Extension Factory Builder
02/05/2013 à 15:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le procès contre Seif al-Islam a été renvoyé au 19 septembre. Le procès contre Seif al-Islam a été renvoyé au 19 septembre. © AFP

Seif el-Islam, fils du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi, a comparu le 2 mai, pour la deuxième, devant un tribunal libyen. Il lui est reproché d’avoir tenté de communiquer illégalement avec l'extérieur en juin 2012. Le procès a été renvoyé de nouveau au 19 septembre pour permettre à sa défense d’avoir accès à l’intégralité du dossier.

Détenu depuis son arrestation en novembre 2011, Seif el-Islam Kadhafi a comparu, le 2 mai, devant le tribunal de Zenten pour la deuxième fois. La suite du procès ouvert en janvier à l'encontre du fils du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi, après qu'une équipe de quatre employés de la Cour pénale internationale (CPI) venus le rencontrer avait été incarcérée le 7 juin 2012, et retenue près d'un mois par Tripoli.

Seif el-Islam Kadhafi est apparu en bonne santé dans une tenue bleue derrière une grille placée dans le tribunal, avec à ses côtés deux policiers cagoulés. Même s’il a perdu une dent de sa mâchoire supérieure, Seif el-Islam Kadhafi était détendu. D’ailleurs, lorsque les journalistes, installés près de la grille derrière laquelle il se trouvait, lui ont demandé s'il allait bien, Seif al-Islam a répondu « oui », faisant un signe avec le pouce.

Deux avocats, dont un nommé par le Tribunal, se sont présentés pour sa défense. Mais à la question du juge qui lui demandait s'il acceptait les deux avocats qui lui avaient été commis d'office, il n'a pas répondu.

CPI absente

Le juge a également appelé les quatre membres de la CPI co-accusés avec Seif el-Islam dans cette affaire mais ils étaient absents.

Depuis son arrestation, Tripoli et la CPI se disputent le droit de juger Seif el-Islam Kadhafi, détenu par une brigade d'anciens combattants rebelles à Zenten, à 180 km au sud de la capitale libyenne.

Les juges ont décidé d'ajourner le procès au 19 septembre à la demande de la défense qui voulait avoir accès à l'intégralité du dossier.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Libye : des islamistes armés s'emparent de deux champs pétrolifères

Des islamistes radicaux se sont emparés mardi des deux champs pétrolifères d'Al-Bahi et Al-Mabrouk, situés dans le centre du pays. Ils menacent désormais celui d'Al-Dahra.[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Libye : le général Khalifa Haftar nommé commandant général de l'armée

Le général Khalifa Haftar a été nommé à la tête de l'armée libyenne, a annoncé lundi le président du Parlement reconnu par la communauté internationale,[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

Libye : qui arrêtera Daesh ?

D'un côté, un pays déchiré par les milices, squatté par l'État islamique et sur lequel prétendent régner deux gouvernements. De l'autre, des voisins africains et des[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Libye : attentat de l'EI contre la résidence de l'ambassadeur iranien, pas de victimes

La résidence de l'ambassadeur iranien à Tripoli, la capitale libyenne désertée par la majorité des diplomates étrangers, a été visée dimanche par un double attentat,[...]

Libye : un nouveau foyer jihadiste qui inquiète l'Europe et les pays voisins

Aux portes de l'Europe, le nouveau foyer jihadiste qui se développe en Libye alimente les pires craintes du Vieux continent mais inquiète aussi les voisins immédiats du pays, qui craignent un renforcement de[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130502145919 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130502145919 from 172.16.0.100