Extension Factory Builder
15/05/2013 à 09:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Belgo-gabonais Efong Nzolo quatre fois élu 'meilleur arbitre' en Belgique. Le Belgo-gabonais Efong Nzolo quatre fois élu "meilleur arbitre" en Belgique. © Capture d'écran sur lavenir.net

Les joueurs de première division belge de football ont élu Jérôme Efong Nzolo meilleur arbitre de l’année 2013. Une quatrième récompense du genre qui hisse le Belgo-Gabonais à la deuxième position au palmarès des arbitres belges les plus primés. Son secret ? Plus de sourire et moins de cartons sur la pelouse. Un style qui ne fait pas toujours l'unanimité dans le milieu sportif belge.

Il est désormais le deuxième meilleur arbitre belge de tous les temps. Le Belgo-Gabonais Jérôme Efong Nzolo, 38 ans, a été élu « arbitre de l’année » 2013 par les joueurs de la Pro League, première division de Belgique. Avec ce quatrième trophée, après ceux emportés en 2007, 2008 et 2009, il talonne Franck De Beeckere, un habitué des Ligues des champions et des compétitions internationales (Coupes du monde 2006 et 2010), aujourd’hui en retraite, qui détient le record de sept titres.

L’annonce a été faite, le 14 mai, sur le site des éditions de L’Avenir, coorganisateurs de l’événement avec les dirigeants de la ligue belge de football. « C’est un grand honneur parce que ce sont les acteurs eux-mêmes qui votent, a réagi le lauréat. On est avec les [joueurs] sur le terrain et le fait qu’ils reconnaissent vos qualités, c’est toujours très important », explique celui qui a arbitré son premier match en Belgique en 2006 seulement.

Éducateur social de formation, Jérôme Efong Nzolo n’a pas la main facile pour distribuer des cartons jaunes ou rouges sur le terrain. Toujours souriant, il prend le temps de discuter avant de sanctionner.

Un style qui lui vaut sans doute la sympathie des joueurs. Mais aussi des petites piques. Sur le réseau social Twitter, ce sont surtout des journalistes belges qui taclent le meilleur arbitre fraîchement désigné. « Il [Jérôme Efong Nzolo, NDRL] doit ce prix à sa communication et à son sourire, pas à son arbitrage », tweete Thomas Busiau, journaliste sportif au Soir.

 

 

Et son confrère Michaël Franken des quotidiens de Sud Presse d’ajouter :

 

La réputation de Jérôme Efong Nzolo a pourtant dépassé les frontières de la Belgique. Le natif de Bikondom, dans la partie nord du Gabon, a déjà officié dans quelques rencontres au niveau européen, notamment pour les qualificatifs de la Ligue des champions en 2008 et pour l’Euro 2009 des moins de 19 ans...

________________

Par Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, s'est entretenu avec son homologue français le 8 avril. Crise centrafricaine, relations commerciales, Rwanda... Retour sur les discussions qui se sont tenues.[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Gabon : rencontre Hollande-Bongo, ou quand "l'affaire Total" s'invite à l'Élysée

Officiellement, le président français, François Hollande, et son homologue gabonais, Ali Bongo, ont discuté mardi à Paris de la crise centrafricaine et des relations entre leurs pays. Mais[...]

RDC, Gabon, Maroc, Togo : short-list des sélectionneurs potentiels

De nombreuses sélections africaines, dont celles de RDC, du Gabon, du Maroc et du Togo, cherchent un nouveau coach. Tour d’horizon des candidats les plus sérieux.[...]

Mali : une enquête française vise un "parrain" corse lié à l'Afrique

Le quotidien français "Le Monde" daté de vendredi fait état d'une enquête lancée par la justice française contre Michel Tomi, homme d'affaires corse à la tête d'un[...]

Gabon - France : Ali Bongo Ondimba à Paris du 7 au 9 avril

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba se rend en France du 7 au 9 avril. Économie et crise centrafricaine sont au menu des discussions.[...]

Gabon : la présidentielle de 2016, c'est déjà demain

La page du scrutin local de décembre 2013 à peine tournée, commencent les grandes manoeuvres en vue de la présidentielle. Dissidences, alliances, jeu de chaises musicales dans les[...]

Joseph John-Nambo : "L'opposition gabonaise essaie d'exister comme elle le peut"

À deux ans de la présidentielle gabonaise, Joseph John-Nambo, le co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radicale du mouvement de l’Union national (UN), tire à boulets rouges sur la politique[...]

Gabon - Faustin Boukoubi : "L'opposition manque de crédibilité"

Quand il donne son avis sur le paysage politique gabonais, le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (au pouvoir), Faustin Boukoubi, ne mâche pas ses mots. Entretien.[...]

Gabon : à Libreville, la Cemac cherche encore des locaux

La capitale gabonaise prépare l'arrivée du site temporaire de relocalisation de la Cemac.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers