Extension Factory Builder
02/05/2013 à 17:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bertrand Bizimwa, le chef politique du M23, exige un cessez-le-feu avec Kinshasa. Bertrand Bizimwa, le chef politique du M23, exige un cessez-le-feu avec Kinshasa. © AFP

Le Mouvement du 23-Mars (M23) a exigé, le 2 mai, la signature d'un accord de cessez-le-feu avec Kinshasa avant de reprendre les pourparlers de Kampala. Cette annonce intervient deux jours après la nomination par la rébellion de deux nouveaux administrateurs dans les territoires de Nyirangongo et de Rutshuru, au Nord-Kivu. Un "acte de provocation", selon la société civile locale.

Le M23 ne rentrera pas à Kampala, sans accord préalable de cessez-le-feu avec Kinshasa. Bertrand Bizimwa, le président du Mouvement du 23-Mars (M23), a annoncé, le 2 mai, la décision de la rébellion congolaise de suspendre sa participation aux pourparlers avec le gouvernement congolais dans la capitale ougandaise.

« Sur le terrain, les FARDC (Forces armées de la RDC) et les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda, rébellion hutu) avancent sur deux axes et nous ne savons pas avec quelles intentions. Notre délégation ne pourra donc retourner à Kampala que si - et seulement si - le gouvernement accepte de signer immédiatement un accord de cessez-le-feu avec nous », a-t-il déclaré à l'AFP.

"Acte de provocation"

Deux jours plus tôt, le mouvement rebelle avait nommé deux nouveaux administrateurs dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, sous son contrôle au Nord-Kivu. Une décision qui n'est pas passée inaperçue du côté des associations citoyennes de cette partie de la RDC. Pour elles, « le M23 crache sur les efforts de pacification ». Il s’agit d’un « acte de provocation [qui] témoigne de sa détermination de balkaniser et déstabiliser » la province, indique un communiqué de la Société civile locale publié le 1e mai.

Coïncidence ou décision planifiée ? En tout cas, dans un projet d'accord paru dans la presse congolaise et présenté comme celui que le M23 veut proposer à Kinshasa, l'article 16 indique que « eu égard au principe de continuité de l'État, la RDC s'engage à reconnaître tous les actes politiques et administratifs posés dans les entités sous administration du M23 ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

RDC : tout savoir sur le nouveau dialogue entre Kabila et l'opposition

Moins de deux ans après les "concertations nationales", le président congolais, Joseph Kabila, se dit ouvert à un nouveau dialogue avec l'opposition. Testez notre application pour faire le point sur [...]

RDC : le Pr. Muyembe récompensé en France pour ses travaux sur le virus Ebola

La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a attribué mardi un prix au virologue congolais Jean-Jacques Muyembe. Une distinction pour récompenser ses recherches sur le virus Ebola qui ont permis la mise au[...]

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers