Extension Factory Builder
17/05/2013 à 09:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ex-dictateur tchadien Hissène Habré, en novembre 2005. L'ex-dictateur tchadien Hissène Habré, en novembre 2005. © AFP

Quatre personnalités de l'ancien régime de Hissène Habré, dont l’ex-rebelle Mahamat Nouri, sont sous le coup de mandats d’arrêt internationaux lancés, jeudi 16 mai, par la justice tchadienne.

C’est la conséquence directe de l’accord signé le 3 mai entre Dakar et N'Djamena, devant permettre aux juges du tribunal spécial créé pour juger Hissène Habré, de mener des enquêtes au Tchad. La justice tchadienne a lancé, jeudi 16 mai, quatre mandats d'arrêt internationaux contre des personnalités de l'ancien régime d'Hissène Habré, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité et réfugié au Sénégal depuis 1990.

« Le mandat d'arrêt concerne Mahamat Nouri, l'ancien leader de l'UFDD (Union des forces pour la démocratie et le développement, rébellion, NDLR), Bichara Idriss Haggar, ancien membre du bureau politique, Bandjim Bandoum, ancien gendarme, et Abakar Torbo », a indiqué à l'AFP une source du ministère de la Justice.

       >> Lire aussi l'interview : Bandoum Bandjim : "Au Tchad, tout le monde était suspect sous Hissène Habré"

Ce n’est pas tout. Une dizaine d'anciens agents de la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS) visés par des plaintes des victimes ont également été convoqués ce jeudi et mis sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt de N'Djamena.

"Idriss Déby déraisonne"

Mahamat Nouri, l’ancien rebelle dont le mouvement avait atteint les portes de la capitale tchadienne en 2008 a rapidement réagi. « Idriss Déby déraisonne, il délire ! », a-t-il déclaré dans la soirée depuis la France où il réside.

« J'ai exercé des responsabilités sous le régime d'Habré oui, mais aux relations internationales, puis comme directeur général de la compagnie aérienne Air Tchad. Où est-ce que j'ai commis des crimes ? La seule chose que Déby peut me reprocher, c'est l'attaque de N'Djamena », s'est agacé l'ancien chef rebelle,

Mercredi, Mahamat Djibrine, ancien tortionnaire et responsable de la DDS, accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, avait déjà été arrêté au Tchad. Selon le procureur général tchadien Massingaral Kagah, il pourrait être extradé vers le Sénégal

Aussi connu sous le sobriquet "El Djonto", ce dernier est accusé de torture et de centaines d'assassinats politiques commis entre 1982 et 1990, sous le régime d'Hissène Habré, qui est réfugié au Sénégal depuis son renversement par l'actuel président Idriss Deby.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tchad

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Manuel Valls au Tchad parmi les soldats français de Barkhane

Le Premier ministre Manuel Valls entame samedi à N'Djamena une visite de deux jours aux troupes françaises engagées dans le combat contre les groupes jihadistes armés au Sahel, qui le conduira ég[...]

Tchad : le procès de 29 complices de Hissène Habré s'ouvre sans leurs avocats

Le procès de 29 anciens responsables de la police politique de l’ancien président Hissène Habré s’ouvre vendredi au Tchad. Un événement que les autorités veulent[...]

Tchad : grogne sociale et manifestations à N'Djamena, Moundou et Sarh

Plusieurs manifestations ont eu lieu mardi dans trois grandes villes tchadiennes. À la grève des enseignants s'ajoutent les protestations contre les hausses du prix de l'essence et le mécontentement des[...]

Litige : le Tchad conclut un accord avec le chinois CNPC

 Le Tchad a conclu un accord de 400 millions de dollars avec la compagnie pétrolière chinoise mettant un terme aux poursuites engagées contre celle-ci pour non-respect des règles[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

La force régionale contre Boko Haram sera opérationnelle en novembre

Les pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et le Bénin ont annoncé, le 7 octobre à Niamey, la mise en place début novembre de la force régionale chargée de lutter[...]

Le Nigeria et ses voisins veulent se doter d'une "stratégie commune" contre Boko Haram

Réunis mardi à Niamey, le Nigeria et ses voisins doivent finaliser la création d'une force multinationale pour contrer la menace du groupe islamiste nigérian Boko Haram.[...]

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier",[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers