Extension Factory Builder
16/05/2013 à 18:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
G.G. Vikey a su traversé les époques et les frontières. G.G. Vikey a su traversé les époques et les frontières. © DR

Décédé à l’âge de 69 ans à Cotonou, cet auteur béninois de succès populaires s’est fait connaître à travers toute la sous-région par ses ballades dont certaines ne sont pas encore passées de mode.

« Il est mort, le salaud de Vikey est mort, hi hi… » Ces paroles d’autodérision sont de l’intéressé lui-même. Sans doute en référence à la joie que pourraient ressentir tous ses détracteurs à la nouvelle de son décès. C’était il y a plus de 30 ans, alors que son titre provocant « Attention, surveillez vos femmes » irritait encore le genre masculin. Aujourd’hui, il fait partie du patrimoine musical ouest-africain et l’annonce de sa mort, mercredi 15 mai à Cotonou, suscite plutôt des commentaires éplorés de toutes parts. Au terme d’une longue maladie qui avait nécessité une évacuation en France en 2010, Gustave Gbénou Vikey,  plus connu sous son nom de scène G. G. Vikey, est décédé dans son pays natal.

Indémodable

Sa chanson la plus célèbre, « Vive les mariés », sortie en 1969 est connue de générations entières, au point d’être devenue presque indissociable des cérémonies de mariage à Abidjan, Ouagadougou ou Cotonou. Trente-quatre années plus tard, le morceau nullement démodé lui a même valu le « Kundé d’or », trophée de la musique au Burkina Faso. Une récompense venue prouver que l’artiste avait traversé durablement le temps et les frontières. Auteur, chanteur, compositeur, celui qui se surnommait lui-même « le chantre de la négritude » était apprécié pour sa voix aigrelette et ses ballades joyeuses et entraînantes qui ont fait danser une bonne partie du continent.

Un clip de son plus grand succès, tourné dans les années 2000, le montrait déjà considérablement vieilli et affaibli, mais toujours prêt à danser. Curieusement, le thème de la mort revenait avec insistance dans ses chansons, comme dans l’onirique « Vikey au Paradis » qui dit ceci :

« Gentleman Vikey, après avoir quitté la terre, s’est rendu tout droit au royaume des Cieux. Des cris de joie saluèrent son arrivée, tel fut le rêve que je fis au cours d’une nuit… » Beaucoup espèrent qu’il a vu juste.

________

Abdel Pitroipa

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burkina Faso

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Le 4 août 1984, Thomas Sankara rebaptisait la Haute-Volta en Burkina Faso

Il y a trente ans, le 4 août 1984, Thomas Sankara renommait l'ancienne Haute-Volta en Burkina-Faso, le "Pays des hommes intègres". Un changement de nom officiel et très symbolique, destiné &agr[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Crash du vol AH5017 : pour Hollande, "tout laisse penser que cet avion s'est écrasé au Mali"

L'avion de la compagnie Air Algérie, disparu cette nuit alors qu'il faisait route vers Alger, a été victime d'un crash, selon un officiel de l'aviation algérienne. Les recherches se poursuivaient jeudi[...]

Air Algérie : le vol Ouaga-Alger AH 5017 disparaît avec 116 personnes à bord

La compagnie aérienne nationale algérienne a annoncé avoir perdu le contact avec l'un de ses avions parti de Ouagadougou. Il y avait entre 110 passagers et 6 membres d'équipage à bord.[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Burkina Faso : ils veulent être calife à la place du calife !

Pour le moment, ils font tous front commun face à une éventuelle candidature de Blaise Compaoré en 2015. Mais tous ont aussi des ambitions personnelles en cas d'alternance. De Zéphirin Diabré[...]

Présidentielle burkinabè : tout sauf Blaise Compaoré

Plus nombreux et soudés face au projet de référendum visant à réformer la Constitution, les opposants au président burkinabè, Blaise Compaoré, maintiendront-ils longtemps[...]

Niger - Burkina : Mahamadou Issoufou, entre Salif Diallo et Blaise Compaoré

Comment le président nigérien Mahamadou Issoufou a-t-il résolu le dilemme de la rupture entre son ami Salif Diallo et son allié Blaise Compaoré ?[...]

Burkina - Blaise Compaoré : "Il faudra bien partir un jour..."

Son avenir après 2015, la révision de la Constitution, l'opposition, la crise malienne, Hollande, Gbagbo, Sankara... Le chef de l'État burkinabè n'élude aucune question, même s'il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers