Extension Factory Builder
17/05/2013 à 12:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le masque figurait dans le jardin de la villa de plaisance de Sakhr el-Materi, à Hammamet. Le masque figurait dans le jardin de la villa de plaisance de Sakhr el-Materi, à Hammamet. © AFP

Les tensions entre la Tunisie et l’Algérie ne sont pas seulement dues à la présence de djihadistes à leurs frontières. Le "masque de Gorgone", que la Tunisie doit restituer à l'Algérie depuis plus de deux ans, provoque lui aussi un certain malaise.

La ministre algérienne de la Culture, Khalida Toumi, ne décolère pas. Elle réclame à la Tunisie la restitution du masque de Gorgone, imposante pièce de marbre blanc de 320 kg, volée en 1996 sur le site l'antique Hippone Regius, l’actuelle Annaba (est de l’Algérie). Mise au jour en 1930 par l'archéologue français Pierre Choupaut dans le voisinage du forum, elle ornait la plus importante fontaine de la cité.

Subtilisée dans des conditions assez obscures au moment où toute la région d’Annaba était la cible de pillages réguliers de ses sites archéologiques, en pleine guerre civile, le vol du masque de Gorgone eu un tel retentissement qu’il a conduit les autorités algériennes à créer une brigade de lutte contre le trafic des biens culturels. Les spécialistes avaient alors émis l’hypothèse que les pièces volées avaient été acheminées vers la Tunisie.

Le masque a été mis au jour en 1930 par l'archéologue français Pierre Choupaut, à Annaba.

© DR

Réseau basé à Hammamet

La confirmation avait été apportée par Interpol, en 1999, qui localisait en Tunisie un buste et une tête de femme romaine provenant du théâtre de Guelma. À la même époque, un réseau international de trafic d’objets archéologiques, basé à Hammamet, avait été démantelé. Mais il faudra attendre la révolution tunisienne en 2011 pour que réapparaisse, toujours à Hammamet, le fameux masque de Gorgone, estimé à près d’un million d’euros. Il décorait, ainsi que d’autres pièces antiques, le jardin de la villa de plaisance de Sakhr el-Materi, gendre de l’ancien président Ben Ali, qui avait fuit le pays la veille du 14 janvier 2011.

Exposé à Tunis

Les experts algériens avaient aussitôt authentifié le masque de Gorgone et le ministre tunisien de la Culture, Mehdi Mabrouk, s’était engagé à le restituer. Mais en deux ans rien n’a été fait. Dans un premier temps, le masque a été considéré par les Tunisiens comme pièce à conviction dans une plainte contre Sakhr el-Materi pour détournement de biens archéologiques et de patrimoine. Depuis l’affaire a été jugée sans que le masque ne retourne en Algérie.

Avec d’autres pièces, il a même été le clou d’une exposition, organisée récemment à Tunis à l’occasion du mois du patrimoine et consacrée aux objets détournés par les proches de l’ancien chef de l’État. Soulignant l'importance du « respect des accords bilatéraux et des conventions de l'Unesco » sur la récupération des biens culturels, illégalement acheminés à l'étranger, Khalida Toumi a qualifié cette exposition d’« acte de violation » desdits accords et regretté que la pièce archéologique, propriété de l'Algérie et dûment répertoriée, soit exposée à l'étranger. De son côté, Mehdi Mabrouk a réitéré, le 16 mai, son engagement à restituer le masque aux autorités algériennes, dès l’application de « certaines mesures légales ».

________

Par Frida Dahmani, à Tunis
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers