Extension Factory Builder
31/05/2013 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président déchu François Bozizé. Le président déchu François Bozizé. © Vincent Fournier pour J.A.

Les nouvelles autorités centrafricaines ont annoncé, vendredi 31 mai, avoir lancé un mandat d’arrêt international contre l’ancien président François Bozizé, actuellement réfugié au Cameroun.

« Crimes contre l'humanité et incitation au génocide ». Voici les principaux chefs d’accusations du mandat d'arrêt international lancé, le 29 mai, par les nouvelles autorités centrafricaines contre l’ancien président François Bozizé, actuellement réfugié au Cameroun. « Des crimes relevant du statut de la Cour pénale internationale (CPI) », lui sont également imputés, a déclaré, vendredi 31 mai, le procureur de Bangui, Alain Tolmo.

« Depuis le 2 mai 2013 sur la base des informations factuelles, détaillées, précises, contenues dans les prescriptions écrites du ministre de la justice, des instructions ont été transmises au parquet général, pour ordonner l'ouverture d'une enquête contre M. François Bozizé Yangouvonda et autres, pour des faits ou du moins pour des chefs d'accusation multiples et lamentablement graves », a précisé le magistrat.

Assassinats, arrestations arbitraires, séquestrations...

« D'autres mandats d'arrêt internationaux sont en cours d'émission », a-t-il ajouté sans plus de précisions. Selon Alain Tolmo, l'ancien président est également accusé « d'assassinats, au nombre de 22 actuellement ; des arrestations, séquestrations et détentions arbitraires au nombre de 53 ; destruction et incendie des maisons d'habitation au nombre de 3 823 pour le moment ; des exécutions sommaires qui se chiffrent à 119 ».

Une Commission mixte d'enquête mise en place par les autorités de Bangui a rencontré jeudi le ministre centrafricain de la justice Arsène Sendé. Et selon une source judiciaire, cette commission devrait enquêter sur les violations des droits humains et autres crimes commis pendant le règne François Bozizé, mais aussi après la prise du pouvoir par la coalition rebelle Séléka le 24 mars dernier.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : un prêtre assassiné dans le Nord

Centrafrique : un prêtre assassiné dans le Nord

Un prêtre centrafricain a été tué vendredi dans la région de Paoua, dans le nord de la Centrafrique, par des hommes armés assimilés aux peuls et à l'ex-rébellion S&eacu[...]

Centrafrique : Patrice-Édouard Ngaïssona placé sous contrôle judiciaire

Coordinateur politique autoproclamé des anti-balaka, Patrice-Édouard Ngaïssona a été placé jeudi sous contrôle judiciaire.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Misca : le Tchad annonce que tous ses soldats ont quitté la Centrafrique

Il n'y a plus de soldats tchadiens en Centrafrique. Mercredi, le Tchad a annoncé avoir achevé le retrait de ses troupes lors d'une cérémonie officielle présidée, à Sarh, dans le[...]

Rwanda - Centrafrique : à Bangui, le passé résonne dans l'esprit des soldats rwandais

Les violences intercommunautaires dans la capitale centrafricaine réveillent de douloureux souvenirs chez les soldats rwandais de la Misca. Qui tentent d'utiliser leur expérience pour apaiser les tensions.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Centrafrique : des habitants fuient après des violences au passage d'un convoi de musulmans

La majorité des 7 000 habitants de Boguila, dans le nord de la Centrafrique, se sont enfuis dans la brousse en raison d'affrontements armés au passage d'un convoi de la force africaine escortant plus de 500 [...]

Centrafrique : heurts à Bria, au moins deux soldats de la Misca blessés

La ville de Bria été le théâtre de heurts entre des éléments armés et militaires des forces internationales (Sangaris et Misca). Deux soldats congolais de la force africaine ont[...]

Sommet UE-Afrique : les entretiens de Samba-Panza

Retour sur le déplacement de Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition centrafricaine, à Bruxelles et Paris, lors du sommet UE-Afrique.[...]

Centrafrique : le Conseil de sécurité de l'ONU approuve le déploiement de Casques bleus

L'ONU a autorisé jeudi l'envoi de 12 000 Casques bleus en Centrafrique d'ici au 15 septembre 2014.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers