghreb à lui seul comprend plus des deux tiers des médecins disposant d’un diplôme extra-européen. Plus généralement, la majorité de ces médecins sont des Africains ou originaires du continent (plus de 62,6 %). Parmi les dix premières nationalités figurent, en plus des diplômés des pays du Maghreb, ceux de Madagascar et du Sénégal.

La majorité des médecins étrangers exercent en tant que salariés, contrairement à leurs confrères français qui pratiquent plutôt en libéral. Une tendance qui semble confirmer le fait que nombre d’hôpitaux font appel à eux pour combler le manque de spécialistes dans certains domaines, comme la radiologie ou l’anesthésie.

Alors que la France tente toujours de trouver des solutions aux déserts médicaux, l’arrivée de médecins étrangers « ne vas pas régler les difficultés» affirme la géographe de santé du CNOM, Gwenaëlle Le Breton. Selon elle, les médecins venus de l’étranger ne sont pas plus attirés par l’installation en milieu rural que les Français. Pourtant l’Auvergne et le Limousin, régions à caractère rural, sont celles qui accueillent le plus de diplômés étrangers.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Réfugiés africains pour audimat européen

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou salutai[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

Le départ inattendu de Luc Oursel, pour  des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre ne sont, officiellement, que temporaires...[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Allemagne, la crise d'asthme

Les mauvaises nouvelles se succèdent, l'économie s'essouffle et le spectre de la récession menace. Mais Angela Merkel refuse d'infléchir sa politique. Louable opiniâtreté ou[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers