Extension Factory Builder
30/05/2013 à 17:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un ballon dirigeable Google. Un ballon dirigeable Google. © AFP

Et si la solution aux problèmes d’accès à internet en Afrique venait des airs ? Selon le "Wall Street Journal", Google envisagerait de développer des réseaux haut-débit sans fil diffusés, notamment, grâce à des ballons dirigeables. L’Asie du Sud-Est mais également l’Afrique subsaharienne seraient les premiers concernés.

L’astuce paraît simple, il fallait seulement y penser. Selon le journal américain The Wall Street Journal, le géant américain Google planifierait l’utilisation de ballons dirigeables afin de diffuser un signal wifi dans des zones où l’accès à Internet n’est pas encore généralisé, notamment l’Afrique subsaharienne. En servant de relais à quelque 30 000 mètres au-dessus du sol, ces engins permettraient d’envoyer des signaux à des centaines de kilomètres à la ronde, via des fréquences télé inutilisées.

Moins aériennes, d’autres techniques sont déjà employées par la firme américaine, notamment l’installation de mâts, reliés à des satellites. Des tests sont d’ailleurs en cours en Afrique du Sud où Google expérimente depuis mars ce système de transmission au Cap, à l’université Stellenbosch. Le potentiel de ces technologies de diffusion est pour le moins énorme puisqu’elles pourraient permettre de connecter plus d’un milliard de personnes.

Par Mathieu Olivier

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, 'c'est maintenant qu'il faut y aller !'

Japon - Yoshifumi Okamura : en Afrique, "c'est maintenant qu'il faut y aller !"

De passage à Paris, l'ancien ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire - et désormais représentant personnel du Premier ministre pour l'Afrique-, Yoshifumi Okamura, évoque l'avancée des rel[...]

Risque-pays : les bons et les mauvais élèves africains

Aon Risk Solutions vient de publier la 16e édition de la carte de risque pays. Si l'Afrique australe reste (à l'exception du Zimbabwe) la zone la moins risquée du continent, le Maroc, le Ghana et l'Ouganda[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Veni vidi... Vinci ?

Après des années de suprématie chinoise, les français Bouygues, Eiffage et Vinci repartent à l'assaut du continent. Leurs atouts ? Qualité, respect des délais et recours[...]

Olivier Stintzy : "Investir dans les hôpitaux, les écoles, le logement"

Pour ce gestionnaire de fonds, les partenariats public-privé permettent de prolonger la durée de vie des équipements à vocation sociale tout en garantissant leur rentabilité.[...]

Casa África, aux Canaries, une fenêtre espagnole sur le continent

Créée en 2006 comme un consortium entre le ministère espagnol des Affaires étrangères, le gouvernement des Canaries et la municipalité de Las Palmas où elle a son siège,[...]

Carte : droit à l'avortement, l'Afrique entre tabou et désinformation

Dans la majorité des pays d’Afrique, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est soumise à des conditions tellement strictes que l'avortement clandestin demeure la règle. Avec toutes les[...]

Africa CEO Forum : "Les décideurs économiques doivent rassurer les politiques"

Comment faire émerger de grands groupes sur le continent ? Par l'investissement ou l'essor des échanges régionaux, notamment. Un thème au coeur d'une réunion à huis clos lors du[...]

La francophonie outil de développement local

Jacqueline Nizet est présidente de l’Association pour la Valorisation de la Francophonie (AVF). Parce qu’une solidarité effective passe avant tout par une action de terrain au plus près des[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers