Extension Factory Builder
01/05/2013 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants armés, le 29 avril devant le ministère des Affaires étrangères à Tripoli. Des manifestants armés, le 29 avril devant le ministère des Affaires étrangères à Tripoli. © AFP

Le siège des ministères libyens des Affaires étrangères et de la Justice se poursuivait, mercredi 1er mai. Des miliciens réclament le départ de responsables ayant travaillé sous Mouammar Kadhafi.  

Mercredi 1er mai, des hommes armés cernaient toujours le ministère de Affaires étrangères et celui de la Justice. Avec leurs véhicules équipés de canons anti-aériens et de lance-roquettes, ils réclament l’exclusion des collaborateurs de l’ancien régime.

« Le siège des ministères des Affaires étrangères et de la Justice se poursuit et sera maintenu jusqu'à ce que nos revendications soient entièrement satisfaites », a déclaré à l'AFP Aymen Mohamed Aboudeina, membre de la Coordination des partisans de l'exclusion politique des anciens collaborateurs de Kadhafi.

Mardi soir, le ministre de la Justice a écarté un recours à la force pour évacuer les protestataires, précisant que le gouvernement préfère « faire prévaloir la sagesse ». Lundi, le ministère des Finances a été brièvement occupé par les mêmes groupes, tandis que des officiers de police ont envahi à deux reprises, dimanche et lundi, le ministère de l'Intérieur pour réclamer augmentations de salaires et promotions.

Compromis

Dimanche, c’est le siège de la télévision nationale libyenne qui avait été brièvement bloqué par des ex-rebelles qui assuraient la protection du bâtiment. La diffusion de la chaîne n'avait toutefois pas été perturbée

Débattue à plusieurs reprises au Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique de Libye, la loi sur l'exclusion politique des Kadhafistes provoque des remous au sein de la classe politique car elle risque d'écarter plusieurs hauts responsables du pays. Sous la pression, le CGN a annoncé lundi qu'il suspendait ses séances plénières jusqu'à dimanche, officiellement pour permettre aux blocs politiques de l'Assemblée d'examiner le projet de loi afin d'arriver à un compromis.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar dans la guerre au Tchad

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce deuxième billet, Laurent Touchard* continu[...]

Tchad : l'opération française Manta de 1983 et le jeu des frictions nord-sud

Ce billet est le dernier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* revient ici sur l'intervention[...]

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Libye : Haftar revendique les raids aériens près de Tripoli

Le général dissident Khalifa Haftar, opposé militairement aux milices islamistes, a revendiqué lundi les deux raids qui ont frappé le sud de Tripoli plus tôt le même jour. Mais des[...]

Libye : frappes aériennes près de l'aéroport de Tripoli

Deux avions non identifiés ont bombardé lundi avant l’aube des positions de miliciens rivaux qui s’affrontent à l’arme lourde pour le contrôle de l’aéroport international[...]

Libye : le Parlement en faveur d'une intervention étrangère

Le Parlement libyen a voté mercredi une résolution en faveur de l'intervention militaire de la communauté internationale dans le pays pour protéger les civils, alors que les combats entre milices[...]

Libye : le chef de la police de Tripoli assassiné

L'assassinat mardi du chef de la police de Tripoli intervient sur fond d'affrontements meurtriers entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de la capitale libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers