Extension Factory Builder
14/05/2013 à 09:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une cérémonie à la mémoire de Patrice Lumumba, à Kinshasa, le 17 janvier 2013. Une cérémonie à la mémoire de Patrice Lumumba, à Kinshasa, le 17 janvier 2013. © AFP

Lumumbaville devrait bientôt voir le jour dans le centre de la RDC. La création de cette ville, baptisée du nom de Patrice Lumumba, a été décidée, lundi 13 mai, par le conseil des ministres.

Il y avait Lubumbashi, voici Lumumbaville. Dans les tuyaux depuis janvier, la création d’une nouvelle ville du nom de Patrice Lumumba, héros de l'indépendance et Premier ministre assassiné en 1961, a été entérinée, lundi 13 mai, par le conseil des ministres.

Lumumbaville couvrira « les emplacements actuels de la cité de Wembo-Nyama et du groupement Ewango », dans le centre du annonce le communiqué du conseil des ministres. Cette bourgade se trouve dans le territoire de Katako-Kombe d'où était originaire Lumumba, une région située dans la province du Kasaï oriental, au centre du pays.

Plus de 50 ans après sa mort le 17 janvier 1961, la famille de Patrice Lumumba réclame toujours que tout la lumière soit faite sur cette affaire.

Zones d'ombre

En décembre 2012, la justice belge a décidé d’ouvrir une enquête sur son assassinat, après qu’une commission d'enquête parlementaire belge de 2001 avait déjà conclu à la « responsabilité morale » de la Belgique dans le crime. Le gouvernement avait alors présenté les excuses officielles de la Belgique à la RDC.

En avril 2013, dans une contribution au magazine London Review of Books, le Lord travailliste David Lea a affirmé que Daphné Park, une ancienne cadre du MI6, lui a confié en 2010 avoir « organisé » l'assassinat du héros de l’indépendance du Congo.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée 'sous contrôle'

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août [...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

RDC : le dernier rapatriement de réfugiés angolais a commencé

Le rapatriement des réfugiés angolais en RDC touche à sa fin. La dernière opération de retour a débuté mardi à Kinshasa.[...]

Est de la RDC : 3 000 victimes de violences sexuelles recensées au premier semestre 2014

Près de 3 000 victimes de violences sexuelles ont été recensées lors du premier semestre de 2014 dans deux provinces de l'est de la République démocratique du Congo, où[...]

Généalogie Kabila : le droit de réponse du chef de la Maison civile du président de la RDC

Théodore MUGALU est le chef de la Maison Civile du Président Kabila.[...]

L'opposant congolais Tshisekedi a quitté Kinshasa pour Bruxelles à bord d'un avion médicalisé

L'opposant congolais Étienne Tshisekedi, 81 ans, a quitté samedi à l'aube Kinshasa à bord d'un avion médicalisé qui a pris la route de Bruxelles.[...]

RDC : Yves Kawa, ex-chef de milice en Ituri, bientôt libre

La cour militaire de Kisangani, dans le nord-est de la RDC, a condamné mercredi à 9 ans de prison Yves Kawa, ancien dirigeant d'une milice en Ituri, pour crimes contre l'humanité. Étant détenu[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers