Extension Factory Builder
15/05/2013 à 09:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Belgo-gabonais Efong Nzolo quatre fois élu 'meilleur arbitre' en Belgique. Le Belgo-gabonais Efong Nzolo quatre fois élu "meilleur arbitre" en Belgique. © Capture d'écran sur lavenir.net

Les joueurs de première division belge de football ont élu Jérôme Efong Nzolo meilleur arbitre de l’année 2013. Une quatrième récompense du genre qui hisse le Belgo-Gabonais à la deuxième position au palmarès des arbitres belges les plus primés. Son secret ? Plus de sourire et moins de cartons sur la pelouse. Un style qui ne fait pas toujours l'unanimité dans le milieu sportif belge.

Il est désormais le deuxième meilleur arbitre belge de tous les temps. Le Belgo-Gabonais Jérôme Efong Nzolo, 38 ans, a été élu « arbitre de l’année » 2013 par les joueurs de la Pro League, première division de Belgique. Avec ce quatrième trophée, après ceux emportés en 2007, 2008 et 2009, il talonne Franck De Beeckere, un habitué des Ligues des champions et des compétitions internationales (Coupes du monde 2006 et 2010), aujourd’hui en retraite, qui détient le record de sept titres.

L’annonce a été faite, le 14 mai, sur le site des éditions de L’Avenir, coorganisateurs de l’événement avec les dirigeants de la ligue belge de football. « C’est un grand honneur parce que ce sont les acteurs eux-mêmes qui votent, a réagi le lauréat. On est avec les [joueurs] sur le terrain et le fait qu’ils reconnaissent vos qualités, c’est toujours très important », explique celui qui a arbitré son premier match en Belgique en 2006 seulement.

Éducateur social de formation, Jérôme Efong Nzolo n’a pas la main facile pour distribuer des cartons jaunes ou rouges sur le terrain. Toujours souriant, il prend le temps de discuter avant de sanctionner.

Un style qui lui vaut sans doute la sympathie des joueurs. Mais aussi des petites piques. Sur le réseau social Twitter, ce sont surtout des journalistes belges qui taclent le meilleur arbitre fraîchement désigné. « Il [Jérôme Efong Nzolo, NDRL] doit ce prix à sa communication et à son sourire, pas à son arbitrage », tweete Thomas Busiau, journaliste sportif au Soir.

 

 

Et son confrère Michaël Franken des quotidiens de Sud Presse d’ajouter :

 

La réputation de Jérôme Efong Nzolo a pourtant dépassé les frontières de la Belgique. Le natif de Bikondom, dans la partie nord du Gabon, a déjà officié dans quelques rencontres au niveau européen, notamment pour les qualificatifs de la Ligue des champions en 2008 et pour l’Euro 2009 des moins de 19 ans...

________________

Par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : Pierre Péan, le scandale de trop

Gabon : Pierre Péan, le scandale de trop

Filiation douteuse, diplômes truqués, malversations, instigation d'assassinats... Dans son dernier livre, Pierre péan fait d'Ali Bongo Ondimba le diable en personne. Mais l'outrance est parfois mauvaise[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Gabon : une manifestation de l'opposition dispersée à coups de gaz lacrymogène

Un cortège de l'opposition gabonaise qui voulait se rendre au palais de justice de Libreville a été dispersé par les forces de l'ordre. Une délégation a néanmoins été[...]

Gabon : le virus Ebola au microscope

Spécialisé dans les maladies virales, le Centre international de recherches médicales de Franceville joue un rôle central dans le dépistage d'Ebola.[...]

France : l'Aston Martin plaquée or d'Omar Bongo vendue 43 500 euros aux enchères

Lors d'une vente auxs enchères à Lyon (France), dimanche, l'ancienne Aston Martin d'Omar Bongo Ondimba, ex-chef d'État du Gabon, a été vendue 43 500 euros.[...]

Le Gabon peut-il renouer avec les compagnies pétrolières ?

Pour augmenter sa production, Libreville a relancé l'attribution de permis offshore. Mais chez les opérateurs, on s'inquiète de la volonté de l'État de récupérer une plus[...]

Polémique : le Gabon porte plainte contre Pierre Péan pour diffamation

Suite à la publication du dernier ouvrage de Pierre Péan, dans lequel le journaliste s'en prend à la famille Bongo, Libreville contre-attaque.[...]

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces