Extension Factory Builder
17/05/2013 à 14:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de l’armée de la RDC près de Kibumba au Nord-Kivu. Des soldats de l’armée de la RDC près de Kibumba au Nord-Kivu. © AFP

Quarante personnes, dont huit soldats congolais, ont été tuées dans des affrontements entre l'armée et un groupe de miliciens maï-maï à Beni, une ville située à quelque 250 km de Goma, la capitale de la province instable du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Au moment où les premiers éléments de la brigade d’intervention de la Monusco (la mission onusienne en RDC), chargée de « neutraliser les groupes armés », commencent à arriver à Goma, une milice maï-maï a lancé, le 15 mai, une attaque sur la ville de Beni, à environ 250 kilomètres au nord de la capitale provinciale du Nord-Kivu. Les assaillants « ont attaqué l’état-major local de l’armée congolaise pour tenter de libérer leurs camarades emprisonnés à la suite d’une précédente incursion de la ville », selon le colonel Richard Bisamaza, responsable militaire du secteur.

« Le bilan est de 32 morts du côté des Maï-Maï et de 8 morts dans les rangs des FARDC » a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, au cours d’une conférence de presse tenue le lendemain à Kinshasa.

Pendant ces accrochages qui ont duré plus d’une heure, plusieurs miliciens auraient été lynchés par la foule, à en croire Lambert Mende. « Le gouvernement félicite les bons citoyens (...) qui ont prêté mains fortes aux forces de défense et de sécurité tout en déplorant les excès perpétrés par quelques-uns », a-t-il commenté.

"Situation tendue et imprévisible"

Pour la Monusco, ces nouveaux affrontements viennent démontrer que la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu demeure « tendue et imprévisible ». Malgré le déploiement qui a commencé de la brigade d’intervention, plusieurs groupes armés nationaux et étrangers continuent à mener des assauts contre les villages et les populations civiles.

>> Pour aller plus loin : la carte interactive des milices du Kivu

Le fait que, depuis un an, l'armée gouvernementale soutenue par la Monusco ait concentré ses efforts dans la lutte contre le Mouvement du 23-Mars (M23) a permis à de nombreux groupes miliciens locaux, désignés sous le terme générique de « maï-maï », de proliférer au gré d'alliances locales ou d'intérêts particuliers dans l'est de la RDC, dans les deux provinces du Kivu. La tâche s’annonce donc bien compliquée pour la brigade en cours d'installation à Goma, constituée de Tanzaniens, de Malawites et de Sud-Africains.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

RD Congo : y a-t-il un pilote à la Gécamines ?

Scandale de surfacturation, ingérence de l'État, explosion des coûts... Rien ne va plus dans la grande entreprise minière publique du Katanga, qui attend la nomination d'un nouveau dirigeant.[...]

RDC : l'Église congolaise réitère sa volonté de voir Kabila partir en 2016

Après différentes rencontres à Rome avec le pape François, la conférence épiscopale de RDC a publié dimanche une lettre dans laquelle elle réaffirme son opposition à[...]

RDC : Kengo wa Dondo met en garde contre une modification de la Constitution

Léon Kengo wa Dondo, le président du sénat de la RDC, a mis en garde lundi contre un "changement de Constitution" qui pourrait, selon lui, "menacer" la paix et la cohésion[...]

RDC : Kabila gracie le pasteur Kuthino

Le président congolais Joseph Kabila a gracié dimanche, au nom de la "cohésion nationale", le pasteur Ferdinand Kuthino, chef d'une Église évangélique condamné à[...]

RDC : la police disperse une manifestation d'opposition à Kinshasa

La police congolaise a dispersé samedi matin une manifestation d'opposition dans le centre de Kinshasa, interpellant plusieurs personnes dont un journaliste vidéaste de l'AFP.[...]

RDC : Jean-Bertrand Ewanga condamné à un an de prison ferme pour "offense au chef de l'État"

L'opposant Jean-Bertrand Ewanga a été condamné jeudi soir par la justice congolaise (RDC) à un an de prison ferme pour outrage au chef de l'État. Une sentence qui tombe moins de quarante-huit[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

RDC - Omar Kavota : "Au Nord-Kivu, le désarmement avance à pas de tortue"

Dans l'est de la RDC, la rentrée scolaire a été perturbée en début de semaine. La faute à une insécurité tenace, liée aux groupes rebelles et à des bandits[...]

Youssouf Mulumbu : "Ibenge sélectionneur de la RDC, c'est un très bon choix !"

Capitaine de la RDC et attaquant de West Bromwich Albion (Angleterre, Premier League), Youssouf Mulumbu évoque pour "Jeune Afrique" la situation des Léopards avec la nomination de Florent Ibenge à[...]

RDC : Kabila, le choix de Tryphon Kin-Kiey Mulumba

Tryphon Kin-Kiey est le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies. Il nous a rendu visite au 57 bis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex