Extension Factory Builder
04/06/2013 à 16:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Fao préconise de développer la diversité des cultures. La Fao préconise de développer la diversité des cultures. © Ashraf Shazly/AFP

L’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) a présenté, mardi 4 juin, un nouveau rapport sur la situation de l’alimentation et de l’agriculture dans le monde. Le surpoids et l’obésité touchent de plus en plus l’Afrique du Nord, notamment. L’Afrique subsaharienne souffre quant à elle essentiellement de malnutrition sévère.

L’Afrique est de plus en plus touchée par le surpoids et l’obésité. C’est la principale nouveauté du rapport annuel de l’Organisation des nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), présenté mardi 4 juin, à Rome. En 1980, moins de 20% de la population africaine souffrait de surpoids et à peine 5% d’obésité. En 2008, c’est un tiers du continent qui est concerné par le surpoids et 10% par l’obésité.

Des chiffres évidemment encore loin de ceux des pays riches comme ceux du nord de l’Amérique où 70% de la population est en surpoids et où le taux d’obésité dépasse les 30%. Mais cette augmentation, que souligne le rapport, est en tout cas loin d'être un signe positif. Car une grande partie des pays du continent qui sont concernés par le problème de l'obésité le sont aussi par celui des carences alimentaires. C’est le cas, notamment, de la Tunisie, de l'Égypte, de l'Afrique du Sud ou encore du Swaziland.

Diversification des cultures

Même si la sédentarisation et l’urbanisation des Africains jouent un rôle important dans le développement de l’obésité, la FAO pointe plus particulièrement le rôle des systèmes agricole et alimentaire dans leur ensemble. Les monocultures et la transformation des aliments engendrent une non diversification de l’alimentation favorisant la prise de poids comme les carences.

Afin de lutter contre le phénomène, la FAO préconise donc de suivre les exemples du Kenya et de la Tanzanie, où plusieurs projets mettant en avant la culture de légumes traditionnels permettent de rééquilibrer les régimes alimentaires.

Mais la FAO rappelle dans son rapport que sa priorité sur le continent reste la lutte contre la malnutrition et la sous-nutrition, en particulier en Afrique subsaharienne. Des maux qui touchent de nombreux pays comme la Somalie, le Soudan du Sud, le Tchad, la République centrafricaine ou la République démocratique du Congo. Entre autres.

Consulter le rapport de la FAO ICI.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Continental

Le propos raciste qui fait du bien

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner l’absurdité[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

France : quand François Hollande oublie les "tirailleurs"

À la Grande Mosquée de Paris, sur la plaque gravée en hommage aux soldats musulmans mort pour la France, l'Élysée va devoir réparer son omission.[...]

La diversité religieuse ? Une richesse inéquitablement répartie

Chrétiens, juifs, musulmans, animistes, athées... Sur Terre, ce n'est pas la diversité qui manque. Une enquête recense les pays où elle est le plus forte. Première en Afrique, la[...]

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des[...]

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent, le Maroc, le Ghana et l'Ouganda[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours[...]

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces