Extension Factory Builder
01/05/2013 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants armés, le 29 avril devant le ministère des Affaires étrangères à Tripoli. Des manifestants armés, le 29 avril devant le ministère des Affaires étrangères à Tripoli. © AFP

Le siège des ministères libyens des Affaires étrangères et de la Justice se poursuivait, mercredi 1er mai. Des miliciens réclament le départ de responsables ayant travaillé sous Mouammar Kadhafi.  

Mercredi 1er mai, des hommes armés cernaient toujours le ministère de Affaires étrangères et celui de la Justice. Avec leurs véhicules équipés de canons anti-aériens et de lance-roquettes, ils réclament l’exclusion des collaborateurs de l’ancien régime.

« Le siège des ministères des Affaires étrangères et de la Justice se poursuit et sera maintenu jusqu'à ce que nos revendications soient entièrement satisfaites », a déclaré à l'AFP Aymen Mohamed Aboudeina, membre de la Coordination des partisans de l'exclusion politique des anciens collaborateurs de Kadhafi.

Mardi soir, le ministre de la Justice a écarté un recours à la force pour évacuer les protestataires, précisant que le gouvernement préfère « faire prévaloir la sagesse ». Lundi, le ministère des Finances a été brièvement occupé par les mêmes groupes, tandis que des officiers de police ont envahi à deux reprises, dimanche et lundi, le ministère de l'Intérieur pour réclamer augmentations de salaires et promotions.

Compromis

Dimanche, c’est le siège de la télévision nationale libyenne qui avait été brièvement bloqué par des ex-rebelles qui assuraient la protection du bâtiment. La diffusion de la chaîne n'avait toutefois pas été perturbée

Débattue à plusieurs reprises au Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique de Libye, la loi sur l'exclusion politique des Kadhafistes provoque des remous au sein de la classe politique car elle risque d'écarter plusieurs hauts responsables du pays. Sous la pression, le CGN a annoncé lundi qu'il suspendait ses séances plénières jusqu'à dimanche, officiellement pour permettre aux blocs politiques de l'Assemblée d'examiner le projet de loi afin d'arriver à un compromis.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Attaque du consulat américain de Benghazi : Ahmed Abou Khattala encourt la peine de mort

Un jury américain a prononcé mardi une nouvelle série d'inculpations à l'encontre d'Ahmed Abou Khattala, le cerveau présumé de l'attaque du consulat américain de Benghazi, en [...]

En Libye, à quoi joue le Soudan ?

À Tobrouk, les autorités libyennes regardent toujours Karthoum de travers...[...]

En Libye, Ban Ki-moon appelle à un cessez le feu et incite au dialogue

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé samedi à la fin des hostilités en Libye, au cours d'une visite éclair destinée à donner un coup de pouce au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers